Ille-et-Vilaine : 36 mineurs isolés étrangers arrivent cet été dans le pays de Fougères et Sens-de-Bretagne

A LA UNE

Jérémie Laborde, directeur de deux salles de sport en Ille et Vilaine : « Nous ouvrirons la 4 janvier 2021, quoiqu’il en coûte »

Jérémie Laborde a ouvert sa première salle de sport sous l’enseigne Sun Form à Liffré il y a maintenant...

Quartiers prioritaires : la Cour des comptes révèle un échec massif et coûteux

Il est dommage que la Cour des comptes ait ignoré la Bretagne en rédigeant son rapport sur L’Évaluation de l’attractivité...

Valéry Giscard d’Estaing, président du déclin

Valéry Giscard d'Estaing est décédé à 94 ans. Pourquoi tous les médias et hommes politiques du système en font-ils...

Terrorisme d’Etat, crime contre l’humanité. Une avocate dénonce les mesures sanitaires et la manipulation autour du Covid-19 [Interview]

Virginie de Araujo-Recchia est avocate depuis 2006. Suite à notre article s'interrogeant sur la possibilité de faire reconnaitre les...

Karl Roos, autonomiste et Dreyfus alsacien ? Interview de Bernard Witmann

Karl Roos (1878-1940), leader emblématique de l’autonomisme alsacien de l’entre-deux-guerres, est arrêté pour espionnage en 1939. C'est à cette...

Les mineurs isolés étrangers – vrais ou faux – continuent d’arriver et le conseil départemental d’Ille-et-Vilaine continue de répartir dans la campagne ceux dont la minorité a été prouvée, en s’appuyant sur des élus volontaires et en se gardant souvent bien de prévenir la population si ce n’est huit jours avant. Trente-six de plus arrivent cet été dans le pays de Fougères.

Douze seront logés dans l’ancien institut médico-éducatif (IME) de Saint-Georges-de-Reintembault  à partir du 12 juillet, après accord de la communauté des Soeurs de Rillé qui en est propriétaire ; 24 autres seront installés dans l’ancienne gendarme de Sens-de-Bretagne à partir du 1er juillet. Ceux de Saint-Georges, encadrés par la fondation Armée du Salut – Enfants de Rochebonne (Saint-Malo) seront scolarisés dans les deux collèges de Saint-Georges et à Fougères.

Autant de surface qui aurait pu être réhabilitée et louée à des bretons – mais le conseil général a d’autres priorités : dispatcher 120 mineurs isolés supplémentaires, bien souvent réfugiés économiques venus profiter de l’eldorado français.

Nombre d’entre eux n’enrichissent… que les statistiques de la délinquance de voie publique, notamment à Nantes, Rennes, Brest, Quimper ou encore Saint-Brieuc… où deux d’entre eux se sont encore illustrés en dépouillant un couple lors de la fête de la Musique.

Seule personnalité politique locale à s’y opposer – les Républicains n’ayant manifestement pas le même courage politique en Bretagne que dans le reste de l’hexagone – Gilles Pennelle (Front national) vient de communiquer à ce sujet :

Après Sens-de-Bretagne, l’exécutif socialiste du Conseil départemental d’Ille-etVilaine, avec l’accord de Madame le Maire, Marie-Claire Boucher, a décidé d’imposer l’installation de « mineurs » étrangers dans la commune de Saint-Georges-deReintembault. Ces « mineurs » seront installés dans les locaux de l’ex-Institut médicoéducatif de la commune puisque pour Véra Briand, vice-présidente du Conseil départemental, « Il est légitime que les territoires ruraux contribuent eux aussi à l’accueil des immigrés ». Cette partie du territoire du Pays de Fougères est oubliée depuis longtemps par les politiques publiques.

Il est particulièrement scandaleux de constater que pour encadrer, loger, nourrir, soigner et entretenir ces immigrés entrés clandestinement en France, les élus locaux trouvent immédiatement beaucoup d’argent.

Ces « mineurs » étrangers, en surnombre à Rennes où ils sont source d’une très grande insécurité, sont en réalité des immigrés majeurs, tous des hommes, introduits en France par des mafias de passeurs. Ils n’ont rien à faire à Saint-Georges-de-Reintembault ! Le Rassemblement National de Marine Le Pen dénonce cette politique irresponsable et injuste. Ces immigrés doivent être expulsés. En tant qu’élu du Pays de Fougères, je m’oppose à cette préférence étrangère et apporte mon soutien aux habitants de Saint-Georges-de-Reintembault et des communes voisines qui refusent cette immigration imposée.

LM

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Ces grands vins encore à portée de bourse

Notre série se propose de mettre en lumière des vins qui incarnent l’excellence dans leur appellation respective. Ces-derniers appartiennent...

La piste oubliée de Frison-Roche en bande dessinée.

Après l’adaptation en bande dessinée du « Cycle Chamonix » de Roger Frison-Roche, prônant les vertus des guides de...