Carte bleue pour migrants : quand Le Monde fait de la désinformation

carte_bleue_migrants

25/07/2016 – 08H00 Paris (Breizh-info.com) – Le 20 juillet dernier paraissait dans Le Monde un article censé démontrer que la déclaration de Bernard Monot (député européen FN) sur une carte utilisé par des migrants était une « intox ».

Malheureusement pour le journal, cette déclaration était en tout point exacte, ce qui n’a pas empêché Le Monde de produire un article et d’être pris en flagrant délit de désinformation.

La déclaration de Bernard Monot

 

« Voici un exemplaire de carte bleue délivrée par le Ministère de l’intérieur aux « demandeurs d’asile ». Cette carte permet d’effectuer des retraits pouvant aller, selon les cas, jusqu’à presque 40 euros par jour 

Je vous laisse le soin d’apprécier votre générosité à l’égard de vos futurs voisins de paliers. Avec Marine Le Pen et le Front National ce sont les FRANÇAIS D’ABORD ! »

Le faux « décodage »

Le journaliste qui traite cette déclaration du responsable FN est Samuel Laurent. Il travaille pour une section du journal appelée « Les Décodeurs » dont le slogan est « Venons-en aux faits ». L’annonce est claire et sans ambiguïté. Pour Le Monde, cette déclaration du député européen du Front National est fausse.

 

Or, chaque point de la prétendue « désintoxication » vient confirmer les propos de Bernard Monot !

Les deux affirmations de Bernard Monot sont les suivantes :

– « Carte bleue délivrée par le ministère de l’Intérieur aux « demandeurs d’asile » »

– « Cette carte permet d’effectuer des retraits pouvant aller, selon les cas, jusqu’à presque 40 euros par jour ».

Première affirmation : une carte délivrée aux demandeurs d’asile ?

Ce qu’a dit Le Monde :

« M. Monot et tous ceux qui relaient cette intox ne précisent jamais de quoi on parle ici : de l’allocation temporaire d’attente (ATA), versée non pas seulement aux migrants, mais à plusieurs catégories de personnes : demandeurs d’asiles (bénéficiant d’une autorisation de séjour et ayant fait une demande de statut de réfugié), certes, mais également apatrides, salariés expatriés ou détenus libérés, s’ils n’ont pas assez travaillé pour bénéficier d’une allocation d’aide au retour à l’emploi. L’ATA a été remplacée, s’agissant des migrants, par l’allocation pour demandeurs d’asile (ADA), depuis 2015. »

Ce qu’a dit Bernard Monot :

« Voici un exemplaire de carte bleue délivrée par le Ministère de l’intérieur aux « demandeurs d’asile ». »

La désinformation du Monde :

Le Monde tente d’abord de décrédibiliser le député Front National en sous-entendant qu’il aurait déclaré que cette carte était réservée aux migrants : « versée non pas seulement aux migrants, mais à plusieurs catégories de personnes ».Bernard Monot n’a jamais parlé d’une carte exclusivement réservée aux migrants comme le sous-entend Le Monde. Il a parlé d’une carte « délivrée aux demandeurs d’asile ». Il n’a jamais été exclusif.

Pour tenter de démontrer que Bernard Monot s’est trompé en parlant d’une allocation exclusivement destinée aux migrants, Le Monde est obligé de parler d’une allocation disparue ! En effet cette ancienne aide (ATA) était versée aux migrants mais aussi à des prisonniers français dans certains cas.

Or cette allocation disparue a été remplacée par l’Allocation pour Demandeurs d’Asile (ADA) [4]. C’est bien de cette aide dont il était question dans la publication du député FN puisque c’est celle dont l’intitulé apparaît sur la photo de la carte bleue. Et cette aide n’est versée qu’aux migrants.

On récapitule :

– Le député FN n’a jamais parlé de carte réservée aux migrants.

– Malgré cela Le Monde l’attaque sur cet angle pour justifier la désintox.

– Manque de chance, l’ADA est bien réservée aux seuls migrants.

Le Monde est donc dans l’obligation de parler de l’ATA (aujourd’hui disparue et dont il n’a jamais été question dans la déclaration du député FN) qui n’était pas réservée aux migrants pour tenter de se raccrocher aux branches.

Conclusion : La carte est bien délivrée aux demandeurs d’asile. Et de manière exclusive. Même si Bernard Monot avait véritablement parlé de cette exclusivité (ce qu’il n’a jamais fait), il aurait donc eu raison. Double erreur du Monde.

Deuxième affirmation : jusqu’à 40 € de retrait par jour ?

Ce qu’a dit Le Monde :

« Autre point faux : le montant de 40 euros par jour mentionné par M. Monot. L’ADA se monte à 6,80 euros par jour pour une personne seule, à 10,20 euros pour un couple, etc. Pour atteindre le « presque 40 euros par jour » évoqué par M. Monot, il faut avoir une famille de… dix personnes. »

Ce qu’a dit Bernard Monot :

«
Cette carte permet d’effectuer des retraits pouvant aller, selon les cas, jusqu’à presque 40 euros par jour  »

La désinformation du Monde :

Le Monde considère que le député Front National ment mais produit un tableau qui confirme totalement ses propos.

 

À ce niveau là, ce n’est plus de l’incompétence. Le journaliste qui a écrit cet article savait pertinemment qu’il enchaînait les erreurs dans le seul but de pouvoir annoncer qu’un député FN colportait de fausses informations. Il s’agit d’un article de pure désinformation.

Bonus : Les réactions sur Facebook

Les commentateurs sous l’article du site du Monde sont majoritairement conscients qu’il ne s’agissait pas d’une intox.
Mais sur Facebook, grâce à une publication au texte racoleur et à un titre d’article très flou, les commentaires les plus aimés témoignent de la réussite de cette opération de désinformation.
À noter que la publication Facebook est « sponsorisée » par Le Monde afin de toucher un grand nombre de personnes.



Nicolas Serrand
Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

 

  • David Torondel

    Vous allez être contents, pour une fois je vous donne raison sur un point : l’article des décodeurs est truffé d’erreurs !

    Ce que dit Bernard Monot est vrai, même s’il fait un très grand nombre de raccourci, afin de laisser penser que l’état est trèèèèès généreux avec les demandeurs d’asiles, bla bla bla.

    Démarche classique de caricaturisation, afin de manipuler le lectorat qui ne s’embétera pas à aller vérifier les détails…

    En même temps vous faites aussi des erreurs dans votre article, ou du moins des approximations de language, qui peuvent laisser penser des choses fausses.

    Vous dites « Et cette aide n’est versée qu’aux migrants. »

    De manière générale, dans les médias est utilisé le terme « migrants » pour désigner « toutes les personnes étrangères qui sont sur le sol français en attendant d’avoir l’asile ou de passer dans un autre pays ».

    Si vous l’utilisez dans ce sens là, vous faites une erreur.

    Seuls les migrants qui souhaitent rester en France, et ont enclenchés une demande d’asile, peuvent bénéficier de l’ADA, si ils ont des ressources inférieures au RSA.

    Par exemple en ce qui concerne Calais, au dernier recensement il était question d’uniquement 4% des personnes la-bas qui souhaitaient demander l’asile en France. Donc seulement 4% des migrants de Calais sont suceptibles d’obtenir cette allocation, QUAND ELLES AURONT ENCLENCHÉ LA PROCEDURE.

    Dans les faits, voici comment ça se passe : un migrant qui dépose une demande d’asile va devoir attendre un très long moment, parce que la procédure est longue et compliquée. Dans le meilleur des cas, cela peut prendre juste 3 ou 4 mois (c’est très très rare), et en général c’est plutôt 6 mois, voir un an, voir plus…

    Ils peuvent bénéficier de cette allocation uniquement le temps du traitement de leur demande d’asile.

    Le montant de cette allocation dépend en effet du nombre de personnes de la famille, le détail est visible ici : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F33314

    VOUS NOTEREZ AU PASSAGE QUE CETTE ALLOCATION EST AU MOINS 2 FOIS INFERIEURE AU RSA QUE TOUCHE UNE PERSONNE DE NATIONALITE FRANÇAISE.

    Un demandeur d’asile seul touche 204€ par mois. Le RSA pour une personne seule est de 524 € par mois. Dans le cas d’un couple avec 2 enfants, les demandeurs d’asile touchent 612€/mois, le RSA dans la même configuration est de 1100€/mois. Contrairement à ce que certains sites d’extrême-droite ont pu dire, ils n’ont droit à rien d’autre, ni RSA, ni allocation logement, ni allocation familiales, etc. Il suffit de passer un coup de fil à la CAF pour le vérifier.

    Donc la soit-disant générosité de l’état français est toute relative…

    Cette allocation est versé mensuellement sur un livret A, mais c’est en train de changer, et selon les régions c’est déjà ou en cours de remplacement par la délivrance d’une carte de paiement uniquement. Que les choses soient claires, le fait de passer par une carte de paiement n’est pas une bonne chose pour les demandeurs d’asile… Ceux-ci ne peuvent pas avoir de compte en banque, ce qui est vraiment handicapant. Un livret A était quand même un peu plus pratique, maintenant avec juste une carte de paiement, ca va être plus compliqué pour eux.

    La belle image d’une mastercard aux couleurs de l’état français, c’est bien joli, mais c’est là encore de la manipulation… Dans les fait c’est une simple carte de retrait, avec laquelle ils ne peuvent pas faire d’achat en ligne, etc. Ils peuvent juste retirer du liquide ou faire des achats dans des magasins.

    Encore une fois, si vous souhaitez vraiment faire un travail journalistique sur le sujet, parlez avec des demandeurs d’asile et des migrants, afin de voir vraiment quels sont leurs conditions de vie. Si vous le faisiez, vous verrez à quel point tout est fait pour leur mettre des batons dans les roues, et à quel point leur situation est difficile. Quand aux migrants qui sont en France juste en attendant de pouvoir passer dans un autre pays, eux n’ont droit à rien, si ce n’est l’aide médicale d’urgence, et il faut voir dans quelles conditions…

    • Kelgin

      La manipulation peut être basée sur des vérités ou des mensonges. Pour convaincre et changer un opinion il faut toujours manipuler et vous n’échappez pas à cette règle. Et je n’y échappe pas moi-même :-).

      Ensuite la morale dira si ça va dans le bon sens. Et ensuite chacun définit sa morale, ce qui devient compliquée.

      L’argent n’a pas d’odeur; on peut aussi faire une analyse financière de ces manipulations. Source Alexa (ordre d’idée – j’invite à affiner) – le site Breizh-info a une valeur publicitaire de 150€/jour sur Alexa (ce qui n’est pas lourd pour payer le travail journalistique). 4000€ pour ouest-france.fr (L’entreprise subventionnée n’ayant aucune valeur fondamentale)…, Le Monde.fr monte à 14 000 €/jour.

      Les médias en France sont détenus par les plus grosses fortunes. Leur but est de peser sur les élections et de négocier en parallèle des contrats publiques avec leurs élus et notamment de récupérer leurs dépenses dans ces memes médias. En tout état de cause les plus gros budgets manipulatoires sont au Monde, LeFigaro, Liberation, TF1, Ouest France …

      Quand on distribue de l’argent autour de Calais, fatalement ça se retrouve dans l’économie du coin, Auchan … Le truc dont se contrefiche tout le monde est le futur des finances publiques et le PIB/habitant ou PPA.

      A mon humble avis votre texte est aussi truffé de manipulations – comme vous ne profitez pas du business des migrants (pas d’emploi publique associé, aide juridique …), on dira que c’est pour la bonne cause et que vous êtes une personne humanitaire d’une grande valeur.

      Ainsi :
      « Donc la soit-disant générosité de l’état français est toute relative… »
      – Si on prend l’ensemble de la planète, pour 95% de la population la générosité de l’état Français est au sommet.

      « Encore une fois, si vous souhaitez vraiment faire un travail journalistique sur le sujet … »
      – Cette phrase tente de culpabiliser, d’apitoyer et de toucher l’ego.

      • David Torondel

        « A mon humble avis votre texte est aussi truffé de manipulations[…]

        Ainsi :

        « Donc la soit-disant générosité de l’état français est toute relative… »
        – Si on prend l’ensemble de la planète, pour 95% de la population la générosité de l’état Français est au sommet. »

        Il n’y a dans mes propos aucune manipulation, je faisais allusion à l’article d’origine qui parlait de la « générosité » à l’égard des demandeurs d’asile (sous-entendu versus les français). Or, si on compare les aides accordées aux demandeurs d’asile et celles accordées aux français dans le besoin, l’état français est plus généreux envers les français dans le besoin qu’envers les demandeurs d’asile, chiffres à l’appui. Aucune manipulation possible.

        «  »Encore une fois, si vous souhaitez vraiment faire un travail journalistique sur le sujet … »
        – Cette phrase tente de culpabiliser, d’apitoyer et de toucher l’ego. »

        Nulle recherche d’apitoyement… De culpabilisation : oui, totalement, et je l’assume.
        Je suis effaré de voir certains articles qui diffusent autant d’erreur. Ce n’est, pour moi, pas digne d’un travail journalistique. Et c’est valable pour Breizh-info comme pour celui des décodeurs, en l’occurence.
        Je me permet de signaler celles dont je suis capable de voir les erreurs, connaissant le sujet pour y être confronté sur le terrain. Dans 99% des articles, je ne suis pas en mesure de critiquer, donc je ferme ma gueule… Mais quand je repère un mensonge ou une approximation, je le signale, de la manière la plus factuelle possible. Je ne vois pas ou est la manipulation la-dedans.

  • @breizhgauche Mmmm… Es-tu sûr qu’il faille mettre en lien ce site identitaro-réac-extrême-droite ?

  • Taghmaoui

    Etonnant. Monot disait au début « Cette carte permet d’effectuer des retraits pouvant aller, selon les cas, jusqu’à presque 40euros par jour ! »
    Il n’a jamais parlé des conditions, encore moins des familles.
    Tout laissait penser qu’un seul et unique demandeur d’asile pouvait toucher jusqu’à 40 Euros par jour.

    C’est sur ça que le journaleux du Monde a basé son article.

    Bizarrement, après parution de l’article du Monde, Monot a modifié son post facebook et à rajouter l’indication « selon la taille de la famille ».
    Bizarrement, c’est aussi cette version du post modifié que vous avez choisi de commenter.

    Dans le faits, si l’on prend sa première affirmation, celle sur laquelle s’est basé le Monde, c’est de l’intox. Un demandeur d’asile ne peut pas toucher jusqu’à 40 euros par jours. C’est une carte familiale, on parle donc de famille. La vérité aurait été d’affirmer qu’une famille de demandeurs d’asile, selon sa taille, peut toucher entre 6,8 et 46 euros (46 euros correspondant à une famille vivant dans la rue et composée d’un couple et de 8 personnes à charge).

    Voilà, la manipulation est en effet affaire de détails, d’omissions, et d’orientations.
    L’article de breizh-info, c’est de l’intox, puisqu’il se base sur les propos que Monot a modifié (le très important « en fonction de la taille de la famille »), alors que le journaliste du monde se penchait sur l’affirmation première.
    Pourtant, Monot n’a pas communiqué sur twitter, mais sur facebook. Il aurait pu développer bien plus sa pensée. Mais pour citer Nicolas Ferrand, « sur Facebook, grâce à une publication au texte racoleur et à un titre d’article très flou, les commentaires les plus aimés témoignent de la réussite de cette opération de désinformation. »

    Quant à Monot, c’est un imbécile fini. S’il y a un problème de générosité en France, c’est au sujet du nombre de demandes d’asile accordées, et non sur les allocations.

    En espérant ne pas me faire censurer.

    • Nicolas Serrand

      Aucune censure. C’est même l’auteur (Nicolas Serrand avec un S) qui te répond.

      J’ai choisi de retranscrire l’explication modifiée parce que cela n’impliquait aucune différence, selon moi (et c’est peut-être une erreur, j’en conviens), avec sa publication initiale.

      En effet, il parlait déjà bien, dans la première mouture de son post, de « retraits pouvant aller, selon les cas, jusqu’à presque 40 euros par jour. »

      Certes la précision « famille » est arrivée après MAIS les termes « selon les cas » étaient déjà présents et rendaient donc la tentative de décodage des Décodeurs complètement incohérente…

      Dans la phrase : « Cette carte permet d’effectuer des retraits pouvant aller, selon les cas, jusqu’à presque 40 euros par jour ! » Bernard Monot ne dit que la STRICTE vérité. C’est factuellement vrai. Cette carte permet bien de tels retraits, suivant les cas.

      Le Monde a essayé de tordre cette phrase un maximum pour arriver à faire croire qu’il mentait mais c’est complètement loupé ! La preuve : les commentaires sous l’article.

      Par honnêteté intellectuelle, je vais modifier l’article pour supprimer la mention « famille » et garder cet échange bien en vue.

      En espérant que mon explication vous conviendra.

      Cordialement,

      Nicolas Serrand

  • Pingback: Immigration, Désinformation même combat ! – GUD – Groupe Union Defense()

  • Pablo Aiquel FR

    Pourquoi, au lieu de commenter derrière votre ordinateur pour donner tort ou raison à un journaliste ou à un politique, vous n’allez pas sur le terrain pour voir comment ça se passe ? Pourquoi vous n’allez pas chercher des demandeurs d’asile qui vous montrent leurs cartes, qu’ils vous racontent depuis quand ils l’ont et comment fonctionne la « générosité » de la France ? Pas seulement David Torondel a parfaitement raison : l’ADA c’est moins que le RSA, mais en plus ce que personne ne dit c’est que la loi de 2015 (celle qui a mis en place l’ADA) a commencé à être appliquée en novembre et que pendant des mois DES MOIS de nombreux demandeurs d’asile n’ont même pas reçu les 204€/mois. Pour quelle raison ? Certains pour avoir déclaré avoir travaillé en Libye, alors qu’ils s’y sont fait dépouiller et ont frôlé la mort, ce qui les a amené à traverser la Méditerranée, au péril de leur vie. Ils s’en sortent avec la générosité du voisinage et la solidarité de leurs compatriotes. Comment la France de la Liberté, l’Egalité et la Fraternité traite-elle les demandeurs d’asile politique ? Elle est là la question.

