Écrivain et auteur de courts métrages, Dany Colin est un passionné de littérature mais surtout de cinéma.

Ses études supérieures l’ont amené à évaluer les manifestations dites « subversives » du début du cinématographe jusqu’à nos jours. Dans cet entretien, il se propose de livrer quelques ébauches théoriques permettant de donner des définitions de ce que peut être un cinéma subversif à travers une description synthétique des partis pris esthétiques qui ont parcouru l’histoire du cinéma jusqu’en 2020. Inspiré par des personnalités comme Lucien Cerise ou Francis Cousin, Dany Colin évoque aussi les limites d’une création capitaliste qui est art mais aussi industrie.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V