Samba. Le succès n’est pas au rendez-vous (Cinéma)

A LA UNE

10/09/2014 – 08H30 Paris (Breizh-info.com) – Malgré une intense promotion médiatique, Samba,  le blockbuster réalisé par Olivier Nakache et Eric Toledano,  ne remplit pas les salles. Boosté, comme il fallait s’y attendre,  par les 42 300 tickets vendus en avant-premières, le démarrage n’a cependant enregistré que 138 292 entrées le 1er jour pour 693 salles, soit une moyenne de 200 spectateurs par écran. Hors avant-premières, Samba se retouvre  au 21ème rang des démarrages 2014. Pas vraiment un succès.

Si, comme on pouvait s’y attendre, de nombreux médias ont fait l’éloge de ce film bien-pensant, d’autres – y compris de gauche – n’ont pas ménagé leurs critiques à son encontre.

 Ainsi Le Parisien  cache mal sa déception : « La question nous taraudait : «Samba» allait-il être aussi réussi qu’« Intouchables », que nous avions adoré ? Soyons honnêtes : non. La nouvelle histoire d’Olivier Nakache et Eric Toledano, la rencontre improbable entre un sans-papiers sénégalais en galère (Omar Sy) et une cadre sup en burn-out (Charlotte Gainsbourg), n’a pas la même intensité dramatique. »

Même Libération n’est pas dupe : « alors même qu’il s’agit de pourfendre les déterminismes sociaux, de reconduire déterminismes fictionnels fossilisés et interprétations poussées dans leurs plus prévisibles retranchements : ici les Blancs sont donc névrosés et les sans-papiers souriants ».

Titrant « le film ne tient pas la route »,  Le Nouvel Obs n’est pas en reste : « Ni franchement drôle, ni réellement touchante, ni particulièrement éloquente, cette comédie romantique aux allures de mélodrame social a beaucoup de mal à tenir la route, s’étirant même assez inutilement sur la longueur par le biais de plusieurs rebondissements téléphonés. Quant au propos sur la condition clandestine, il déborde d’une bien-pensance simpliste trop souvent détachée des réalités socio-économiques.Balourde et culpabilisante, la thématique de l’immigration ne semble alors qu’un prétexte à la rencontre de Samba et Alice, à la confrontation tiédasse de deux mondes opposés et à une amusante scène de fuite sur les toits de Paris.« 

 Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes. Il gifle une dame de 80 ans..son avocate veut qu’il fasse « un stage pour apprendre à gérer ses émotions »

Un individu de 34 ans était jugé en comparution immédiate cette semaine à Rennes, pour avoir giflé, mercredi 22...

Rennes. Le RN dénonce les ateliers « en non mixité » et les subventions publiques au festival néo-féministe « Dangereuses Lectrices »

Ces 25 et 26 septembre s'est tenu à Rennes un drôle de festival, ultra confidentiel, mais subventionné par la...

Articles liés