Vannes. Job d’été dans la drogue : 400 € par jour ?

A LA UNE

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

La Bretagne, région française la plus impliquée dans la traite des Noirs ?

Des Bretons ont joué un rôle massif dans le commerce des esclaves, un business florissant de l'époque des Lumières....

Un livre sur les trois épurations dans l’armée française entre 1940 et 1966 [Interview]

André Bourachot et Henri Ortholan sont deux officiers de l’armée de terre, un général en 2ème section et un...

Nous avions consacré il y a quelques jours un dossier au deal dans le parc de Kermesquel au nord de Vannes par les dealers chassés de Kerizac à Ménimur, et ce au grand dam des riverains. Mais aussi des policiers repérés de loin et qui ont fort à faire : les dealers de Kermesquel sont en effet des mineurs recrutés dans les foyers de toute la France pour un jour ou une semaine. Des jobs d’été illégaux mais qui rendent aussi les filières difficiles à remonter.

Dealer : un job d’été très lucratif…

Et pourtant ces jobs d’été sont lucratifs. Le 20 juillet dernier une équipe de BAC ramasse un dealer en pleine action à Kercado. Ce dernier, âgé de 16 ans et inconnu des forces de l’ordre, vient de Moustoir-Ac près de Locminé. Il aurait dit à son père qu’il allait voir un ami à Vannes.

En réalité, il est venu gagner sa croute : 400 euros pour une journée de vente de midi à minuit – soit 33 € de l’heure, en bas de Kercado. Sur lui, il avait 910 € en liquide, 65 grammes de résine de cannabis et 7.4 grammes de cocaïne – soit un peu plus de 1100 € à la revente. Relâché après sa garde à vue, il devrait être mis en examen par le juge des enfants.

LM

Photo d’illustration: DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Natalité en crise : pas de baby-boom spécial Covid

Au sommaire : Actualités des parents : pas de baby-boom spécial Covid Consommation : anniversaire pour vos enfants, pourquoi...

Seule boxeuse professionnelle en Bretagne, elle rêve de décrocher un titre de championne de France

Seule boxeuse professionnelle en Bretagne, la guingampaise Sandra Morcet va enfin pouvoir disputer son combat pour le titre de...

Articles liés

Natalité en crise : pas de baby-boom spécial Covid

Au sommaire : Actualités des parents : pas de baby-boom spécial Covid Consommation : anniversaire pour vos enfants, pourquoi pas un "escape game" ? Santé...

Seule boxeuse professionnelle en Bretagne, elle rêve de décrocher un titre de championne de France

Seule boxeuse professionnelle en Bretagne, la guingampaise Sandra Morcet va enfin pouvoir disputer son combat pour le titre de championne de France dans la...

Paul Molac dénonce l’initiative de Jean-Michel Blanquer sur le recours au conseil constitutionnel

A quoi joue le gouvernement ? A l'occasion des Questions au Gouvernement du 4 mai 2021, le député Paul Molac a interpellé le ministre de...

Irlande. 40 ans après sa mort, la preuve que le Sinn Féin n’a pas respecté les dernières volontés de Bobby Sands

Bobby Sands, gréviste de la faim de l'IRA, mort des suites de cette grève de la faim le 5 mai 1981 (voir ici les...