Gatien Meunier (LR) est un « humaniste »

A LA UNE

Gatien Meunier est un bon bonhomme. Cet ancien gendarme a été propulsé président par intérim de la fédération de Loire-Atlantique des Républicains en remplacement de François Pinte qui a préféré la vie de l’entreprise (Synergie) à la vie politique. Sans doute on ne se bousculait pas au portillon pour occuper la place… Cet homme dévoué estime avoir « tenu la baraque » pendant cet intérim. « Je mouille la chemise depuis des années, j’ai fait beaucoup depuis des années et il est temps de passer le témoin. Je poserai ma démission [de secrétaire départemental] après l’élection du nouveau président, fin octobre », assure-t-il (Presse Océan, jeudi 30 août 2018)

M. Meunier incarne le militant « de droite » type

M. Meunier incarne le militant « de droite » type. Absence de bagage idéologique, absence de bagage politique, absence de références culturelles. Parfaitement représentatif de celles et ceux qui sont essentiellement « contre la gauche » sans être capable de tenir un discours positif. Au mieux fait-on allusion à des « valeurs » que l’on se garde bien de préciser… Donc Gatien Meunier se contente de critiquer les « réformettes» du gouvernement, tandis que « les vrais sujets, comme les économies que doit faire l’État, ne sont toujours pas traitées au fond.» Suit un lieu commun selon lequel « nous, on s’inscrit dans une opposition constructive, ce qui veut dire aussi que l’on doit être force de proposition » (Presse Océan, jeudi 30 août 2018). Évidemment, M.Meunier évite d’indiquer en quoi consiste les « propositions » des Républicains. Quant aux « vrais sujets », il oublie d’évoquer le chômage, le logement, la ruralité, la régionalisation (réunification de la Bretagne), la bétonnisation des terres agricoles…

Cette imprécision congénitale apparaît encore davantage lorsqu’on l’interroge sur « l’accueil des migrants » à Nantes. Tout ce qu’il sait dire ne dépasse pas les limites du politiquement correct : « Aujourd’hui, l’associatif, les bonnes âmes et le caritatif se substituent au politique qui semble démuni. Je suis un humaniste. Tendre la main, il faut le faire. Mais après ? On se limite aux moyens. » (Ouest-France, Loire-Atlantique, mardi 28 août 2018). Bref, on ne saura pas si Gatien Meunier, cadre départemental des Républicains, est favorable ou pas à l’immigration ; il est seulement « humaniste », comme tous les hommes politiques de droite ou de gauche.

Désertion des troupes

D’après M. Meunier, la fédération comptait jusqu’à 3800 adhérents lors de l’élection de Nicolas Sarkozy à l’Élysée. «  Notre étiage, c’est 2800 à 3000 adhérents. Là, nous avons perdu un millier avec la dernière élection présidentielle. Nous sommes à 1500 et nous espérons atteindre les 2000 en fin d’année. Pour autant, nous sommes, quantitativement, une fédération représentative. »

Cette désertion des troupes ne décourage pas M. Meunier : « Moi, je tiendrai la maison jusqu’au soir du second tour, s’il y en a un. » (Ouest-France, Loire-Atlantique, mardi 28 août 2018).

B. Morvan

Illustration : DR:
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Sandrine Rousseau (EELV) : « Je serai la surprise de cette élection présidentielle »

La candidate au deuxième tour de la primaire écologiste pour la présidentielle Sandrine Rousseau est l'invitée de Bruce Toussaint. https://www.youtube.com/watch?v=9qKSnWTH1gc Crédit...

Cyclisme. Le Tour de Bretagne 2021, c’est parti ! [Le profil et la liste des participants]

Le Tour de Bretagne cycliste revient pour une édition 2021 au parcours relevé et avec un plateau ambitieux. La...

Articles liés