Après sa nouvelle condamnation à de la prison ferme, Boris Le Lay réagit [Interview]

boris_le_lay_0

08/07/2017 – 06h45 Quimper (Breizh-Info.com) – Il cumule aujourd’hui pas loin de 6 années de prison ferme, uniquement pour des écrits jugés haineux ou diffamatoires sur Internet sur son site, breizatao.com : Boris le Lay, exilé politique, a écopé d’une nouvelle peine de prison de 32 mois ferme ce jeudi par le tribunal correctionnel de Quimper.

Jugé en son absence, il a été reconnu coupable de nombreux délits comme « provocation à la discrimination, à la haine raciale et à la violence », « injures publiques et raciales » ou « menaces de mort ».

Les médias qui relatent son parcours ou ses jugements n’ayant jamais pris la peine de le contacter et recueillir ses impressions, c’est ce que nous avons fait dans un entretien qu’il nous a accordé.

Breizh-info.com : Quelle est votre réaction après cette nouvelle condamnation ? Si vous rentrez en France, ce sont 6 années de prison ferme qui vous attendent au total.

Boris Le Lay : Au plan politique, je suis satisfait. Ce type de procès de Moscou est toujours infiniment plus dommageable pour ses initiateurs que pour ceux qu’il cible.

C’est également une décision logique de la part du système socialiste – à ne pas confondre avec le Parti socialiste stricto sensu – et de son front politico-idéologique. Ce système et l’État qui le sert font face à des contradictions insurmontables, à l’instar de ce qu’ont traversé, il y a vingt cinq ans, les démocraties populaires du Bloc de l’Est communiste. Ce dont il est question, c’est de la crise du socialisme occidental et de son effondrement.

En France, le régime est à l’agonie. Faute d’autorité, il doit compenser la chute spectaculaire de la confiance publique par une répression toujours accrue afin de maintenir le peuple sous contrôle. Toute fuite en avant répressive traduit un affaiblissement systémique. C’est très positif.

Breizh-info.com :  Justement, comptez vous vous rendre à la justice française ? Et si non, pour quelles raisons ?

Boris Le Lay : Il n’y a pas de « justice française ». Ce que vous qualifiez ainsi n’est que l’excroissance administrative d’un gouvernement qui la charge de réprimer l’opposition politique. Ce que cette administration peut proclamer n’offre aucun intérêt en soi puisque l’autorité dont elle se prévaut ne suscite plus que le mépris dans le cœur des masses.

Ce qui importe se situe ailleurs. Le devoir de tout rebelle face à un système aussi inique et nihiliste est de résister. Je réitère ici ma conviction profonde : ce système entend détruire le caractère européen et chrétien du peuple breton mais aussi des populations françaises et de l’Europe entière. N’est-ce pas le nouveau président français, Emmanuel Macron, qui veut imposer l’immigration afro-islamique aux Polonais, Hongrois ou Slovaques sous peine de sanctions économiques ? Cette politique d’éradication par l’arme biologique qu’est l’immigration allogène, nous la subissons déjà de plein fouet et c’est ce qu’a magnifiquement rappelé le président Donald Trump dans son discours de Varsovie à l’adresse des Européens. Puisque je suis Breton, je dois donc agir pour que l’étendard de l’islam ne flotte pas sur la Bretagne et que notre culture ne soit pas anéantie.

Vous parlez de « se rendre », donc de reddition, c’est-à-dire de capitulation. Tant que la volonté de mener la guerre existe, la guerre se poursuit. Ce serait parfaitement irrationnel pour moi que d’aider le régime dans sa basse besogne. Au contraire, nous devons agir partout, tout le temps pour conjurer la menace dont j’ai parlé. D’ici à 2050, la France sera majoritairement islamique. Les camps sont définis.

Breizh-info.com : Connaissez vous d’autres cas en France de peines aussi lourdes pour des écrits ? 

Boris Le Lay : Tous les systèmes socialistes, communistes et islamiques : Cuba, le Vietnam, la Chine populaire, la Turquie, l’Iran et bien sûr, les états socialistes ouest-européens. Le Vietnam prononce des peines de prison contre les blogueurs dont le discours déplaît à l’État ou au parti. La Turquie embastille des dizaines de milliers d’opposants. Notez d’ailleurs que si Erdogan et les Frères Musulmans ont accédé au pouvoir en 1999, il a fallu près de quinze ans pour que la répression donne à fond. C’est un processus qui nécessite du temps, processus dans lequel est entré le régime hexagonal.

Les actions de la France, matrice historique du virus révolutionnaire, divergent par leur degré, non par leur nature. Les conditions objectives obligeront le régime à amplifier la répression. C’est une mécanique qui le dépasse.

Breizh-info.com :  Vous considérez vous comme un exilé politique ?

Boris Le Lay : C’est un constat factuel : je suis condamné pour des motifs exclusivement politiques et vis à l’étranger pour cette raison. Je ne suis pas le seul. Récemment, l’ancien policier Sébastien Jallamion a gagné la Suisse pour échapper à un sort identique pour avoir exprimé ses idées sur l’islamisme. Plutôt que d’être jeté dans une geôle républicaine, il a préféré s’exiler. Et je devrais encore évoquer le cas de ces centaines de milliers de Bretons ou de Français qui fuient leur pays face au chaos économique rampant, à l’islamisme, à la tiers-mondisation. Cette jeunesse autochtone sacrifiée par la génération criminelle de l’après-guerre : celle du Baby-Boom qui laissera un champ de ruines immense derrière elle.

Vous n’en entendrez pas parler dans les colonnes de la presse d’Etat car ces opposants-là et ces exilés dérangent le gouvernement français et les laquais stipendiés qui lui servent de journalistes.

Breizh-info.com : Comment expliquez vous cet acharnement judiciaire à votre égard ? Ne faite vous pas trop de provocation ?

Boris Le Lay :  Quiconque agit avec un peu trop d’efficacité et d’audace contre lui doit être détruit. Comme tous les systèmes identiques avant lui, il commet l’erreur de présumer de ses forces. Il en devient arrogant. Il prend des risques de plus en plus inconsidérés en présumant de l’avenir. Ne parvenant plus à anéantir ses opposants, il perd de vue son objectif premier, qui est leur neutralisation, pour un objectif secondaire, la défense de son prestige. Il tend à adopter des réactions de plus en plus passionnelles et spectaculaires mais, en réalité, inefficaces.

Par mon action et la réaction qu’elle engendre, je démontre que ce système n’est qu’une coquille vide gouverné par une bourgeoisie fossilisée faite d’idiots et de traîtres. Car à travers moi et d’autres, le système condamne symboliquement des millions de gens à une peine par procuration de la même ampleur. Ces gens en tirent les conclusions nécessaires, même s’ils n’en font pas état en place publique.

L’actuel « consensus » est le même que celui qui prévalait dans les états communistes d’Europe de l’Est. En public, chacun tient le discours qui est attendu de lui : la régime républicain est célébré, les slogans creux du parti, à l’instar du « vivre ensemble », repris mollement. En privé, entouré de gens de confiance, tout le monde se moque du discours lénifiant d’un régime qui tente de maintenir sa légitimité par l’usage permanent du mensonge. Plus l’écart entre la réalité vécue au quotidien et les proclamations officielles se creuse, plus les responsables politiques sont moqués par les masses. C’est l’écroulement de la confiance publique qui, partout, s’insinue inexorablement. Un tel système s’écroule généralement du jour au lendemain, car tous ses fondements sont pourris depuis bien longtemps.

Quand ce système se sera effondré dans l’opprobre et la honte, vous serez surpris du nombre de gens qui n’auront pas de mots assez durs à son endroit. Ceux-là même qui, aujourd’hui, font mine de le soutenir.

Quant à la notion de provocation, je trouve qu’elle sied parfaitement aux tenants de ce système : a-t-on jamais vu une provocation aussi colossale que celle consistant à implanter, dans un pays ravagé par le chômage, le djihadisme et la criminalité ethnique, des millions de migrants clandestins jusque dans les plus petits villages ? N’est-ce pas une formidable provocation de la part de l’intelligentsia socialo-marxiste au pouvoir que de traquer les crèches dans les mairies puis de célébrer, du même mouvement et jusqu’à la présidence française, la fête islamique du « ramadan » ?

Et puisque nous en sommes aux provocations, celle-ci : alors que je suis condamné avec une férocité toujours plus grande par des magistrats quimpérois ou brestois, comment se fait-il que le prédicateur salafiste de Brest puisse continuer d’opérer depuis sa mosquée le plus tranquillement du monde, avec l’appui du ministère de l’Intérieur français ?

Nous sommes, nous autochtones de Bretagne, de France ou d’Europe, provoqués en permanence par des gouvernants, tenants de l’alliance avec l’islam. Je dis donc : combien de temps allons-nous accepter d’être provoqués de la sorte ?

Propos recueillis par Yann Vallerie

Crédit photo :  DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

  • Andre

    Ce type est une honte pour la Bretagne, pire que Jean Marie Le Pen et c’est pas peu dire. Pour autant il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain, le simple fait qu’il existe pose la question des réalités de ce qui se passe en Bretagne.

    • Mog Hurlenfer

      Au contraire, heureusement que la Bretagne a JMLP et Boris Le Lay, sinon vous passeriez tous pour des alcooliques et des antifas crasseux.

    • Thierry Muller

      La Bretagne a voté par deux fois en masse socialiste alors qu’elle se plaigne à travers vous serait une insulte à l’intelligence de ceux qui ont eu un peu de clairvoyance en essayant de s’échapper de ce système féodal qui s’installe, vous aurez la charia avec l’eau du bain.

  • RoueSolaire

    Courage résistant

  • farida elglaoui

    bonjour, ne vous inquiétez pas, étant en résistance contre les « biens aimés » de notre gouvernement, je pratique la takkia qu’ils savent si bien faire, alors pseudo a leur portée. ceci dit : comme Boris, j’ai été condamnée, par notre pseudo justice, pour avoir osé dire qu’il fallait supprimé les djihadistes et leurs familles, mais « seulement » a un stage de citoyenneté.. de 2 jours. le plus drôle, l’association qui s’occupe de ca : la présidente est mariée a un adepte de la religion de l’amour et a eu deux rejetons avec…. ca va être funny d’y aller…. je piaffe d’impatience !!!! je vous tiens au courant car je ferais une tite video !!!!! courage Boris, on a le tord d’avoir raison trop tôt !

  • Carinne Batori

    Boris Le Lay a totalement raison et plus on cherche à le faire taire plus ça renforce son message.

  • Anne Onyme

    Ce type est un malade. Il est content, on lui fait de la pub !

  • Anne Onyme

    Ce type est un malade…. il se fait plaisir et est très content quand on lui fait de la pub !

  • disco chez julian

    excellent Boris, tout est dit !!! ce régime pourri et dictatorial doit tomber au plus vite, sinon nous allons droit sur une république islamique, avec charia et censure totale au menu ! Mais quand donc le peuple se réveillera-t-il ? Quand donc ces stupides français se révolteront-ils au lieu d’avoir les yeux rivés 24/24 sur leur téléphone ? J’oubliais aussi, les crétins et les gauchos croient tout ce que nous disent les merdias, qui sont évidemment des instruments politiques du gouvernement…

    • Jean Pierre

      Je pense que les gens se réveilleront (peut être) quand la charia sera appliquée. Et encore c’est même pas sûr.

  • Motus

    Tout comme Fethullah Gülen gêne la dictature d’Erdogan, Le Lay donne de l’urticaire à la monarchie macronienne. La seule solution pour les deux: l’exil.

