Tricycle électrique : un retour vers le futur qui tient la route [Vidéo]

A LA UNE

Le tricycle électrique en libre-service va-t-il révolutionner nos déplacements urbains ? C’est en tous cas le pari d’une société américaine. Et celle-ci ne manque pas d’arguments…

Tricycle : retour vers le futur

Depuis combien de temps n’êtes-vous pas montés sur un tricycle ? S’il y a fort à parier que votre dernière expérience sur ce vélo à trois roues remonte à votre tendre enfance, il n’est pas exclu que vous vous retrouviez à conduire ce terrible engin dans un futur proche. Sans avoir à vous fatiguer sur les pédales. Et avec une nuance à souligner : cette fois-ci, les deux roues sont à l’avant du bolide.

Si les centres des grandes villes sont désormais le terrain de prédilection des scooters et des trottinettes électriques, un nouveau confrère, en la personne du tricycle, pourrait bien venir leur faire de l’ombre. Aux États-Unis, ce dernier s’implante déjà dans les métropoles. Au point qu’une application spécialisée dans le partage de moyens de transport va bientôt proposer à ses utilisateurs des tricycles électriques. C’est en Caroline du Sud, à Charleston plus précisément, que l’expérience va être lancée au cours des prochains mois par la société Gotcha, opérant par ailleurs dans plus de 20 États américains. Les trois roues mis à disposition seront des tricycles de la marque Zippy.

tricycle
Source : Gotcha

Tricycle électrique : quels avantages ?

Si Gotcha se veut pionnière dans la mise à disposition de tricycles pour les usagers américains tandis qu’elle propose déjà des vélos, des trottinettes et des voitures électriques, c’est que ce mode de transport à trois roues dispose d’atouts certains.

Plus sécurisant et stable que le scooter ou le vélo, le tricycle est toutefois beaucoup plus souple et rapide qu’une voiture lorsqu’il s’agit de se faufiler en ville au milieu des embouteillages. À pleine vitesse, un tricycle électrique peut atteindre la vitesse de 40 km/h et laisse également la place pour un passager derrière le pilote. Par ailleurs, les tricycles proposés au partage par Gotcha disposent d’une autonomie de 65 kilomètres avant de nécessiter une nouvelle recharge. Un argument qui plaide en la faveur de ces derniers puisque les scooters électriques des concurrents de Gotcha sont moins rapides et dotés d’une autonomie plus faible.

Cependant, il y a (forcément) quelques bémols au développement de ce tricycle. À commencer par son prix, plus élevé que celui de ces concurrents à deux roues. De plus, étant d’une taille plus imposante qu’un scooter ou qu’un vélo, le tricycle électrique nécessite la mise en place d’aires de stationnement dédiées. Mais, s’il s’avérait que ses utilisateurs étaient séduits par l’expérience, ces deux obstacles seraient probablement contournés par les constructeurs et les loueurs.

Crédit photo : Facebook Gotcha
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

#UnionOfEquality et Wokisme. La Commission Européenne édite un document appelant à ne plus utiliser les noms chrétiens, Noël ou le masculin

C'est un document qui doit être diffusé au maximum afin de montrer quelles sont les intentions des personnes qui,...

Jean-Paul Gourévitch : « Les gouvernements ne veulent pas aborder le sujet du Grand remplacement. Ils sont contre la démarche scientifique visant à démontrer...

Jean-Paul Gourévitch : « Les gouvernements ne veulent pas aborder le sujet du Grand remplacement. Ils sont contre la...

Articles liés