Italie : la criminalité diminue mais le nombre de crimes commis par les étrangers augmente

A LA UNE

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

Eric Léost : « La richesse du Patrimoine breton témoigne de temps anciens radieux » [Interview]

« Glad Breizh-Le Patrimoine breton » est une nouvelle revue (deux numéros sortis à ce jour) qui se consacre,...

Moins de crimes, mais toujours plus d’étrangers pour les commettre. Lors du « Festival delle città » (festival des villes – NDLR) à Rome, cette situation a été soulignée par Franco Gabrielli, chef de la police nationale italienne (Polizia di Stato) depuis 2016.

« Il y a une donnée sans équivoque : depuis 10 ans, en Italie le nombre de crimes commis baisse de manière significative. Toutefois, ces dernières années, il y a, en même temps, une augmentation des étrangers arrêtés et signalés », explique Gabrielli, comme le rapporte Il Giornale.

En outre, il fait aussi remarquer que « en 2016, sur 893 000 personnes dénoncées et arrêtées, il y avait 29,2 % d’étrangers impliqués. En 2017, le pourcentage augmente et passe à 29,8 %, en 2018 à 32 % et dans les premiers mois de 2019 le pourcentage est plus ou moins le même ». Le chef de la police fait remarquer aussi que les étrangers présents en Italie, réguliers ou irréguliers représentent 12 % de la population et « cela indique toute l’ampleur du problème ».

Au sujet du « décret sécurité » décidé par l’ex-ministre de l’Intérieur, Matteo Salvini, l’évaluation de Gabrielli est plutôt positive : « De mon point de vue, il y a des choses utiles que nous avons mis en place et nous sommes appliqués à réaliser ».

En effet, il suffit de feuilleter les chroniques judiciaires des journaux italiens pour tomber sur une quantité d’affaires en tout genre dont à chaque fois, ou presque, les auteurs sont étrangers. Rien que pour la journée du 9 octobre, il y a une agression sur agent commise, à Rome, par un Nigérian de 28 ans qui a tenté de voler son arme à un policier après qu’il a tenté de l’interpeller. Toujours à Rome, un Nord-Africain, défavorablement connu des forces de l’ordre et sans billet, a menacé les taxis devant la gare principale de Rome-Termini, et a frappé les voitures à coups de barre de fer.

À Como (Lombardie), une jeune Nigériane de 13 ans a été agressée par deux de ses compatriotes âgés de 20 ans qui l’ont entraînée chez eux et l’ont violée durant tout la nuit. À Vicenza, deux jeunes âgés de 17 ans, albanais et serbe, crient des insultes racistes et agressent physiquement un homme de 40 ans qui leur demandait de faire moins de bruit ; ils l’ont agoni d’insultes et l’ont notamment traité d’« Italien de merde ».

Le 8 octobre, à Milan, une jeune fille de 19 ans s’est faite violer par un Péruvien de 50 ans, Emilio Graviel Baides en situation irrégulière, sans travail ni titre de séjour, déjà condamné pour agressions sexuelles. Toujours à Milan, un Rom de 50 ans, multirécidiviste, se rend coupable d’actes de pédophilie en commençant à molester 2 enfants de 4 ans sous les yeux de leur mère. Et cela n’est guère qu’un bien léger échantillon de la délinquance étrangère en territoire italien.

Hélène Lechat

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Tyrannie sanitaire. Le couvre feu sera levé dimanche 20 juin, le masque plus obligatoire en extérieur

Le Premier ministre Jean Castex a décidé de donner quelques bonbons à la population oppressée depuis plus d'un an...

Projet éolien et pollution en baie de Saint-Brieuc : la colère

La nappe d'huile rejetée accidentellement lundi sur le chantier du parc éolien et qui s'étendait sur plusieurs kilomètres au...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Giorgia Meloni. Au service de l’Italie

En Italie, un parti patriotique peut en cacher un autre. Frères d’Italie est désormais donné à 20 % dans les sondages, juste derrière la...

Vague migratoire. 1400 migrants ont abordé l’Europe ce week-end

Nouvelle vague migratoire en Europe, nouvelle capitulation des autorités. Plus de 1400 migrants sont arrivés, samedi et dimanche, à Lampedusa dans le sud de...

1er-Mai : des manifestants installent une guillotine à l’effigie de Mario Draghi en Italie

Des affrontements ont eu lieu le 1er mai à Turin entre les forces de l’ordre et des manifestants descendus dans la rue pour protester contre la...

Cyclisme. Giro 2021 : Le parcours détaillé du Tour d’Italie, étape par étape

Après les classiques flamandes et ardennaises, voici qu'une nouvelle partie de la saison cycliste pointe le bout de son nez, et mènera les coureurs...