  • montecristo

    Bravo Boris ! Mais surtout … restez où vous êtes ! Un jour viendra…

  • Ori Choune

    Courage boris

  • Salem Ouersa

    Comment oublier que DeGaulle a condamné à mort et exécuté Robert Brasillach pour de simples écrits.

  • Pingback: Après sa nouvelle condamnation à de la prison ferme, Boris Le Lay réagit [Interview] | Francaisdefrance's Blog()

  • Pascal

    Indépendamment des actions répréhensibles qu’il ait pu commettre, Boris Le Lay a le mérite de dire tout haut ce que beaucoup de français pensent tout bas, respectons le au moins pour cela au lieu de le condamner. Il décrit clairement les mécanismes à l’oeuvre qui visent à ôter le pouvoir aux français au profit d’une idéologie mélangiste et collectiviste rampante. Un point important se trouve être la durée dans laquelle s’inscrivent ces mécanismes : la décennie. Autrement dit : politique du grignotage sous anesthésie sociale avec au final des lendemains qui déchantent …

    • Fleur De Blé Noir

      La liberté de paroles n’est qu’un leurre, on condamne Boris Le Lay mais on tolère qu’un député nouvellement élu signe une pétition de soutien à celui qui chante « Nique la France » au nom de la liberté de paroles……. Cette femme n’a pas sa place sur les bancs de l’Assemblée Nationale, sa démission devrait être exigée. Belle justice, en vérité !

    • Gwendal Pennanech

      Je suis du même avis que vous . Amusement aussi devant tous ces fanas de la France qui s’expriment sur ce fil… Breiz Atao= France forever ? I don’t think so…

  • marionx

    Voilà qui est dit, et bien dit.
    Il arrivera bien un jour où les véritables traitres à la nation seront démasqués.

  • Frog in Uniform

    Très surpris de voir que mes 2 posts sont passés à la trappe alors que les crachats collabos d’andré et d’anne onyme sont restés bien en évidence.

  • Fleur De Blé Noir

    Entièrement d’accord avec vous, mais certains ne semblent rien voir puisqu’ils continuent à voter pour ceux qui laissent la France crouler sous une immigration incontrôlée. Il y a longtemps que ces ONG si nuisibles auraient dû être dissoutes.

  • Fleur De Blé Noir

    Souvenez-vous de la chanson de Guy Béart : Le premier qui dit la vérité, il doit être exécuté  » c’est vraiment d’actualité !

  • Frog in Uniform

    Très surpris de voir que mes posts sont effacés alors que subsistent les bouses d’Ane Onyme et d’AneDré.
    Quoi qu’il en soit, cet interview est visible aussi sur Breiz Atao et mon ami Acadian s’est chargé de reposter mes messages censurés sur B-I.

  • Pingback: Après sa nouvelle condamnation à de la prison ferme, Boris Le Lay réagit [Interview] – – Au fil du temps qui passe!()

  • Jean Paul

    Moi j’en suis déjà sûr , et ce depuis au moins 2 siècles et demi . Ce régime républicain est en lui même la lie des gouvernances .

  • David Torondel

    Il devient presque humoristique de voir à quel point les « soutiens » de BLL tombent dans le panneau… Et aussi assez humoristique de voir les sites « sympathisants » se rendre complice de la désinformation.

    Non, BLL n’est pas un « justicier », défendeur de la vérité… se drapper dans la liberté d’expression ne berne que les aveugles. Il n’est ici pas question de liberté d’expression, mais de délinquance. Ne vous contentez pas de lire les articles complices, mais lisez les comptes-rendus d’audience. BLL n’est pas condamné pour ses idées, mais pour ses délits. Et les délits en question relève de la provocation à la haine raciale, ce sont des menaces de mort envers des particuliers, etc.

    Quand une personne fait des « listes » des personnes à abattre, quand il s’en prend à la vie privée de personnes qui ne lui plaisent pas, en diffamant, en injuriant, cela ne relève pas du délit d’opinion, mais du délit tout court.

    Le paradoxe est que cet article sous-entend que qui veut exprimer « sa vérité » ne peut pas le faire, sans être condamné. Pourtant… n’est-ce pas ce que Breizh-info prétend faire ici les jours ? Ce média dit « sa » vérité, dit parfois des mensonges, et des opinions qui vont à l’encontre de ce que disent d’autres médias, non ? Et pourtant que je sache les auteurs ne sont pas condamnés par la justice ?

    En clair, un média qui se dit « dissident » prétends qu’il n’est pas possible d’être « dissident ».

    BLL n’a pas migré pour pouvoir continuer à exprimer ses opinions, il a migré pour pouvoir continuer à déverser ses colères pathologiques, narcissiques et incontrôlées sans l’assumer vis-à-vis de la justice.

    N’importe qui peut critiquer et aller très loin dans la remise en question du pouvoir et du gouvernement français, sans être hors-la-loi. La « vérité », pour autant qu’elle existe, il est possible de l’exprimer dans notre pays. Mais des menaces de mort, de la diffamation, non. Si n’importe quel « gauchiste » écrivait le quart de ce que BLL écrit, se permettait comme lui de s’en prendre nommément à des personnes, à les injurier, à lancer des appels à menaces, a parler de leur vie privé, vous le mépriseriez… et vous auriez raison.

    • Ludo22

      Tiens, la gauchiasserie se réveille :-D
      Étonnamment il affirme que la liberté d’ expression existe en France, mais oublie de préciser pour qui.

      Si vous êtes un immigrationniste con-vaincu, un islamo-collabo, partisan de la pensée unique et du politiquement correct, pas de problème.
      Soyez nationaliste français ou breton, patriote, identitaire, islamo-résistant, vent debout contre l’ immigration folle et la vie va devenir plus compliquée.
      Affirmez qu’ il n’ existe pas de Celte noir, que cela n’ a jamais existé, vous aurez droit à une condamnation par une juge noire dehors et rouge dedans, tout est parti de là, alors qu’ en son temps, un De Gaulle pouvait affirmer qu’ un musulman ne fera jamais un Breton sans provoquer un tsunami.

      « Qu’on ne se raconte pas d’histoire ! Les musulmans, vous êtes allés les voir ? Vous les avez regardés avec leurs turbans et leurs djellabas ? Vous voyez bien que ce ne sont pas des Français. Ceux qui prônent l’intégration ont une cervelle de colibri, même s’ils sont très savants. Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français. Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront vingt millions et après-demain quarante ? Si nous faisions l’intégration, si tous les Arabes et les Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherez-vous de venir s’installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ? Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Églises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées.. »
      CHARLES DE GAULLE

      J’ espère, Toto, que ce rappel de bon sens vous flanquera une irruption de boutons :-)

      Pour ces lignes, De Gaulle serait aujourd’ hui exilé politique au Japon avec Le Lay, en Suisse avec Jallamion.
      Alors bien sûr, n’ y allant pas avec le dos de la cuillère, Le Lay tombe sous le coup des lois scélérates Pleven, Gayssot, Taubira, il s’ énerve (pas bien) et en prend pour + six ans pour des paroles quand des braqueurs, violeurs, assassins, parce que bronzés s’ en tirent les couilles nettes et croisent leurs victimes dans la rue. Qu’ une algérienne raciste excitée, la Bouteldja, voir son wikipedia, se permet de proférer des menaces de mort explicites contre les « blancs » parce qu’ ils sont blancs et qu’ elle ne soit pas inquiétée, demeure grassement rétribuée par nos impôts au sein de l’Institut du monde arabe.

      Vous osez dire: « La « vérité », pour autant qu’elle existe, il est possible de l’exprimer dans notre pays ».

