Chiens abandonnés : salauds ou cas sociaux ? [Tribune libre]

A LA UNE

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Chaque été, c’est le même refrain : des dizaines / centaines / milliers de chiens sont abandonnés par des Français partant en vacances. Les spots publicitaires et messages d’alertes ne changent rien, les coupables s’en lavent les mains.

Actu.fr (Normandie), 19 juillet : « Chiens abandonnés : le refuge d’Aunay-sur-Odon lance un appel au préfet du Calvados »
L’Est Républicain, 25 juillet : « Le Refuge du Mordant, situé entre Toul et Villey-Saint-Etienne, affiche complet. Rien que depuis début mai, 118 animaux ont été abandonnés ».
France 3, 26 juillet : « deux chiens et leurs neuf chiots abandonnés dans une camionnette à Nantes ».

Trois histoires du même acabit dans trois régions en seulement une semaine. Hélas, les nombreux messages publicitaires diffusés au début de l’été par 30 millions d’amis ou la SPA n’ont pas eu d’impact sur le nombre de chiens abandonnés.

L’émotion ne donne pas de résultat, alors, peut-être qu’une méthode avec un peu plus de « mordant » sera un peu plus efficace. Présentation des coupables.

Le salaud :

Il aime son chien, ou, en tous cas, aime le rôle qu’il prend à la maison. Il occupe les petits et lui permet d’aller fumer sa clope chaque soir, pendant la balade dans le quartier.
En plus, c’est à peu près le seul être sur qui il a encore un peu d’autorité, alors, pour supporter les leçons du patron, que le salaud vient encore de recevoir en pleine gueule la semaine dernière, il ne peut plus s’en passer.

Mais, sans ami à qui le confier pendant ses vacances sur la Côte d’Azur (le sympathique épicier arabe du coin de la rue ne compte pas), et lâche depuis ses 15 ans, le salaud ne voit pas deux solutions.

Discrètement, un soir, il va l’attacher dans une forêt, à cinq ou dix kilomètres de chez lui. Le salaud, qui prétendra toute sa vie ne pas en être un, n’a pas non plus de couilles.
Si son chien crève, il n’y sera pour rien, et puis, après tout, les gauchos des assoces sont là pour ça !

Le cas social :

Il adopte un chien comme il fait un gosse, sans vraiment savoir pourquoi. Le meilleur ami de l’homme n’est pour lui qu’une contrainte un peu plus mignonne que les autres, et, qui, pendant quelque temps, va pouvoir amuser la galerie.

Quand ça le lasse, il s’en débarrasse. Il abandonne un chien comme il avorte un enfant. Sans penser à ce que cela représente ni aux conséquences. Le geste est banal, quoi que moins bien vu par la société, mais la société, « ce sont des enfoirés de bourgeois », alors…
Et l’exemple ? Gros et con, cela fait déjà longtemps que le cas social ne cherche plus à le montrer à ses enfants, dix ou douze ans seulement, mais déjà bêtes et méchants.

L’an prochain, peut-être, il récupérera un chat, ça fera plaisir à maman, et puis, le truc est plus indépendant, donc moins contraignant. Ouf.

Après cette tribune libre, j’entendrai peut-être dire que « l’intérêt des chiens, c’est bien, mais, oh, les clodos ? ».
Ce serait un bel argument de salaud.

Alexandre

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Florian Philippot réagit à la manif anti-Pass Sanitaire sur BFMTV

Florian Philippot réagit à la manif anti-Pass Sanitaire sur BFMTV https://www.youtube.com/watch?v=NXtvjpY8aOg Photo d’illustration : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et...

Rennes. Wilhem Houssin, un père de famille tabassé à mort par une « une bande de jeunes »

Wilhem Houssin était un père de famille de 49 ans. Il a été tué lors d'une agression gratuite par une...

Articles liés

Les épillets, danger pour nos animaux de compagnie

Présents dans les champs et dans les pelouses, les épillets sont redoutables dès que revient le printemps et durant tout l’été. Mais de quoi...

L’antispécisme contre les droits de l’homme

Depuis la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948, l'interprétation des droits de l'homme a évolué et révèle un bouleversement profond de la...

Environnement. Des espaces naturels sans intervention humaine pour sauver la biodiversité en France ?

Une coordination d'associations de défense de l'environnement et des animaux a publié un manifeste à destination du gouvernement français visant à demander la «...

Le Golden Retriever, chien de race préféré des Bretons !

D'après les calculs de la Société Centrale Canine qui tient le Livre des Origines Français (LOF), la population de chiens de race en France dépasse les 2,5 millions d'individus, sur les 7 millions de chiens que compte...