Incitation à la haine de la République ? Monsieur Wauquiez, donnez moi perpète !

A LA UNE

Pris en étau entre un Front national pas très offensif et un gouvernement Macron qui dirige sans se soucier de son opposition, Laurent Wauquiez a besoin de se créer un espace médiatique. C’est sans doute pour cela que ce dernier vient de proposer de créer « un délit d’incitation à la haine de la République ».

Si le point de départ de cette « réflexion » est cohérent – lutter contre les islamistes et notamment contre les radicalisés étrangers présents en France et expulsion de tous les individus dangereux – la lâcheté traditionnelle de la droite et de ses leaders fait qu’au lieu de directement nommer l’ennemi de façon précise et de créer une loi spéciale islamistes, on l’englobe sous une loi à portée plus générale, visant à réprimer les horribles complotistes contre la République.

Ainsi Monsieur Wauquiez, allez vous également mettre en prison tous ceux qui, comme moi, n’ont pas oublié les massacres commis au nom de la République par les révolutionnaires durant la Révolution ? Allez vous nous expulser de nos propres terres parce que nous honorons nos ancêtres vendéens et chouans massacrés par votre sacro-sainte République ?

Allez vous, Monsieur Wauquiez, mettre en prison ceux qui en France – et il y en a – ne partagent pas votre conception républicaine ? Ceux qui, par exemple, veulent quitter démocratiquement la République française comme une partie des Corses l’exprime à chaque vote ? Allez vous interner ceux qui encore aujourd’hui doutent des capacités de « la République française » à sauver la nation France et l’Europe ? Le modèle républicain est-il le seul qui doive être autorisé à vos yeux, alors que chez certains de nos voisins, la monarchie – y compris désormais symbolique – semble bien installée sans conduire les pays qui l’ont adopté à la ruine ?

En réalité, par sa volonté exprimée de créer un délit « d’incitation à la haine de la République », Monsieur Wauquiez est dans l’air du temps de ces dernières années.

Calculez le nombre de fois où des élus, des politiques de tous bords emploient le terme « républicain », « esprit républicain », « République », à tout bout de champ et pour n’importe quoi. Ici un « banquet républicain », là un « comportement très républicain », là encore un « esprit républicain ». Entre la secte et la religion…

Car à la manière d’une religion monothéiste, il ne serait donc autorisé, en France que de croire en le Dieu République, sous peine d’être un infidèle méritant d’être châtié. Quand les hussards noirs de la République rejoignent les ayatollahs et les talibans dans leur volonté d’imposer une seule et unique vérité…

Monsieur Wauquiez, pour conclure ce petit billet, allez-y, mettez moi perpète ! Car votre République, et non pas la France, celle qui consacre « l’autre » tout en niant qui je suis et d’où je viens, celle qui ne reconnait pas mon peuple breton tout en ouvrant ses frontières à qui le veut, oui, je la déteste profondément.

« Votre République, moi j’la tringle …» chantait Renaud. En prison lui aussi ?

Julien Dir

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Photo :DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes. Il gifle une dame de 80 ans..son avocate veut qu’il fasse « un stage pour apprendre à gérer ses émotions »

Un individu de 34 ans était jugé en comparution immédiate cette semaine à Rennes, pour avoir giflé, mercredi 22...

Rennes. Le RN dénonce les ateliers « en non mixité » et les subventions publiques au festival néo-féministe « Dangereuses Lectrices »

Ces 25 et 26 septembre s'est tenu à Rennes un drôle de festival, ultra confidentiel, mais subventionné par la...

Articles liés