Les mineurs de plus en plus concernés par le terrorisme islamiste

daesh_terrorisme

26/01/2017 – 05H00 Paris (Breizh-info.com) – 51 mineurs ont été mis en examen dans des affaires liées au terrorisme islamiste l’année dernière en France. Un chiffre qui a quasiment quadruplé en un an. Les mineurs sont ainsi de plus en plus ciblés par les recruteurs de l’Etat Islamique notamment via les réseaux sociaux.

C’est le procureur de la République de Paris, François Molins, qui a dévoilé ces chiffres lundi dernier.

51 mineurs ont été impliqués dans des affaires terroristes en 2016 alors qu’ils n’étaient que 13 en 2015.

Parmi cette cinquantaine de mineurs mis en examen l’année dernière, une tendance est clairement visible. Pour la plupart, il s’agit d’individus partis dans le cadre d’une filière irako-syrienne pour y mener le djihad ou de mineurs, empêchés de partir, qui ont des projets d’actions en France. De plus, une dizaine de ces apprentis terroristes est poursuivie pour des liens avec le djihadiste français Rachid Kassim via la messagerie cryptée, Télégram.

En effet, les réseaux sociaux prennent une place importante dans le recrutement de l’Etat Islamique. Des outils facilement accessibles ouverts à tous et surtout aux adolescents. La propagande effectuée par les groupes terroristes sur Internet est en constante augmentation et atteint donc directement les mineurs, ce qui peut expliquer cette recrudescence d’arrestation.

Cette véritable explosion alerte les autorités françaises. Ainsi, François Molins a rappelé que des mesures ont été mises en place comme par exemple la possibilité de comparution immédiate lors d’affaires d’apologie du terrorisme ou de consultation de sites djihadistes notamment. De plus, 7 juges des enfants sur 15 ont accepté de se spécialiser dans le traitement de ces dossiers, une décision encore inenvisageable pour la plupart d’entre eux en 2015.

Outre les mineurs mis en examen en France, 1 236 personnes sont aujourd’hui dans le viseur de l’appareil judiciaire pour des faits relatifs au terrorisme. 355 individus ont été mis en examen en France et 693 Français, dont 288 femmes et 20 mineurs, sont identifiés à ce jour comme combattants dans les rangs de l’Etat islamique.

Photo :DR
[cc] Breizh-info.com, 2017 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine 

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !