Agressé à Saint-Nazaire, un militant du RN témoigne : « Les Antifas doivent s’attendre à de lourdes représailles judiciaires »

A LA UNE

Algues vertes. Mise en lumière d’un « très mauvais usage de l’argent public » avant les élections régionales ?

Tandis que la Cour des Comptes doit publier un rapport sur l'efficacité des mesures prises contre les algues vertes...

Scandale en forêt de Lanouée. Le conseil d’Etat autorise la construction d’éoliennes

C'est un véritable scandale validé par le conseil d'Etat, et qui concerne la forêt de Lanouée, dans le Morbihan. Le...

Bernard Rio (Un dieu sauvage) : « Le monde occidental est désenchanté et même déprimant si on ne prend pas un peu de recul...

Bernard Rio mène une double carrière d’écrivain et de journaliste. Il est l’auteur d’une soixantaine de livres, et a...

Immigration 2019. Seuls 15% des immigrés sous le coup d’une Obligation de Quitter le Territoire (OQTF) sont expulsés

C'est un scandale important révélé par la Cour des Comptes dans son rapport intitulé L’entrée, le séjour et le...

Jacques Attali : « Il n y a pas de solution à la pandémie qui ne soit globale, de même qu’il n y a...

Jacques Attali s’est beaucoup exprimé, a beaucoup écrit, au sujet notamment de la pandémie de Covid-19 à travers le...

Pour faire suite à l’agression, dimanche sur le marché de Saint-Nazaire, d’un militant du RN, Benoît Glotin, qui est sorti de l’hôpital lundi matin, il nous a accordé une interview, dans laquelle il raconte qui il est et ce qui s’est passé. Tandis que les policiers de St Nazaire, visiblement en sous effectif le week-end de Pâques, lui ont demandé de ne déposer plainte que ce mardi matin.

« Cela s’est passé dimanche matin aux alentours de 10h30 – 11h. Nous étions en train de distribuer des tracts avec Gauthier Bouchet. 5 personnes sont venues nous chercher des noises. Ils ont commencé par Gauthier lui demandant de dégager, lui disant qu’il n’avait rien à faire là. Je suis membre du DPS (service de protection du RN), automatiquement, j’ai donc réagi pour venir aider Gauthier. Ils sont donc venus sur moi immédiatement. Ils m’ont insulté, commencé à me frapper. J’ai à peine eu le temps de riposter que les coups pleuvaient. Il s’agissait de gens de 20-30 ans je dirai. Puis j’ai pris une balayette dans la cheville. Je suis tombé, me suis relevé immédiatement. Ils ont continué à m’agripper, me frapper, j’ai reprise une balayette et cet individu m’a cassé la cheville » nous indique-t-il.

« D’habitude, c’est juste verbal, pas physique. Mais là ils voulaient réellement nous mettre une raclée ».

Ce dernier explique que sur le marché « personne n’a bougé » pour les aider. « Les gens passaient comme si de rien n’était, me regardaient…sans réagir. Lorsque les pompiers et les policiers ont été appelés, les agresseurs ont pris la fuite. Seul un pompier volontaire est venu me faire les premiers secours »

Le bilan ? Une « fracture de la malléole et une luxation du tibia. L’ITT a été fixé à 6 mois, renouvelables. J’ai 20 séances de kiné pour remettre ma cheville en place ». La victime déposera donc plainte ce mardi matin. Gauthier Bouchet l’a déjà fait de son côté.

Les suites ? « Cela va aller très loin. Ces antifas doivent s’attendre à de lourdes représailles judiciaires. Les individus vont être identifiés. On va y aller à fond. On va en profiter pour les faire dégager de Saint-Nazaire »

Il semblerait que l’agression ait été préméditée : sur facebook, un individu se faisant appeler « Charabia » indique il y a une semaine que M. Bouchet et son équipe vont sur le marché. On vous laisse découvrir la capture d’écran :

David Samzun, le maire de la commune, n’a toujours pas réagi à cette agression politique. Du côté de la presse aux ordres, aucun écho pour le moment – hormis la PQR. N’est pas Bernard Tapie qui veut…Comme disait Pascal Praud ce matin sur Cnews, si 5 militants du RN avait fracturé sur une marché la cheville d’un militant antifa, ça faisait la Une des grands titres nationaux dès le lendemain…

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Suppression de “monsieur”, “madame”, “nom de jeune fille” : La théorie du genre imposée aux notaires

Le site Fdesouche s'est procuré un document révélant la suppression de « Monsieur », « Madame », « Nom...

Islamisme en Belgique. Molenbeek, génération radicale ?

Devenu mondialement célèbre comme un berceau du djihadisme européen, Molenbeek est la deuxième commune la plus pauvre de Belgique,...

4 Commentaires

  1. Nouvelles preuves que les parties de gauche-écolo, que la presse aux ordres de leurs patrons gauchiste ; soutiennent de toutes les façons possible les ultra – gauchistes.
    Ne parlons pas du gouvernement ni des partis traditionnels qui ont tous baisser leurs falzars devants ces gens.
    Cette gangrène est a mettre le plus vites possible hors d’état de nuire .

  2. Rien de nouveau sous le soleil : Les agressions contre les nationaux ne datent pas d’hier … J’ai le souvenir des violences de la part des nervis communistes dés les années 45; Le parti communiste a fondu , mais c’est recyclé chez les écolos principalement et sont en passe de noyauter les islamistes … Les dénominations, changent le méthodes restent .. !

  3. Il faut en finir avec ces antifazadistesgauchistes etc…Eux-mêmes ne savent pas ce qu’ils réprésentent à part une idéologie du chaos et de la 8.6. Je plains leurs chiens qui doivent accessoiriser cette déchéance, souvent brutalisés les fois où l’acool et d’autres substances ravagent les cortex. Malheureusement, la Bretagne ( et son appendice 44) que j’ai au coeur est une terre d’accueil pour tous ces néo-punks sans talent. Qui sont les vrais fachos aujourd’hui ? Il faudrait tous les envoyer en Chine, en Turquie, en Russie, en Corée du Nord… où la cause est réelle. Mais il est à parier qu’au 2ème jour ils abandonneraient leurs chiens et rentreraient dans le rang de leur misérale condition.

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici