Hockey sur Glace. Grenoble prend sa revanche contre Rouen (3-2 A.p)

grenoble_rouen

20/02/2017 – 09h00 Paris (Breizh-Info.com) – Ce dimanche 19 février 2017, les Brûleurs de Loups de Grenoble ont remporté la Coupe de France, dominant en finale les Dragons de Rouen 3-2 après prolongation.

Après avoir mené 2-0 grâce à Bostjan Golicic  et Éric Chouinard , les Grenoblois ont vu les Rouennais revenir au score par l’intermédiaire de Marc-André Thinel  et Chad Langlais. C’est finalement le capitaine isérois Chouinard qui a marqué le but décisif devant les 11 367 spectateurs de l’AccorHotels Arena, en prolongation.

Comme la saison dernière, la finale opposant Rouen et Grenoble démarre tambour battant. Mais, à l’inverse de l’édition 2016, ce sont les Brûleurs de Loups qui vont ouvrir les hostilités. Sur le premier powerplay de la partie, après une tentative bloquée par Dany Sabourin, Bostjan Golicic parvient à ouvrir le score. Dans la foulée, sur sa deuxième supériorité numérique, Grenoble double la mise par l’intermédiaire de son capitaine Éric Chouinard.

Scénario totalement opposé à l’an passé, où Rouen menait 2-0 au même instant. D’abord sonnés, les Dragons réagissent ensuite grâce à un avantage numérique .  Marc-André Thinel réduit ainsi la marque, profitant d’assistances de Sacha Treille et Adam Miller. Le score reste à 2-1 en faveur des Grenoblois jusqu’à la première pause.

L’entame de la deuxième période est à mettre au crédit des Rouennais. Les Isérois tiennent bon en défense, grâce notamment à un Lucas Horak des grands soirs. Mais les hommes de Fabrice Lhenry vont finir par concrétiser leur domination. Profitant d’un rebond, Chad Langlais propulse le palet au fond des filets, ramenant les deux équipes à égalité.

Peu après la mi-match, les Brûleurs de Loups continuent de se mettre en danger en concédant une nouvelle infériorité numérique. Dans la cage, Lukas Horak multiplie les arrêts face aux assauts adverses. Et si les Grenoblois parviennent à se projeter de nouveau en zone offensive, la dernière occasion du tiers reviendra aux Dragons. Fidèle au poste, Lukas Horak stoppe le tir de Jordan Perret et les deux équipes rentrent au vestiaire avec 2-2 au tableau d’affichage.

Éric Chouinard décisif

L’intensité des débats ne faiblit pas lors du dernier acte. Les coéquipiers de Patrick Coulombe continuent d’harceler le portier grenoblois de lancers à la cage. Les hommes d’Edo Terglav répondent par une échappée en solitaire d’Anze Kuralt. Après un powerplay improductif pour Grenoble, le Rouennais François-Pierre Guenette s’illustre à son tour d’une belle action individuelle. Dany Sabourin, à l’instar de son homologue, se montre brillant devant son but. Bref, on va d’un camp à l’autre, et aucune des deux équipes ne prend l’avantage.

Le chronomètre tourne et le score est figé à 2-2 après 60 minutes de jeu.

Pour la septième fois de son histoire, la finale de la Coupe de France va donc se jouer au-delà du temps règlementaire. Lors de la prolongation à 3 contre 3, c’est Grenoble qui se crée les meilleures occasions, et qui finit par faire la différence grâce à Éric Chouinard .

Le doublé du capitaine fait chavirer de bonheur le kop grenoblois. Après 2008 et 2009, les Brûleurs de Loups inscrivent ainsi leur nom au palmarès de la compétition pour la troisième fois, prenant dans le même temps leur revanche après la finale perdue l’an passé face à ces mêmes Dragons.

Côté individualités, c’est Lukas Horak qui a été élu meilleur joueur de la finale, récompensant ainsi la superbe copie livrée par le gardien grenoblois.

Pour revoir le match, c’est ici

Crédit Photo : Ismaël Diakité (DR)
[cc] Breizh-info.com, 2017 Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS