Santé. Une consommation modérée d’alcool, importante pour le cerveau ?

A LA UNE

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Une consommation modérée d’alcool est-elle importante pour la santé du cerveau ? Possiblement oui, selon des chercheurs de la Queen’s University de Belfast. Une consommation modérée d’alcool associée à un régime alimentaire sain permettrait d’obtenir de meilleurs résultats au niveau du cerveau et de la mémoire, a montré la recherche.

Cette consommation modérée d’alcool devrait s’accorder avec la consommation de fruits, de légumes secs, de légumes, de produits laitiers faibles en gras et de poisson . Tout en évitant les aliments malsains courants.

Claire McEvoy a déclaré : « Il est possible qu’une consommation modérée d’alcool dans le cadre d’un régime alimentaire sain puisse être importante pour la santé du cerveau à l’âge moyen, mais des recherches supplémentaires sont nécessaires pour confirmer ces résultats.»

Les chercheurs ont constaté qu’après 30 ans de suivi, les personnes ayant une forte adhésion au régime méditerranéen étaient 46% moins susceptibles d’avoir de mauvaises capacités de réflexion et de mémoire que les personnes n’adoptant pas ce régime. L’étude a également montré que les personnes qui suivent ce régime alimentaire avec une consommation modérée d’alcool et qui limitent la consommation d’aliments frits et de collations salées ou de produits laitiers riches en gras étaient 52 % moins susceptibles d’avoir des troubles de la pensée et de la mémoire que les personnes qui suivent un autre régime.

L’étude a été publiée dans le numéro en ligne de Neurology, la revue médicale de l’American Academy of Neurology.

On peut y lire que « Le rôle de l’alcool sur la santé du cerveau n’est pas clair, mais l’alcool modéré pourrait exercer des effets protecteurs sur la fonction cognitive, soit directement en augmentant la libération d’acétylcholine dans l’hippocampe, soit indirectement en contribuant à la réduction du risque vasculaire par une diminution de l’agrégation plaquettaire ou la modification des lipides sériques »

Le Dr McEvoy, directeur de l’étude, a ajouté : « Nos résultats indiquent que le maintien de bonnes pratiques alimentaires à l’âge adulte peut aider à préserver la santé du cerveau à la quarantaine.» . L’étude a été menée auprès de 2 621 personnes de l’étude Cardia (Coronary Artery Risk Development in young Adults) aux États-Unis, qui avaient en moyenne 25 ans au début, puis ont été suivies pendant 30 ans.

On leur a posé des questions sur leur régime alimentaire au début de l’étude et à deux reprises, après sept et vingt ans.

Le Dr McEvoy a ajouté : « Bien que nous ne connaissions pas encore le régime alimentaire idéal pour la santé du cerveau, passer à une alimentation saine pour le cœur pourrait être un moyen relativement facile et efficace de réduire le risque de développer des problèmes de pensée et de mémoire avec l’âge »

Concernant l’alcool, et au delà de cette étude, les seuils définis par l’Organisation Mondiale de la Santé sont les suivants :

  • pas plus de 21 verres par semaine pour l’usage régulier chez l’homme (3 verres/jour en moyenne)
  • pas plus de 14 verres par semaine pour l’usage régulier chez la femme (2 verres/jour en moyenne)
  • jamais plus de 4 verres par occasion pour l’usage ponctuel

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ?

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ? Débat du 31/07/2021 avec Rémi...

« Vous êtes rationnel, pourquoi nier l’efficacité des vaccins ». Laurent Ozon répond à un journaliste

Le journalisme mainstream se fait de plus en plus militant en faveur des mesures gouvernementales. Il suffit d'ailleurs de...

Articles liés

Santé. Sel : un allié ou un ennemi ?

Désigné comme l’un des coupables des maladies cardio-vasculaires, le sel est-il vraiment si mauvais pour la santé ? Ce documentaire passe en revue les controverses et découvertes de la science sur...

Fabrice Di Vizio : en guerre contre Big Brother

Fabrice Di Vizio est un des principaux opposants au pass sanitaire et à la surprenante gestion de la crise du gouvernement Macron. Pour Livre Noir,...

Applications de santé : attention à la collecte de vos données

Pas moins de 88 % des quelque 21 000 applications de santé mobile (mHealth) accessibles sur le Google Play Store comportent un code permettant...

Santé, conduite, délinquance, sécurité… Quels sont les pays les plus sûrs d’Europe ?

Une récente enquête menée par l’Ifop pour le site spécialisé Voyage avec Nous courant mai indiquait que 85% des Français comptaient passer leurs vacances...