Ce 25 août, une fois n’est pas coutume, c’est un jeune homme qui s’est présenté à l’hôtel de police pour porter plainte… pour viol. Complètement pris de boisson, il a en effet été sexuellement agressé par un inconnu alors qu’il se trouvait seul dans la rue, en plein centre-ville de Nantes, après avoir passé la soirée en boîte de nuit.

Alors qu’il avait perdu ses camarades de bordée de vue, il a été approché par un inconnu qui lui aurait imposé une fellation. Du fait de son état d’ivresse, la victime ne se souvient pas d’avoir été menacée avec une arme, ni dans quelle rue se sont passés les faits.

Néanmoins, les forces de l’ordre ne désespèrent pas d’en savoir plus grâce à la vidéo-protection du centre-ville, « même si on a régulièrement des problèmes avec ces images : les caméras sont en effet tournantes, et elles ne sont pas toujours braquées sur le lieu de l’infraction au moment précis où l’infraction a lieu », reconnaît un policier nantais. «Cependant, la définition est très bonne, même de nuit, et permet l’identification des suspects sans problème ».

Déjà des cas de jeunes hommes violés dans la rue

Il y a déjà eu des cas de viols de jeunes hommes dans la rue à Nantes : en 2017, un homme de 28 ans a été violé dans la nuit du 18 au 19 novembre par un trentenaire, vers quatre heures du matin, cours Kennedy près du château des Ducs de Bretagne. L’agresseur, d’origine extra-européenne, avait commencé par demander une cigarette à la victime qui a refusé, faute d’en avoir. L’agresseur s’est jeté sur la victime, l’a violée, lui a volé son porte-feuille et son téléphone portable.

Si les viols de rue à Nantes s’abattent en majorité sur des femmes, ils se multiplient (lire notre dossier). « Il y en a tellement que les unités spécialisées chargées des enquêtes ne peuvent plus tout traiter en même temps – les enquêteurs distribuent des convocations aux victimes pour tenter de juguler le flux », explique un proche du dossier.

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine