Paris. Les buralistes manifestent contre le paquet de cigarettes à 10 euros

cigarettes_buraliste

04/10/2017 – 07h00 Paris (Breizh-Info.com) – Les buralistes de toute la France, et notamment de Bretagne, vont se mobiliser aujourd’hui, contre l’augmentation du paquet de cigarettes. Ce dernier devrait en effet atteindre les 10 euros en 2020, après plusieurs augmentations successives dans les prochains mois, à commencer par une augmentation de 35 centimes d’ici la fin de l’année et d’un euro en mars 2018.

« Alors que le Gouvernement confirme son intention de passer le paquet de 20 cigarettes à 10 € en 3 ans, avec une 1ère étape consistant en la forte hausse d’1€ dès mars prochain, le Journal Officiel nous fait part, aujourd’hui, d’un nouveau tour de « passe-passe » : la majoration, par arrêté, du minimum de perception qui va conduire, dès la fin de ce mois de novembre, à une 1ère hausse qui pourrait être de l’ordre d’1€ pour certaines références. C’est donc à une augmentation comprise entre 1€30 et près de 2€ que l’on va être confronté d’ici mars.

Un choc qui va entrainer une explosion du marché parallèle à 35 % de la consommation l’année prochaine. A terme, avec le paquet à 10€, ce sont 5 000 buralistes qui risquent de fermer. Ce sont plus d’un paquet sur deux qui seront achetés aux frontières, sur Internet ou dans la rue ! », s’insurge Pascal Montredon, Président de la Confédération des buralistes.

Selon les buralistes, la hausse du prix du tabac est responsable de la fermeture de bureaux de tabac, mais aussi d’une explosion de la contrebande. En effet, pour « rentabiliser » un voyage à l’étranger, à Jersey (sur le ferry) dans le sud, ou à l’est, il suffit désormais de remplir son coffre de cartouches de cigarettes, parfois à deux fois moins chères qu’en France.

Avec le risque de se faire prendre certes et d’obtenir une belle amende. Mais ils sont de plus en plus nombreux, en tant que consommateurs, à prendre ce risque.

Les buralistes de Loire-Atlantique estiment précisément que la hausse du prix du paquet de cigarettes annoncée il y a deux semaines par la ministre de la Santé précipitera la fermeture d’une vingtaine de bureaux de tabac dans le département. Des commerçants qui se sont offerts une campagne de publicité dans la presse locale, pour dénoncer ces augmentations.

« Il y’a toujours cette hypocrisie de l’Etat : si le ministère de la Santé voulait réellement lutter contre le tabagisme, alors on l’interdirait totalement. Mais là, l’Etat se sert allègrement » nous confie un buraliste de St-Nazaire contacté par téléphone.

Pour les manifestants, qui espèrent la mobilisation nombreuse, le rendez-vous est fixé à 12 h 30, place Pierre-Laroque, à proximité du ministère de la Santé. Puis en début d’après-midi, les manifestants se rassembleront devant l’Assemblée nationale pour rencontre les députés.

Le tabac est l’une des causes les plus importantes de décès dans le monde ; 1 mort toutes les 6 secondes et environ 6 millions par an. Si le niveau de tabagisme actuel persiste, ce sera 10 millions de morts par an à partir de 2020. Le tabac, qui a fait 100 millions de morts au XXe siècle, pourrait en faire 1 milliard au XXIe siècle (augmentation qu’il faut aussi lier à l’augmentation exponentielle de la population mondiale depuis un siècle).

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !