bonnet_rouge_paris

12/11/2013 – 12H00 Paris (Breizh-info.com) – La cérémonie du 11 novembre organisée hier à l’Arc de triomphe a été marqué  par de vifs incidents. Des militants du Printemps Français, mais aussi des Bonnets rouges et des salariés bretons, venus sur les Champs Elysées  manifester leur colère  – et ce  contrairement aux déclarations de M. Valls ou M. Merret de la FNSEA, qui ont donné l’impression de trouver là un terrain d’entente pour éviter que la révolte bretonne ne fasse tâche d’huile –  souhaitaient en effet réserver un « accueil »  à François Hollande.
Dès le début de la matinée, les très nombreuses  forces de police présentes sur les lieux ont procédé à des contrôles d’ identité et à des arrestations de personnes qui avaient pour seul « tort » de porter un bonnet rouge ou un symbole distinctif d’opposant à l’État PS. Un homme portant ce désormais célèbre couvre-chef a ainsi été arrêté  trois fois de suite. Le malheureux a été victime d’un malaise,  provoquant l’indignation de passants qui ont tenté de lui porter secours. Leur intervention n’a pas eu l’heur de plaire aux policiers qui les ont interpellées pour contrôle d’identité. Un ancien aumônier militaire a même été empêché de circuler.
Au total, plus de 70 personnes ont été arrêtées et placées en garde à vue. Et cela de façon totalement arbitraire, comme le montre le reportage ci-dessous. Fait notable, les journalistes qui effectuaient ce reportage ont eux-mêmes été l’objet de menaces de la part de policiers qui voulaient les empêcher de faire leur travail d’information.

De plus en plus déconnecté des questions qui préoccupent réellement les Français – chômage, immigration, insécurité, fiscalité, etc. – le président de la République, dont le taux de popularité n’a jamais été aussi bas, aura donc préféré, pour commémorer la fin d’un conflit qui aura été un véritable suicide pour les Européens, concentrer l’essentiel de son discours sur la lutte contre le « racisme » et contre « l’intolérance ». Un décalage tragique qui augure mal de la suite de son mandat. Un mandat qui pourrait se terminer, selon certains, par une « fuite à Varennes »…

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2013, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

4 Commentaires

Comments are closed.