28/04/2017 – 08h30 Paris (Breizh-Info.com) – Alors que nous sommes à mi-chemin de cet entre deux tours de l’élection présidentielle et que les sondages donnent toujours Emmanuel Macron vainqueur autour de 60% et Marine Le Pen autour de 40%, nous avons interrogé Jean-Yves Le Gallou, haut fonctionnaire, président de la fondation Polémia, pour recueillir son analyse du premier tour et les perspectives du second.

Breizh-info.com : Quels enseignements tirez-vous de ce premier tour des élections présidentielles ?

Chapô les médias ! Ils ont pris leur revanche sur le Brexit, l’élection de Trump, la défaite de Juppé aux primaires, ils ont placé leur homme en tête de la présidentielle avec 24% des suffrages. Une option solide sur l’élection malgré les erreurs du début de la campagne de deuxième tour.

Ceci étant les candidats anti Système – Marine Le Pen/ Mélenchon – et Fillon victime d’une campagne méthodique de démolition médiatico judiciaire rassemblent plus de 60% des voix, plus de 70% même avec les remarquables 5% de Dupont-Aignan et les 5% des autres candidat.s

Breizh-info.com : Emmanuel Macron contre Marine Le Pen, est-ce l’affrontement entre mondialisme et nationalisme ?

C’est plus large que cela : ce sont les périphéries enracinées face aux métropoles mondialisées. Comme le dit le blogueur Ulysse : la vision anthropologique de Macron « c’est l’homme déraciné, substituable, convocable à loisir, transformable, en pièces détachées ».

Marine Le Pen a raison de dire : « Pour mon adversaire, il n’y a pas de pays, il y a un territoire, il n’y a pas de peuple, mais une population. (…) Mon adversaire a une vision désincarnée de la France, il est le candidat de l’oligarchie. Je suis la candidate du peuple. »

Macron c’est un monde hors sol fait de banquiers, de journalistes et de people mais les gens qui votent pour lui croient s’acheter un statut social de « winner » à bon marché.

Breizh-info.com : Qu’avez-vous pensé de la campagne de premier tour de Marine Le Pen ?

Elle a été difficile : elle est partie de 28% (aux dernières élections régionales et dans les premiers sondages) et a fini à 21%, arrachant de peu la qualification malgré des circonstances très favorables (matraquage judiciaire et médiatique de Fillon, islamisme, attentats).

Elle a souffert de la récupération de la fonction tribunitienne par Mélenchon et du « vote utile » ( !!!) en faveur de Fillon. Et elle a traîné comme un boulet la question de l’euro et son programme économique.

Breizh-info.com : Sur quoi devrait-t-elle faire campagne  selon vous durant l’entre-deux tours pour rassembler ?

Deux thématiques : le peuple contre l’oligarchie, les permanences identitaires et sociétales contre la déconstruction.

Elle doit surtout imposer les questions régaliennes et d’immigration dans le débat : c’est là-dessus qu’elle peut récupérer des voix chez les électeurs de Fillon et de Mélenchon (en dehors de la partie musulmane de son électorat qui se mobilisera massivement pour Macron).

Elle doit refuser de se laisser balader sur les questions monétaires par les journalistes. Et – quitte à parler d’économie – tacler le programme fiscal pharaonique de Macron : prélèvement accru sur les retraites, augmentation des taxes foncières, impôt à la source

Breizh-info.com : Quid des positionnements de François Fillon et de la garde rapprochée des Républicains ?

Les dirigeants des Républicains ont critiqué Emmanuel Hollande pendant la campagne pour se rallier à lui le 23 avril entre 20h et 20h30.

Difficile de faire plus minable! Les Raffarin, Copé, Fillon, Baroin illustrent à merveille ce que Nietzsche appelle « le dernier homme » : « Et ils clignent de l’œil ». Ce sont des soumis.

Breizh-info.com : Comment voyez-vous le deuxième tour?

La victoire de Macron est hélas très probable. Mais c’est plus ouvert que prévu. La campagne de diabolisation a du mal à démarrer. Elle patine. De Sens Commun à Mélenchon en passant par Guaino, Wauquiez et Morano beaucoup se refusent à appeler à voter Macron. D’autres vont plus loin. La LMPT, des élus divers droite, le maire LR de Wissous (Trinquier), Boutin, Poisson appellent à faire barrage à Macron. C’est plutôt une bonne surprise. Reste à espérer que le FN tienne un discours approprié à cette nouvelle donne !

Breizh-info.com : Qu’est ce qui va changer par rapport à François Hollande si Emmanuel Macron est élu ?

Hollande a un excellent bilan. Je m’entends : il a beaucoup déconstruit l’école, la famille, les permanences identitaires et sociales. Macron ce serait Hollande en pire !

Breizh-info.com :  Comment voyez-vous les élections législatives se profiler derrière ?

Si la logique de la Ve République s’applique, le président nouvellement élu aura une majorité. Les partisans des vaincus s’abstenant. C’est une hypothèse probable mais…la machine peut se gripper. Et dans ce cas nous reviendrons à une logique de IVe République et des majorités de circonstances. Avec l’omelette coupée aux deux bouts et une « grande coalitions » comme en Allemagne ou aux Pays-Bas

Propos recueillis par Yann Vallerie

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

11 Commentaires

  1. interview inutile pour faire avancer le débat. Quel intérêt de donner la parole à des personnes qui ne croit pas dans les faits historiques.

  2. Jean-Yves le Gallou est un personnage intéressant à écouter sur TV Liberté, mais ici c’est « Breizh-Info l’info vu de Bretagne ». Malgrè son nom qui fleure bon la Bretagne, JYLG est-il Breton? (Idem pour son ancien collège, Henri de Lesquen).

    Je ne connais pas son lien à la Bretagne, mais à l’écouter son truc c’est la nation française et on l’entend peu s’exprimer sur la nation bretonne. Je ne dis pas qu’il n’est pas capable de respecter la chose mais ce n’est pas son sujet et c’est son droit.

    Du fait, quel est l’intérêt d’aller l’interviewer?
    Sur un pays de 4,6 millions de personnes n’avons nous pas d’intellectuels nationaux à interviewer?
    Cela serait surprenant.

    • Evel just! Lorsqu’il dit qu’Hollande a « bien reussi » en « déconstruisant les permanences identitaires et sociales ». Mais que propose Marine Le Pen sinon de déconstruire ces permanences encore plus vite dans le cas de la Bretagne? Je vois assez peu la différence entre les deux candidats sur ce sujet de la destruction du peuple breton ….

    • Je suis étonné de lire que vous prenez Jean-Yves le Gallou pour un jacobin, sans doute parce qu’il est énarque , ou peut-être interprétez-vous mal ses propos ? Issu à l’origine de la mouvance du GRECE le Gallou est très proche du mouvement identitaire et n’est sûrement pas hostile à la belle idée de l' »Europe aux cent drapeaux « . Mais quand il traite d’une élection nationale il se place dans le cadre de celle-ci , pas dans celui d’un débat sur les régions.
      J’ajoute qu’à ma connaissance JYLG n’appartient pas au Front National , envers lequel il peut être critique . S’il soutient Marine c’est évidemment que pour lui il n’y a pas photo entre le mondialisme débridé et sans scrupules de l’un , le souci d’identité et de défense du peuple de l’autre .

      • On n’a jamais entendu Jean-Yves Le Galllou dont le parcours est on ne peut plus français parler de la Bretagne. Énarque, ex FN et ex MNR je doute fort que notre peuple l’intéresse en quoi que ce soit.

      • Relisez moi, je ne prends pas JY le Gallo pour un jacobin, je le prend pour ce qu’il se dit être : un Français…!

        Je n’ai rien contre JYLG, mais alors vraiment rien.

        JYLG n’invite pas de Bretons pour présenter une analyse sur la Bretagne… c’est pas la vocation de TV Liberté.
        Alors pourquoi Breizh-Info invite des Français pour nous faire une analyse de la France..?

        Si on veut écouter JYLG, il y a TV Liberté pour cela (c’est d’ailleurs ce ce que je fais. L’émission I-Media de JYLG a son intérêt).

        Par contre sur Breizh-Info, je souhaite de l’info analysé par des nationaux Bretons.

        PS : JYLG est un ancien cadre du FN et ce n’est pas sans raison s’il exprime sa critique.

        • ok et merci Alain ,je comprends mieux et je partage ce que vous écrivez .
          Et je ne sais pas répondre à votre objection à la place de Breizh info .

          Mais puisqu’il est invité assez souvent en Bretagne, et sur Breizh info ce pourrait être intéressant de demander à JYLG son avis sur la nation de ses ancêtres d’autant que , n’étant pas membre du Front ,il a une grande liberté de parole . Et puis on pourrait lui demander aussi, une fois les échéances électorales passées , de consacrer une émission non seulement à l’identité Bretonne mais aussi à toutes celles qui restent vivantes dans le cadre de l’hexagone , Catalogne, pays Basque , Savoie, Alsace , Flandre…Seule la question Corse est régulièrement traitée , et assez superficiellement dans les medias de cette mouvance , et c’est vraiment dommage .

          • Attention: En Bretagne on fait avons une mauvaise habitude de penser qu’une personne est Bretonne au seul titre qu’elle porte un patronyme breton.

            Sarkozy est-il la meilleure personne pour nous parler de la Hongrie et de ses ancêtres les « Huns »?

            JYLG vient en Bretagne, terre sympathique, il dispose d’un nom qui colle bien au paysage…! Mais il vaut mieux prendre JYLG pour ce qu’il se dit être et respectons sa position.

            Dans un dialogue France-Bretagne, je pense que JYLG pourrait être un interlocuteur… mais à la condition que les Bretons disposent du même niveau de convictions bretonnes que JYLG peut avoir vis à vis de ses convictions françaises… (or pour l’instant ce n’est pas le cas, les Bretons étant toujours en état de colonisation intellectuelle).

            Ma remarque est en soit dans une démarche de décolonisation intellectuelle : Abandonnons le réflexe d’aller chercher ailleurs les réponses que nous pouvons trouver chez nous…

          • Pour finir :
            Si la question Corse est traité, c’est uniquement parce les gens de TV Liberté ont une admiration jalouse pour les Corses…

            Les Corses assument et construisent leur avenir… d’où admiration!
            Les Bretons sont des colonisés intellectuels… d’où absence d’intérêt!

            Conclusion : Ce n’est pas en s’accrochant aux jupes des Français qu’on obtiendra leur respect!

Comments are closed.