      Allez voir le tableau de chasse au patriotes de la XVIIème chambre correctionnelle de paname, vous constaterez que rien n’ est moins faux. Des dizaines de journalistes, écrivains, polémistes, philosophes, « gens de rien », sont jugés et souvent condamnés pour une « pensée non conforme » à la doxa gauchiasse, sous des accusations fallacieuses de racisme, d’ incitation à la haine, alors que leur propos n’ était que s’ élever contre l’ islam en France, l’ immigration débridée, l’ insécurité qui en résulte.

      Allez vous faire voir, monsieur le gauchiste, vous avez vos « black-blocs », vos fascistes « antifa », vos ONG pourries et profiteuses, nous avons nos héros.

      • Mort de rire

        Et encore le général a explicitement écrit dans ses mémoires que ce qui lie les pays européens entre eux c’est le fait de posséder des peuples de races blanches, de religion chrétienne et de culture gréco-romaine.

    • Mort de rire

      En URSS critiquer le Parti communiste, les dirigeants ou la politique du parti étaient aussi passible de condamnation pénales… Il y a encore quelques années ne pas être communiste était un acte de délinquance au sein de l’ancien bloc de l’Est, il y avait même quelques imbéciles pour justifier cette répression de la même manière que vous le faites.

      La colère pathologique narcissique comme vous le dite n’a jamais été un crime, le simple fait que vous utilisiez de la psychologie de comptoir pour tenter de justifier votre point de vue montre le vide inepte de votre pensée, les «  » »troubles psychologiques » » »( qui restent à démontrer, car Varg Virkeness a souvent été qualifié de fou mais les diverses examens psychologiques qu’ils a subit lors de ses condamnations ont toujours montré qu’il était totalement sains d’esprit…) ne sont pas des actes de délinquances.

      Quant à l’appel à la haine racial ce n’est rien d’autre que l’instrument du régime pour réprimer les opposants, la loi n’étant que l’expression de l’idéologie au pouvoir il est normal que la gauchisse ait mit en place tout un système de répression à l’encontre du peuple.

      Depuis la révolution française la gauche est passé de l’ultra libéralisme guillotineur de Robespierre, au socialisme génocidaire de Lenine/ Trotsky, Staline/ Mao/ Pol Pot à l’antiracisme cosmopolite de Markuse/BHL/ Glucksmann, à chaque fois la gauchiasserie a tenté d’imposer son système de valeur délirants à la population par la force et à chaque fois ils sont repartis la queue entre les jambes.

      • David Torondel

        Donc si je résumé vos propos, vous dites que les accusations d’incitation à la haine raciale, menaces de mort, injures, etc. sont en fait des leurres pour masquer une atteinte à la liberté d’expression dont est victime BLL.
        Cette affirmation pourrait tenir la route, le procédé est connu, de tous les côtés.

        Mais dans ce cas, comment expliquez-vous que d’autres médias dit « dissident », qui tiennent des propos idéologiques similaires au site breizatao, ne soient pas victimes de cette atteinte à la liberté d’expression ?
        La seule explication que je vois, c’est que ces autres médias dit « dissidents », ne tombent pas dans les mêmes travers que BLL, à savoir la diffamation, les menaces, etc. etc.
        Ce qui démontre bien que… le souci ne vient pas des propos idéologiques, mais bien du reste, ce sur quoi BLL est condamné.

        Rien ne l’empêche de tenir les mêmes propos idéologiques, sans tomber dans les propos diffamatoires, menaces, etc.

        Mais je comprends bien qu’il est plus confortable pour BLL de crier à la censure sur ses propos idéologiques, même si ce ne sont pas ceux-ci qui sont condamnés.

        Et comme son fan-club est aussi aveuglé que le dernier des khmers rouges devant une statue de Pol Pot, pourquoi se géner…

        Si vous aviez assisté aux audiences des jugements, ou si vous aviez consultés les compte-rendu, vous vous rendriez-compte de la supercherie. Mais pour ça il faudrait avoir envie d’ouvrir les yeux et les oreilles, et ne pas se contenter des propos officiels du « parti ».

