Linky, vendeur de données personnelles

Linky compteur Nouvelle génération

14/04/2017 – 06h45 Rennes (Breizh-Info.com) – Linky, un compteur qui ne vous veut pas que du bien ! Ce boitier qui doit être installé dans tous les foyers relèvera en direct et à distance vos habitudes de consommation d’électricité. Par ailleurs, des incidents ont lieu lors de la pose de ces compteurs, notamment lorsque des personnes s’y opposent : à Plouha et dans sa région récemment, plusieurs incidents ont été constatés, avec notamment une dame de 73 ans  bousculée par un installateur alors qu’elle s’opposait à l’installation.

Avec le prétexte d’établir une facture plus précise, EDF prévoit de remplacer 90% des anciens compteurs en 4 ans. Un changement qui suscite de vives polémiques. En effet, de nombreuses communes s’opposent à l’installation de ce compteur dit intelligent. Si l’efficacité et le risque de surcoût sont remis en question, la menace d’intrusion dans la vie privée est également pointée du doigt.

En effet, par son système de collecte de données à distance, le compteur Linky est un véritable concentré d’informations personnelles. Il est techniquement capable de recueillir les index journaliers et la courbe de charge, c’est-à-dire un relevé précis de la consommation électrique de l’utilisateur. Ces données permettent de déduire des informations sur les habitudes de vie des consommateurs.

Des millions de Français seront concernés et des millions de données personnelles seront stockées par ERDF, qui souhaite entrer dans la danse du commerce d’informations, le Big Data. Pas étonnant, car cette mine d’or peut rapporter très gros. En effet, elle fait l’objet d’un véritable business, estimé à plusieurs milliers de milliards d’euros. Ainsi, avec toutes ces informations, ERDF pourra indiquer à ses partenaires votre mode de vie, vos habitudes de consommation ou tout simplement le moment où vous êtes à votre domicile, pratique pour organiser une petite visite surprise.

Les informations permettront également à ces mêmes partenaires de vous classer dans des catégories et cibler vos goûts. Une aubaine pour le marketing ! Ces données pourraient aussi tout simplement se retourner contre vous. Les assurances pourraient se servir de certaines de ces informations collectées auprès d’ERDF afin de se dispenser de remboursements jugeant votre mode de vie responsable de vos problèmes.

En plus de faire fleurir les caisses d’ERDF grâce à vos données personnelles… vous n’aurez plus qu’à prier pour qu’aucun hacker ne veuille s’y attaquer.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

  • SeanP.

    Mais enfin arrêtez avec ça ; bien sûr EDF vendra ses fichiers à d’autres , comme tout le monde .
    Vous êtes identifiés et dépiautés par vos écoutes de télé , par vos téléphones portables , par vos achats internets , par vos dons aux oeuvres (donnez une fois vous allez être quinze fois sollicité) , par vos abonnements à des revues , par les chaine de resto et de fringues . Un profil de plus et alors ? vous en livrez d’autres toute la journée .

    Le fond de la campagne anti-linky n’est pas là ; Linky déplaît car cette avancée technologique permet de supprimer une grosse partie de la fraude , qui coûte très cher à EDF mais au final est aussi supportée par vous et moi , les consommateurs honnêtes ,tout comme la fraude SNCF et Ratp .

    Edf ne publie jamais rien sur ses impayés , mais une bonne partie de son personnel en connait l’ampleur ; comme par hasard des départements comme la Seine Saint Denis ou la Guadeloupe présentent des pourcentages hallucinants . Les compteurs Linky interdisent la quasi totalité des fraudes , et permettent les coupures à distance (toute coupure est quasi impossible actuellement dans les zones hors droit au simplement « chaudes » et si d’aventure on y arrive sont supplées immédiatement par des branchements clandestins générateurs d’accidents et d’incendie°. On comprend donc bien pourquoi les compteurs Linky sont mal accueillis par une partie du public.

    En Bretagne , en notamment zone rurale il n’est pas rare que les consommateurs souscrivent à des puissances minimum ( abonnement moins cher ) puis bloquent leur disjoncteur pour profiter de temps à autre d’une puissance supérieure nécessaire à des matériels particuliers. C’est moins cher mais C’est passablement dangereux et en plus c’est du vol .
    Dans le même ordre d’idée les « gens du voyage » se branchent systématiquement en sauvage sur des installations publiques , mais ne sont pas toujours très au fait des précautions à prendre, ce qui occasionne chaque année quelques barbecues -qui font ricaner les exploitants edf excédés.

    Les opposants à Linky sont des naîfs ou des gens de mauvaise foi . Pour le consommateur c’est surtout la disparition des erreurs de facture , et un indicateur en temps réel sur sa consommation . Et des relèves à distance , sans être dérangés ^par de vrais ou faux releveurs .

    • Collectif Chartres de Bretagne

      Vous semblez avoir tout compris, vous devriez proposer vos services à Enedis.

      Qu’en est-il du problème sanitaire et des ondes électromagnétiques? Vous êtes peu éloquent à ce sujet…

      Que dites-vous du gaspillage organisé: remplacé 35 millions de compteurs électrique d’une durée de vie de 60 ans en parfait état de marche pour un compteur communicant (donc mouchard) d’une durée de vie estimée entre 5 et 7 ans, pour la bagatelle de 5 à 7 milliards d’euros pour le seul premier remplacement. Qui va payer la facture? Sachant qu’Erdf nouvellement nommé Enedis est en plein marasme financier, on le voit d’ailleurs avec les centrales nucléaires.

      Je vous invite, par ailleurs à relire, si vous ne l’avez déjà fait, le roman de Geoges Orwell 1984, qui devrait vous faire relativiser. Il ne s’agissait à l’époque que de pure fiction mais il semblerait qu’elle rattrape la réalité à grands pas.

      Le Collectif de Chartres de Bretagne

  • Daniel Chollet

    Si vous ne voulez pas de Linky, éclairez vous à la bougie ça ne me dérange pas

  • Pingback: Linky, vendeur de données personnelles | La cybercriminalité()

  • Pingback: Linky, vendeur de données personnelles | OSINT()