Mineurs isolés étrangers. Deux dealers de cocaïne arrêtés à Rennes MAJ : sortie de GAV, il vole un sac à main

A LA UNE

Flingues, rap afro-américain et saccage d’un château à Poligné (35). Le témoignage de la propriétaire

Le 10 juillet dernier, la location d'un château du sud de Rennes à ce qui devait être un groupe...

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Rennes : quand une association subventionnée pratique des réunions « non-mixtes »

Tous les rennais connaissent le CRIDEV, anciennement « Centre Rennais d'Information pour le Développement et la Solidarité entre les...

Dinard. A la rencontre de Céline Tacher, bretonne élue au comité central du Rassemblement national (RN)

Céline Tacher a 22 ans. Originaire de Dinard en Bretagne elle habite maintenant Paris pour les études et le...

04/08/2016 : 09h00 la garde à vue aura été de courte de rue pour les deux hommes, malgré qu’ils aient tenté de vendre de la drogue à des policiers. Simple convocation ultérieure au tribunal. Mais aussitôt sorti, l’un d’entre eux dérobe le sac à main d’une femme, près du centre commercial Colombier, alors qu’elle sortait de son travail. Le libyen l’a menacé avec un couteau. Il a été de nouveau interpellé, placé en garde à vue, et sera jugé en comparution immédiate cette fois-ci.

A noter que cet individu – qui se prétendait mineur isolé étranger – serait en réalité âgé de 22 à 25 ans selon les tests osseux réalisés. Aucune mesure d’expulsion ne devrait toutefois – comme à l’accoutumée – être envisagée, au plus grand désespoir des victimes et des policiers.

04/08/2016 – 08H00 Rennes  (Breizh-info.com) –  Deux individus, un Algérien et un Libyen, ont été interpellés mardi 2 août à Rennes. Ils venaient de proposer de la cocaïne… à deux policiers de la BAC, la brigade anti criminalité. Il était 15h de l’après-midi, et comme d’habitude sous les arcades de la République, un groupe de « mineurs isolés étrangers », protégés juridiquement de toute expulsion par le gouvernement, était occupé à vendre de la mort (drogues dures) aux Rennais.

Placés en garde à vue, les deux jeunes hommes se sont déclarés « mineurs isolés ». Une boulette de cocaïne ainsi que des cachets stimulants ont été retrouvés sur eux. A Rennes, policiers et riverains sont excédés par ces « mineurs isolés étrangers », maintenus sur le territoire avec l’argent du contribuable : il en coûte presque 60 000 € par individu, et par an, à la collectivité. « Tout cela pour les retrouver à dealer en toute impunité ou presque » nous explique un policier qui les pratique « quotidiennement ».

Le cas de Ali A (qui s’est déclaré Ali E auprès du service des Mineurs isolés étrangers) est révélateur : il se prétend âgé de 16 ans (18 ans aujourd’hui) alors qu’il en parait 5 ou dix de plus. Né en Algérie, accueilli en Ille et Vilaine en tant que mineur isolé étranger, il est accusé d’avoir commis plusieurs méfaits depuis 2015 :

Arrestation pour violences volontaires sur agent dépositaire de la force publique, pour lesquelles il a été laissé libre « avec demande d’enquête ».
Fugue de son foyer de Chantepie fin 2015 avant d’y être ramené.
Arrestation pour tentative d’extorsion suivie de violences, recel de vol, fin 2015 à Rennes. Pas de jugement à ce jour.
Infraction à la loi sur les stupéfiants début 2016, avec un simple rappel à la loi.

Les mineurs isolés étrangers – plus d’une centaine connus pour des actes de délinquance à Rennes, dont beaucoup ne sont pas mineurs en réalité – sont en passe de devenir le symbole d’un État pris en otage par son propre système judiciaire – épaulé par des mouvements associatifs ; ils sont en effet inexpulsables

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Nantes. La préfecture, entre opposants au passe sanitaire et souvenir de Clemenceau

La préfecture de Nantes ressemble un peu aux deux faces de l'exercice du pouvoir, ou au dieu Janus. Face...

Résistance de la 25è heure : Quand Françoise Morvan fait des adeptes à LREM

Que cette guerre 39-45 est longue ! 76 ans après l'armistice et la capitulation de l'Allemagne nazie que personne ne...

Articles liés

Nantes : le grand retour de la délinquance nocturne

La réouverture des bars de nuit, mais aussi des discothèques, ne fait pas que des heureux. C'est en effet à Nantes le grand retour...

Pablo Escobar : La grande traque

Pablo Escobar a sûrement été l’homme le plus pourchassé au monde. Au début des années 1990, toutes les polices colombiennes, ainsi que la DEA...

Saint-Nazaire : deux hommes jugés pour séquestration et violences volontaires

Filmée par la vidéosurveillance d’une station service de Pornichet le 25 mai dernier, la scène n’est pas anodine ; deux hommes fouillent les abords d’un...

Immigration, violences, exactions, drogues…Combien de temps allons-nous rester sans réagir ? [L’Agora]

En deux semaines, deux meurtres en Bretagne. L’un à Plomelin, où un habitant de Quimper, âgé de 20 ans, s’est fait poignardé par deux...