        • Ludo22

          « Si vous aviez assisté aux audiences des jugements, ou si vous aviez consultés les compte-rendu, vous vous rendriez-compte de la supercherie »

          Tous ces jugements ne sont que supercherie. Si j’ écris « de toutes les religions c’ est l’ islam la plus con » (Houellebecq), aussitôt licrado, ccif, droa de l’ homme musulman, sos raciste etc. feront un signalement gratos, un « juge » d’ instruction poursuivra, les assos islamo-colabo se porteront parte civile, un « juge » rouge me condamnera pour incitation à la haine raciale. Si je persiste des condamnations de plus en plus lourdes s’ accumuleront pour rechercher ma mort sociale et ma faillite financière. Ce sera l’ exil ou la prison comme BLL ou le policier Jallamion.
          C’ est réglé comme du papier à musique.
          C’ est pour ça que j’ affirme: « l’ islam est une religion de paix, d’ amour et de tolérance ». Les 200 000 000 de morts qu’ il a provoqué dans le monde en 14 siècles et qui augmentent chaque jour sont le fait de radicalisés fanatiques qui ne représentent pas l’ islam, qui en dévoient les paroles de paix et d’ amour contenues dans le coran (que personne n’ est capable de citer), les hadiths (qui précisent la charia), qui n’ imitent pas le prophète, ce meilleur homme que la terre est porté.
          Ma liberté de penser et dire comme l’ exige le politiquement correct est respectée…
          Mais pourquoi n’ y ont-ils pas pensé ces détracteurs de « la religion vraie » ?

          Ne vous fatiguez pas, toto, on a compris votre position immigrationniste et islamo-collabo. Qui pensez-vous convaincre avec vos fadaises ?

          • BSS

            Mais oui mais oui. Parmi les prévenus suite au différents procès, des bretons de souche, une directrice d’école, un musicien breton d’origine sudaméricaine, une sénégalaise nationalisée, un journaliste d’origine juive… Bref, ton énième braquage sur l’Islam, ludo22, il est encore hors sujet. Il y a heureusement des gens bien plus instruits et pertinents que BLL pour critiquer le système, l’islam ou la finance. BLL, c’est une girouette, un clown, un post adolescent attardé mégalomane qui cherche le buzz en permanence. Un jour imitant le style Dieudonné, l’autre jour le style Lesquen, etc. A se demander même s’il ne travaille pas pour le camp d’en face.

          • Ludo22

            J’ avoue. Je ne connais pas BLL (girouette, un clown, un post adolescent attardé mégalomane qui cherche le buzz en permanence selon votre appréciation) ni même Breizh Atao qui n’ est pas catalogué dans mes favoris.
            Je me place d’ instinct du côté de BLL car il fait partie de ceux que le directeur de la DILCRAH entend dégommer en tant que « meneurs d’ opinions ». Parmi les cibles de la DILCRAH il y a assurément des personnes plus intelligentes et pertinentes que BLL, chacun lutte avec les moyens que lui a donnés dame nature.
            Le totalitarisme qui se met en place et sera renforcé sous micron entend réduire au silence toute opposition. La France vire lentement mais surement au fascisme avec l’ assentiment du peuple breton.
            https://www.youtube.com/watch?v=x2z5DnEe6UY

            Vous avez partiellement raison pour le hors sujet; j’ ai parlé du danger de l’ islam au lieu de celui de l’ immigration, cause des ennuis de BLL.
            Pour moi les deux sont confondus puisque l’ immigration, légale comme illégale et l’ invasion acceptée des « migrants » concernent une immense majorité de personnes de culture islamique.
            Le danger de l’ intrusion de l’ islam dans nos pays, avec ses corolaires d’ insécurité et de destruction de notre identité, est supérieur à celui de la débandade économique provoquée par l’ immigration.