  • Lari

    Je suis assez fier que mon pays donne des moyens (bien modestes) de subsistance (rappelons que les demandeurs d’asile n’ont pas le droit de travailler) à des personnes (et oui, ce sont des êtres humains. Étonnant non ?) fuyant la misère ou les guerres provoquées par notre pays où nos bons alliés americano-quataro-sahoudiens…et déçu de trouver un meilleur travail de vérification, recherche et objectivité dans les commentaires que dans l’article

    • chewbacca

      idem, je suis catholique…sauf que l’immigration fait le jeu des puissances de l’argent…

      • David Torondel

        Les demandeurs d’asile n’ont pas le droit de travailler… sauf au bout de 9 mois, si la procédure n’a pas encore aboutie. Et encore, ça c’est sur le papier… je connais plusieurs demandeurs d’asile dans ce cas là, et à qui pourtant la préfecture continue de refuser l’autorisation de travail. Et même quand ils ont l’autorisation, je peux vous assurer que pour eux trouver un travail n’est pas simple.

    • Marie Martin

      Fuyant : mais qu’ils se battent pour leur pays au lieu de le fuir pour mettre à feu et à sang l’Occident.
      Le Quatar peut les accueillir, puisque pays frère et très riche.

  • Marie Martin

    La France n’est pas une poubelle : de nombreux pays musulmans se feraient la joie d’accueillir leurs frères de combat.

  • shooby02

    là c’est vous qui êtes pris en flagrant délit de désinformation : toutes votre contre argumentation est de la création pure et dure:

    1/ Or, chaque point de la prétendue « désintoxication » vient confirmer les propos de Bernard Monot !
    Les deux affirmations de Bernard Monot sont les suivantes :
    – « Carte bleue délivrée par le ministère de l’Intérieur aux « demandeurs d’asile » »
    – « Cette carte permet d’effectuer des retraits pouvant aller, selon les cas, jusqu’à presque 40 euros par jour ».

    En aucun endroit de l’article il n’est dit « Carte bleue délivrée par le ministère de l’Intérieur aux « demandeurs d’asile » » et la seconde phrase est un copier-coller de la désinformation créée par Bernard Monot, ce n’est pas le journaliste du Monde qui le dit !

    ————————————————————————————————-

    2/ Le Monde tente d’abord de décrédibiliser le député Front National en sous-entendant qu’il aurait déclaré que cette carte était réservée aux migrants : « versée non pas seulement aux migrants, mais à plusieurs catégories de personnes ».Bernard Monot n’a jamais parlé d’une carte exclusivement réservée aux migrants comme le sous-entend Le Monde. Il a parlé d’une carte « délivrée aux demandeurs d’asile ». Il n’a jamais été exclusif.

    Ou là, qu’est-ce que vous vous contredisez là : on cherche à discréditer responsable FN qui n’aurait pas dit qu’une carte réservée aux migrants existe mais que c’est une carte délivrée aux demandeurs d’asile ! N’est-ce pas la même chose ?
    ————————————————————————————————-

    3/ Pour tenter de démontrer que Bernard Monot s’est trompé en parlant d’une allocation exclusivement destinée aux migrants, Le Monde est obligé de parler d’une allocation disparue ! En effet cette ancienne aide (ATA) était versée aux migrants mais aussi à des prisonniers français dans certains cas.

    Sauf que cette allocation n’a pas disparue, on peut encore la demander : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/N31167

    ————————————————————————————————-

    4 / « Bonus : Les réactions sur Facebook
    Les commentateurs sous l’article du site du Monde sont majoritairement conscients qu’il ne s’agissait pas d’une intox.
    Mais sur Facebook, grâce à une publication au texte racoleur et à un titre d’article très flou, les commentaires les plus aimés témoignent de la réussite de cette opération de désinformation.
    À noter que la publication Facebook est « sponsorisée » par Le Monde afin de toucher un grand nombre de personnes. »

    Ah ouai, le fameux coup du complot anti fn, encore et toujours lol. Il va falloir vous y habitué, tous les français ne boient pas la désinformation du fn et de leurs alliés de la fachosphère