Expulser les terroristes vers leur pays d’origine, même s’ils risquent la peine de mort ou la torture : c’est la mesure adoptée en Suisse par le Conseil des Etats, la chambre haute de l’Assemblée fédérale. A peine voté, le texte fait déjà polémique et suscite l’indignation du ministre suisse de la Justice, Karin Keller-Sutter, car il va en effet à l’encontre de la Constitution suisse et de la Convention européenne des droits de l’homme.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine