Rennes. Nouvelles interpellations (pour vol) de mineurs isolés étrangers

mineurs_isolés_étrangers_rennes

31/08/2016 – 04H00 Rennes (Breizh-info.com) –  Le 27 août 2016, plusieurs mineurs isolés étrangers ont à nouveau commis des méfaits à Rennes. Houssam. K, Khalid. S, Madini O ont ainsi été interpellés et placés en garde à vue pour avoir dérobé le portable d’un passant, à République.

Hnaouada K. a lui aussi été interpellé dans la même nuit, après avoir volé portable et portefeuille à un passant rue Saint-Michel. Il faisait pourtant déjà l’objet d’une obligation de quitter le territoire français. Il a été déféré et écroué en attendant son passage en comparution immédiate.

D’autres faits divers ont eu lieu ce week-end à Rennes :

Le même soir, à République toujours, un individu sans papiers d’identité a été interpellé pour vente d’une petite quantité de drogue. L’affaire a été classée sans suite.

Toujours dans la même journée, un autre homme, a été arrêté par les agents de la FNAC de Rennes suite au vol d’un téléphone portable. Durant sa garde à vue, d’autres documents ont été retrouvés sur lui ne lui appartenant pas (cartes d’identité, cartes bleues, chéquier). Il serait impliqué dans plusieurs vols ou recels de vols commis à Rennes  et à Roissy.

Le lendemain, 28 août,  fait insolite : un Morbihannais a dérobé un ordinateur dans une salle de garde des médecins au centre hospitalier de Saint Grégoire. Son amie était hospitalisée pendant ce temps, tandis qu’il cachait l’ordinateur dans les buissons.

Une pétition a récemment été lancée sur Change.org, pétition qui réclame « la fin du trafic de drogue sur la place de la République, à Rennes ». «  Les Rennais sont tristement spectateurs d’un trafic de drogues très actif sur la place de la république et sous les arcades de la poste depuis plusieurs années par deux bandes organisées et ennemies. »,  explique son rédacteur.

« Les Rennais ont peur de traverser cette place et de se rendre chez les habitants de cette place. Nous ne savons pas qui nous trouverons chez nous quand nous rentrons . Les forces de l’ordre ne contrôlent pas cette situation qu’ils ont laissée s’installer et s’agrandir. La Mairie connait cette situation qui se dégrade de jour en jour mais malheureusement n’y apporte aucune solution.»

La pétition est adressée au préfet d’Ille et Vilaine, mais aussi à Nathalie Appéré, maire de Rennes. « Nous ne pouvons pas nous laisser faire et empêcher nos enfants de grandir sans cette liberté de circulation dont nous jouissions auparavant à Rennes. Nous ne pouvons pas laisser nos grand-mères, nos parents être apeurés à l’idée de sortir de chez eux. Nous ne pouvons pas laisser l’animosité inter-culturelle monter. L’ordre doit être respecté , nous ne pouvons pas accepter d’avoir peur. Si cela perdure , surviendront immanquablement d’autres drames.»

Pour le moment, cette pétition n’a recueilli qu’une petite centaine de signatures.

Photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !