Un jeune réfugié afghan de 15 ans a poignardé une Allemande du même âge à Kandel, en Rhénanie-Palatinat, mercredi 27 décembre en cours d’après-midi. La jeune fille est décédée.

Un différent amoureux qui finit mal

La scène s’est déroulée dans une pharmacie de la ville. Alors qu’ils entretenaient une relation amoureuse visiblement tumultueuse, le garçon a asséné un coup de couteau de cuisine à son ancienne petite amie au cours d’une dispute. Il a par la suite été appréhendé par des témoins avant d’être remis à la police locale.

Quant à la victime, elle succombera un peu plus tard de sa blessure à l’hôpital. Une scène d’autant plus choquante qu’elle implique un garçon et une fille de 15 ans seulement.

« Réfugié mineur non accompagné »

Mais qui était donc ce jeune amoureux quelque peu transi vivant mal la fin de son idylle ? Selon les premières conclusions de l’enquête, il s’agit d’un « réfugié mineur non accompagné » arrivé en Allemagne en 2016 sans sa famille. Il était par ailleurs déjà connu des forces de police pour une affaire de violence. Dénommé Abdul D. selon les dernières informations, il aurait fait une demande d’asile en Allemagne.

réfugié
Source : bild.de

Malgré les charges accablantes qui pèsent contre lui, le jeune Afghan a pour l’instant gardé le silence face aux enquêteurs qui l’ont placé en détention préventive.

Une plainte prise à la légère

La jeune fille, un temps attirée par la richesse culturelle que symbolisait le réfugié, avait décidé, pour on ne sait quelle raison, de mettre fin à leur relation au début du mois de décembre. Une relation qui avait duré, il faut tout de même le souligner, plusieurs mois.

Lors de la rupture, mettant son romantisme de côté pour un temps, le jeune Afghan n’avait pas hésité à menacer sa petite amie de représailles sur les réseaux sociaux. Une méthode que l’on pourrait mettre, avec un peu d’indulgence, sur le dos d’un « gap » culturel un peu trop grand.

Une indulgence dont n’avaient d’ailleurs pas fait preuve les parents de la future victime qui, au moment des menaces il y a deux semaines, avaient porté plainte contre leur ex-gendre afghan.

Alors convoqué par la police, le mineur ne s’était jamais présenté pour répondre de ses menaces et n’avait pas été inquiété davantage. Un manque de réactivité des forces de l’ordre qui s’est payé au prix cher.

Crédit photo : Flickr.com (CC Maarten Van Damme)
[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

2 Commentaires

  1. Quand on voit la photo du lascar , aucun doute : il a minimum deux fois quinze ans , bien loin de l’image du puceau romantique éconduit que veut nous faire gober la presse servile .
    Pauvre niaise élevée au droitdel’hommisme par des parents irresponsables qui l’ont donnée en pâture au monstre exotique .
    Les sottes bien de chez nous qui envisagent de s’accoupler avec ces primates ( il y en a : des bénévoles intéressées d’assos pro-migrants , plutôt des gourmandes de la bite ) devraient garder à l’esprit que le crime d’honneur reste une valeur sûre chez ces peuplades arriérées .

Comments are closed.