Démographie, natalité en Hongrie. Nombre record de mariages après le lancement de la politique pro-famille de Viktor Orbán

mariage

Le nombre de mariages en Hongrie est en hausse, à la suite du lancement de la politique pro-famille de Viktor Orbán en Hongrie. Une politique en forme de bras d’honneur à de sinistres individus comme M. Delevoye qui voudraient compenser la natalité européenne par l’arrivée de millions d’immigrés extra-européens en Europe.

Alors que techniquement, des politiques incitatives natalistes suffiraient, couplées avec la robotisation (comme au Japon) pour assurer aux Européens un rythme de vie confortable. Le Premier ministre nationaliste Viktor Orbán s’est fixé comme priorité de persuader davantage de Hongrois de se marier et d’avoir des enfants pour inverser le déclin démographique. Il a introduit un certain nombre d’avantages fiscaux et d’autres programmes pour favoriser les familles.

Cette année, un nouveau système offre aux couples qui se marient avant le 41ème anniversaire de la mariée des prêts subventionnés pouvant atteindre 10 millions de forints (30 000 €). Un tiers du prêt sera annulé s’ils ont deux enfants et la totalité de la dette sera effacée s’ils en ont trois.

Le bureau central des statistiques (KSH) a déclaré qu’il y avait déjà eu une augmentation de 20 % du nombre de personnes qui se sont mariées au cours des neuf premiers mois de cette année. Le nombre de mariages enregistrés a été le plus élevé depuis 1990.

« Le programme d’incitation familiale a été lancé le 1er juillet, avec l’introduction de diverses nouvelles prestations… et une condition préalable est que les couples doivent être mariés. Nous pensons donc que c’est l’une des principales explications », a déclaré Gabriella Geczy, statisticienne de la KSH.

En septembre seulement, 29 % de couples supplémentaires se sont mariés par rapport au même mois l’an dernier. La Hongrie a connu le plus grand nombre de mariages en septembre depuis 1979. Plus tôt ce mois-ci, le gouvernement a déclaré que plus de 50 000 couples avaient jusqu’à maintenant présenté une demande de nouveaux prêts bonifiés.

Il reste à voir si les nouveaux mariés de cette année auront d’autres bébés. Jusqu’à présent, le taux de natalité a en fait légèrement baissé cette année, passant de 1,49 à 1,48 bébé par femme.

La Hongrie, comme beaucoup d’autres pays européens, en particulier dans l’ancien Est communiste, est aux prises avec un taux de natalité en baisse. Le gouvernement de droite d’Orbán est farouchement opposé à l’immigration.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !