L’Union Européenne menace l’Autriche ! Une fois de plus, l’UE s’en prend à la souveraineté de l’un de ses membres, une fois de plus, l’institution attaque un pays souhaitant privilégier les siens plutôt que les étrangers.

Jeudi, la Commission européenne a en effet envoyé un avis motivé à l’Autriche, une démarche exigeant une réponse dans un délai de deux mois.

La commission juge discriminatoire la réforme sur les allocations familiales, mise en place le 1er janvier dernier par le gouvernement autrichien. Cette réforme attribue des sommes moins importantes aux résidents étrangers dont les enfants ne travaillent pas dans le pays. Si cela paraît être une mesure de bon sens, la Commission européenne ne l’entend pas ainsi, et, après des menaces préliminaires courant janvier, a répété ses craintes.

L’affaire pourrait être menée devant la justice si l’Autriche ne corrige pas sa position ; le pays est par ailleurs susceptible de subir d’importantes sanctions financières pour « non-respect des règles de l’UE ».

La situation ne devrait pas améliorer les relations entre l’Union Européenne et ses opposants, elle pourrait même renforcer la fronde.

La Hongrie et la France également dans le viseur

L’instance supranationale a pris l’habitude d’attaquer les nations hostiles à l’invasion migratoire, provoquant par exemple l’émergence du groupe de Viségrad.

Celui-ci, composé de la Hongrie, la Pologne, la République Tchèque et la Slovaquie, s’était rapproché de l’Autriche en 2018 en organisant un sommet commun sur la question de l’immigration.

En septembre dernier, l’UE avait lancé une procédure de sanctions contre la Hongrie de Viktor Orban.

Preuve de sa détermination à soumettre les nations et souhaitant une uniformisation du continent, elle a également menacé jeudi la France au sujet des méthodes de chasse des oiseaux. Là encore, si elle n’obtient pas de réponse satisfaisante, elle pourra traîner le pays en justice.

Pour une analyse plus approfondie des méthodes de l’UE, retrouvez la tribune libre de Philippe Perchirin sur Le « mondialisme » contre les nations : l’Union Européenne et le nouveau totalitarisme paneuropéen.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine