Arzon. 120 manifestants en colère devant le centre pour migrants

arzon

15/11/2016 – 07H30 Arzon (Breizh-info.com) – « Violeurs dégagez ! » Ce lundi soir, il y avait de la colère à Arzon (56) après l’annonce de l’agression sexuelle d’une femme par un migrant soudanais à peine arrivé dans la commune. Une information révélée en exclusivité par Breizh-info.com, les autorités n’ayant à aucun moment averti la presse, comme nous l’a confié un correspondant sur place.

120 manifestants venus d’Arzon et de toute la Bretagne se sont réunis devant la mairie où Ronan Le Gall (Adsav, indépendantistes bretons) mais aussi Nicolas Faure (Lien) ou Maxime Boulanger (Brévinois contre les migrants) ont pris la parole pour dénoncer la crise migratoire et la collaboration d’État dans cette politique de répartition qui touche toute la population française.

Mais la colère des jeunes manifestants a rapidement balayé les discours calmes des orateurs et les a conduits à se diriger vers le CCAS qui accueille ces migrants dits « mineurs ». Arrivés sur place, une quinzaine de gendarmes les attendaient. Les manifestants ont scandé « Migrants dehors », « Gendarmes collabos », « On est chez nous » ou encore « Violeurs dégagez » avant que la situation ne dégénère.

Plusieurs jeunes qui tentaient d’investir le CCAS ont été repoussés à coup de gaz lacrymogènes par les gendarmes. Nos journalistes, en première ligne pour couvrir la manifestation en direct s’en souviendront…

Après une deuxième charge des manifestants, trois d’entre eux seront interpellés, avant d’être finalement relâchés après intervention du parquet de Vannes, car les manifestants n’entendaient pas partir sans leurs camarades.

Les manifestants se sont ensuite dispersés dans le calme, promettant de revenir « la semaine prochaine ».

C’est la première fois en Bretagne qu’une telle manifestation improvisée, un lundi soir qui plus est, réunit autant de manifestants déterminés et hostiles à l’immigration. A voir désormais si les migrants du CCAS d’Arzon y seront maintenus. La population locale elle, majoritairement hostile d’après les personnes que nous avons pu interroger, n’était pas massivement descendue dans la rue. Beaucoup ont, en effet, peur d’éventuelles représailles, notamment pour les commerçants.

Selon certains manifestants locaux, une jeune fille au pair aurait elle aussi été agressée par un migrant ce week-end, toujours sur Arzon. Plus de détails prochainement.

Le reportage de TV Libertés :

Photo : breizh-info.com 
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

  • Pingback: Morbihan : après l'agression sexuelle d'une riveraine, une manifestation anti-migrants dégénère - Mes Actus()

  • Pingback: Un « migrants » agresse sexuellement une femme de 67 ans en Bretagne – Réinformation()

  • et seulement 5 de la ville concerné. Faut tout dire les copains du FHAINE de merde

  • Purfruit De La Fraise

    Honte à ceux qui ont peur des représailles. Grâce au courage des manifestants, la France ne sera pas une terre de viols comme le sont devenus les pays du Nord par faiblesse et couardise. Bravo les bretons

    • ELEUSYS

      Les bonnets rouges ont détruit pour plus de 100 millions d’euros de biens publics, dégrader , piller des administrations…

      • Bobby

        @disqus_nB2TgN7Wew:disqus Ils ont pillé des stylos ? Les manifestations anti-loi travail ont coûté encore plus.Et dans l’indifférence la plus totale, l’alcool et le tabac coûtent chaque année des dizaines milliards d’euros à l’Etat Français. Idem pour les fraudes patronales, les évasions fiscales, les arrêts maladie de complaisance, etc. Et tout le monde s’en tape. Alors les Bonnets Rouges, c’est de la roupie de sansonnet….

        @purfruitdelafraise:disqus La France est déjà une terre de viol. Plus de 200 par jours, et ça ne date pas d’hier. Merci de vous réveiller !

      • Marie Martin

        Il ne faut pas inverser les rôles.
        Il est temps d’arrêter de prendre les assassins pour des victimes et inversement.
        Ici, les victimes sont les citoyens d’Arzon et les futurs assassins sont les nouveaux arrivants dans cette ville.
        Halte à la désinformation.
        Ras le bol de “la chance pour la France”.
        Les bonnets rouges avaient arrêté les manifs juste au moment où il fallait continuer, l’Etat était en panique, ils auraient alors obtenus ce qu’ils voulaient.

        • ELEUSYS

          Vous avez raison, en lieu et place de manifester pacifiquement , de catalyser cette frustration sociale et économique dans un élan populaire, associatif ….S’en prendre aux forces de l’ordre, blesser des hommes et femmes en raison de leur tenue de représentant de l’ordre , détruire , saccager du mobiliers publics, saccager des administrations, mettre des centres villes, des villes dans un chaos insurrectionnel , fait d’eux des victimes .
          Je ne suis pas surpris pas votre volonté d’en atténuer les délits , toujours cette indignation sélective selon les uns et les autres.
          Bien évidemment , pas un seul mot aux honnêtes commerçants, dans l’obligation de fermer leur boutique pour éviter le pillage. Pas un seul sur les dizaines de milliers de salariés ne pouvant plus travailler pendant des jours en raison des blocus de routes, autoroutes…

          • Marie Martin

            Bravo à l’équipe d’ADSAV et à son leader Ronan Le Gall.
            Lanceurs d’alerte, précurseurs et visionnaires.
            Lisez Laurent Obertone, livre indispensable pour réveiller les endormis.

          • ELEUSYS

            Le contribuable va donc payer plus de 100 millions d’euros de dégradations …
            Dans un pays croulant sur les déficits…
            Vous parlant d’endormis, vous devriez vous plaindre concernant médias , politiques a ne jamais évoquer ces thématiques , les causes, poussant des hommes et femmes a pareille désespérance .
            Pendant ce temps, ces derniers parlent de burkini …

          • Marie Martin

            Pauvre pomme !
            Combien nous coutent tous ces déserteurs, assassins, criminels qui s’installent sur nos terres.
            Nourris, logés, blanchis et plus si affinités.
            “100 000 millions d’euros de dégradations” ! du grand n’importe quoi !
            Et le démantèlement de la jungle de Calais, c’est qui qui paie ? la Turquie , l’Algérie, l’Arabie Saoudite ? Dehors toute “cette chance pour la France”, qu’ils restent faire la guerre chez eux s’ils sont si braves. Dehors.
            Prenez les chez vous à vos frais.
            Bravo ADSAV, ce n’est que le début, lisez Guerilla de Laurent Obertone.

          • ELEUSYS

            Veuillez me pardonner, mais quel est le rapport avec mon dire?
            Comprenez vous ce que vous lisez?
            Pourquoi cette maladie a toujours dériver sur le hors sujet?
            Oui, 100 millions d’euros. Depuis ce chiffre n’a cessé d’augmenter…

          • Marie Martin

            “100 millions d’euros” , quelles dégradations , celles des bonnets rouges ? soyez plus explicite.
            Bientôt Troadec, ex leader des Benêts rouges et fervent des déserteurs, va devenir certainement le prochain Président de la République, il arrangera le coup.

  • Pauli von Gattendorf

    Sur France 3 ils ont trouvé 3 gogochistes pour dire que c’était “intolérable” de casser la baière du centre de clandestins. Par contre ils n’avaient pas l’air dérangés par l’agression sexuelle…

  • Marie Martin

    Serait-ce le KKK Breton en pleine action.
    Bravo à ces militants.
    D’ici peu, ces coups d’éclats vont devenir monnaie courante pour mettre un peu d’ordre dans la basse cour.

  • christian vidal

    Bravo les bretons!

  • Pingback: Arzon. 120 manifestants en colère devant le centre pour migrants - Les Observateurs()