Nous avions consacré il y a quelques jours un dossier au deal dans le parc de Kermesquel au nord de Vannes par les dealers chassés de Kerizac à Ménimur, et ce au grand dam des riverains. Mais aussi des policiers repérés de loin et qui ont fort à faire : les dealers de Kermesquel sont en effet des mineurs recrutés dans les foyers de toute la France pour un jour ou une semaine. Des jobs d’été illégaux mais qui rendent aussi les filières difficiles à remonter.

Dealer : un job d’été très lucratif…

Et pourtant ces jobs d’été sont lucratifs. Le 20 juillet dernier une équipe de BAC ramasse un dealer en pleine action à Kercado. Ce dernier, âgé de 16 ans et inconnu des forces de l’ordre, vient de Moustoir-Ac près de Locminé. Il aurait dit à son père qu’il allait voir un ami à Vannes.

En réalité, il est venu gagner sa croute : 400 euros pour une journée de vente de midi à minuit – soit 33 € de l’heure, en bas de Kercado. Sur lui, il avait 910 € en liquide, 65 grammes de résine de cannabis et 7.4 grammes de cocaïne – soit un peu plus de 1100 € à la revente. Relâché après sa garde à vue, il devrait être mis en examen par le juge des enfants.

LM

Photo d’illustration: DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine