Restaurant – Mauvaise pioche à La Baule

A LA UNE

06/10/2013 – 09H00 – La Baule(Breizh-info.com) –Il y a les bons et les mauvais jours, ceux où ça va et ceux où rien ne va plus. Ca vaut aussi pour la table. Ainsi ce jour de fin août à La Baule – une de ces superbes journées où le soleil dominait sans partage « la plus belle baie du monde ». Notre cantine habituelle, Le Loup Salé à Pornichet – une crêperie épatante où les moules marinières valent le détour – étant exceptionnellement fermée, nous nous repliâmes sur La Croisette, une brasserie en forme d’étrave, au décor minimaliste très actuel, plantée comme une flèche en plein cœur de la station bretonne.
L’établissement est à la mode, le tout La Baule s’y retrouve volontiers et, en saison, les estivants de passage n’hésitent pas à y faire escale. Bon, inutile d’espérer de la haute gastronomie. On est ici dans le registre brasserie mais, dans le genre, c’est plutôt bien ficelé. Deux déjeuners en hiver nous avaient convaincus que la formule de l’endroit est bien calée : entrée, plat, dessert, rien à redire. Le poisson était bien préparé, la viande cuite comme il faut, les desserts tenaient la route, le café avait goût de café et la carte des vins  était bien trouvée. Le tout – détail non négligeable par ces temps de crise – pour des prix corrects (pour La Baule cela s’entend…). Que demander de plus ?
Las ! En cette fin d’été le chef devait être fatigué, et le service itou. Le garçon – « vous allez voir, il va bien s’occuper de vous » dixit le maître d’hôtel… – ignorait la teneur du plat du jour. Renseignements pris, c’était un poisson sur un lit de légumes. L’intitulé était prometteur. Va donc pour le plat du jour.
Mauvaise pioche. Le plat en question semblait provenir d’un de ces établissements spécialisés qui mettent au point des plats tout préparés pour cuisiniers paresseux : il n’y a plus qu’à réchauffer en cuisine et le tour est joué. Malheureusement, on l’a dit, ce jour là la cuisine ne suivait plus : le malheureux poisson est arrivé sur notre table  plus sec que le cœur d’un banquier et les haricots verts sur lesquels il reposait n’étaient pas « al dente » comme il aurait convenu. Non. Ils étaient froids comme la banquise et pas cuits du tout. Bref, la Bérézina. Un café gourmand – très correct – nous mit quand même un peu de baume sur l’estomac. Qui en avait bien besoin. Un conseil, donc : pour fréquenter certains établissements, le choix de la saison importe vraiment…

La Croisette – 14 allée des Aulnes, 44500 La Baule
Tél. : 02 40 60 73 00

Crêperie Le Loup Salé -128 Boulevard des Océanides  44380 Pornichet
Tel. : 02 40 61 35 70

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2013, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Gilles Lebreton, député européen du RN à Nantes : « Le véritable adversaire, c’est Macron »

Gilles Lebreton, député européen du Rassemblement national, était à Nantes le 23 janvier  pour la traditionnelle galette des rois...

Nantes. Stups tous azimuts…

Les jours passent, et malgré le brouillard et les renforts policiers, les délinquants continuent de s'activer, notamment en vendant...

Articles liés