Vendée Globe. Armel Le Cléac’h fête son premier mois en tête de la course !

A LA UNE

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

02/01/2017 – 12H00 Rennes (Breizh-info.com) – Entre le 2 décembre 2016 et aujourd’hui lundi 2 janvier 2017, voilà un mois jour pour jour qu’Armel Le Cléac’h n’a pas quitté la tête du Vendée Globe. Au large du Brésil, Alex Thomson lui a repris une petite quinzaine de milles cette nuit. L’Irlandais Enda O’Coineen, lui, a officiellement abandonné après son démâtage d’hier et progresse à faible vitesse vers la Nouvelle-Zélande.

A la fin du 57e jour de mer, Armel Le Cléac’h a bouclé 81% du parcours de ce huitième Vendée Globe. Il lui reste en effet 4600 milles avant l’arrivée aux Sables d’Olonne tandis qu’il se trouve actuellement au large de Sao Polo.  Son dauphin Alex Thomson, lui a repris 14 milles  pendant ces sept dernières heures, réduisant son retard de 182 milles à 22h hier à 168 milles à 5h ce matin.

Tout va bien pour les quatre autres bateaux évoluant dans l’Atlantique : Jérémie Beyou (Maître CoQ) est toujours très solidement installé sur la 3e marche du podium virtuel, un peu plus de 720 milles devant le StMichel-Virbac de Jean-Pierre Dick qui se trouve lui 150 milles plus Nord (75 milles en termes de distance au but) que le duo des inséparables Yann Eliès et Jean Le Cam. Le septième skipper attendu au cap Horn est Louis Burton (Bureau Vallée), d’ici 48 heures : il n’est plus qu’à 660 milles du célèbre caillou et poursuit son bonhomme de chemin, en septième position.

Abandon officiel d’Enda O’Coineen : 18 encore en course

Au milieu du Pacifique, 1200 milles derrière Louis Burton, Conrad Colman a perdu un peu de terrain sur le Hongrois Nandor Fa (Spirit of Hungary). Pour le « Club des cinq », composé dans l’ordre d’Eric Bellion (CommeUnSeulHomme), Arnaud Boissières (La Mie Câline), Alan Roura (La Fabrique), Fabrice Amedeo (Newrest-Matmut) puis Rich Wilson (Great American IV), les conditions sont relativement bonnes pour le moment (25 à 30 noeuds). Mais ils devraient se faire rattraper par une dépression. L’Espagnol Didac Costa (One Planet One Ocean) a pris de l’avance sur Romain Attanasio.

Enfin, à l’arrière de la course, Pieter Heerema (No Way Back, 18e) et Sébastien Destremau (TechnoFirst-faceOcean,17e) naviguent près des côtes de Tasmanie. Dans un message envoyé tôt ce matin, Sébastien Destremau annonce qu’il devrait arriver ce lundi soir dans la baie de la recherche, près de Hobart. Il explique : « mon ETA est tard lundi soir, du coup on va probablement patienter au large en attendant que le jour se lève. La durée du pit-stop est difficile a prévoir, car elle va dépendre de l’état dans lequel on va trouver notre gréement là-haut. Disons entre quelques heures et deux jours. Ce sera la première fois qu’on revoit la terre depuis que j’ai apercu, de loin, l’Archipel de Madère le 11 novembre dernier.»

La terre, l’Irlandais Enda O’Coineen serait bien inspiré de la retrouver avant une cinquantaine d’heures, au sud de la Nouvelle-Zélande, avant l’arrivée du vent fort prévu pour le 4 décembre. Après le démâtage hier de Kilcullen Voyager Team Ireland, l’Irlandais a confirmé cette nuit son abandon officiel. Il navigue pour l’instant au moteur à faible vitesse (2 noeuds) à 150 milles des côtes néo-zélandaises. Il n’a pas précisé pour l’instant son port de destination.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Florian Philippot réagit à la manif anti-Pass Sanitaire sur BFMTV

Florian Philippot réagit à la manif anti-Pass Sanitaire sur BFMTV https://www.youtube.com/watch?v=NXtvjpY8aOg Photo d’illustration : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et...

Rennes. Wilhem Houssin, un père de famille tabassé à mort par une « une bande de jeunes »

Wilhem Houssin était un père de famille de 49 ans. Il a été tué lors d'une agression gratuite par une...

Articles liés

Brest : un bateau de légende en perdition

Cela fera bientôt 10 ans que le bateau est à l'abandon dans le port du Château, à Brest. Et ce n'est pas n'importe quel...

Vendée Globe. LuciEole, l’application de gestion du sommeil en course

Sur une transatlantique comme sur un tour du monde, la performance se joue aussi sur la gestion du sommeil, garant de la lucidité du...

Vendée globe 2020. La belle performance de Jean Le Cam

La flotte de la 9e édition du Vendée Globe poursuit sa longue chevauchée vers le Sud avec plus ou moins de bonheur. Il y a...

Vendée Globe 2020 : Coups et Blessures en ce 11 novembre

Le passage du front la nuit de mardi à mercredi a fait quelques ‘blessés’. L’un des grands favoris de ce Vendée Globe, Charal, fait...