Algues vertes : l’histoire interdite, Homéopathie l’évidence, Le débat confisqué, Le crime mondialisé : la sélection littéraire de la semaine

A LA UNE

Algues vertes : l’histoire interdite, Homéopathie l’évidence, Le débat confisqué, Le crime mondialisé : voici la sélection littéraire de la semaine.

Algues vertes, l’histoire interdite

D’Inès Léraud et Pierre Van Hove

Pas moins de 3 hommes et 40 animaux ont été retrouvés morts sur les plages bretonnes. L’identité du tueur est un secret de polichinelle : les algues vertes. Un demi-siècle de fabrique du silence raconté dans une enquête fleuve.

Des échantillons qui disparaissent dans les laboratoires, des corps enterrés avant d’être autopsiés, des jeux d’influence, des pressions et un silence de plomb. L’intrigue a pour décor le littoral breton et elle se joue depuis des dizaines d’années. Inès Léraud et Pierre Van Hove proposent une enquête sans précédent, faisant intervenir lanceurs d’alerte, scientifiques, agriculteurs et politiques.

Les dessins ne sont pas formidables, l’histoire elle, est intéressante, et d’actualité.

Algues vertes, l’histoire interdite – Léraud, Van hove – Delcourt éditions – 19,99 €

Le débat confisqué

Par Christian Flavigny

« Confisqué. » Comment désigner autrement un débat dont les conclusions écrites d’avance ignorent les fondements de la vie familiale, au risque d’une catastrophe pour l’équilibre des familles et des enfants de demain ? Ceux qui font les lois et se conduisent en apprentis sorciers de la famille auront-ils l’audace de poser les questions essentielles qu’aborde ce livre ? Comment l’enfant s’inscrit-il comme garçon ou comme fille ? Qu’est-ce qui anime les relations entre les hommes et les femmes, et en particulier leur vœu de devenir parent ? Quel est l’enjeu pour l’enfant d’avoir un père et une mère ? Comment la nature de la relation entre les parents (couples homme-femme, unions de même sexe…) influe-t-elle sur leur relation à l’enfant ? Cet essai expose dans un langage clair et accessible les données fondatrices, comme la différence du masculin et du féminin dans l’égalité des sexes, ou le lien parent-enfant selon l’axe de la filiation. Il déboute les arguments superficiels qui les ont brouillées et formule des préconisations accueillantes à la diversité que réclament les adultes, mais définies depuis les besoins essentiels de l’enfant. Il en va de la famille comme du climat : c’est en prenant le temps d’analyser toutes les données disponibles que nous éviterons de futurs cataclysmes.

Le débat confisqué – Christian Flavigny – Salvator – 17,90 €

Le crime mondialisé

Par Xavier Raufer (voir l’interview sur le livre ici)

Fraudes, détournements, meurtres, trafics, esclavages à l’échelle planétaire : en statistiques, tableaux, chronologies, mais aussi récits vrais et portraits révélateurs, c’est la face cachée et noire de la mondialisation, sur l’année 2018, que révèle ce document sans précédent.

Qui dirige désormais Cosa Nostra ? Pourquoi les prisons françaises sont-elles devenues des passoires ? Où trouve-t-on la cocaïne la plus pure ? Existe-t-il vraiment un lien entre l’afflux de migrants en Europe et la criminalité ? Xavier Raufer livre ici une encyclopédie du crime, étonnante et passionnante, sur toute la surface de la planète. En utilisant les données les plus récentes (collectées par Crimino, sa base documentaire criminologique), il révèle l’autre face de la mondialisation, où les tueries de masse s’exportent des États-Unis au reste de la planète, et où l’Afghanistan est devenu un immense champ de pavot. Chiffres à l’appui, il revient ainsi sur les faits divers qui ont fait l’actualité, et sur ceux dont on a étrangement peu parlé. Des crimes sexuels en passant par les nouvelles mafias, de la piraterie maritime aux trafics d’êtres humains, rien n’est laissé sans réponse dans ce livre-événement qui donne aux lecteurs les clés pour participer au débat public sur la sécurité internationale.
Une somme indispensable, pour comprendre enfin le monde dans lequel nous vivons.

Le crime mondialisé – Xavier Raufer – Le Cerf – 18 €

Homéopathie, l’évidence

Par Daniel Scimeca

La médecine homéopathique est efficace, fiable, économique, sans danger et basée sur l’écoute du patient. Alors que 77 % des Français lui font confiance (Ipsos, octobre 2018), elle est aujourd’hui menacée. Une partie du corps médical résiste face au désir des patients d’être acteurs de leur propre santé, et de ne plus se faire imposer antibiotiques et traitements lourds quand existent des possibilités plus naturelles. Une volonté plus que légitime au regard des scandales sanitaires et du développement de l’antibiorésistance…

C’est à une guerre d’influence, d’opinion et de désinformation que l’on assiste et le Dr Scimeca nous rappelle dans cet ouvrage les bases de l’homéopathie, ses fondements scientifiques et son bon usage. Il prend la défense d’une médecine intégrative, qui réunit aussi bien les connaissances de la médecine classique que celles des autres approches.

Un ouvrage indispensable pour découvrir les vrais enjeux de la polémique et rappeler les principes d’une médecine sur mesure.

Daniel Scimeca, médecin généraliste, est président de la Fédération française des sociétés d’homéopathie et praticien attaché d’un centre hospitalier intercommunal.
Homéopathie, l’évidence – Daniel Scimeca – Éditions du Rocher – 14,90 €
Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V
.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Gilles Lebreton, député européen du RN à Nantes : « Le véritable adversaire, c’est Macron »

Gilles Lebreton, député européen du Rassemblement national, était à Nantes le 23 janvier  pour la traditionnelle galette des rois...

Nantes. Stups tous azimuts…

Les jours passent, et malgré le brouillard et les renforts policiers, les délinquants continuent de s'activer, notamment en vendant...

Articles liés