Le 5 décembre prochain l’étude de commissaires priseurs Thierry-Lannon et Associés organise à Brest  une importante vente de tableaux modernes et des écoles bretonnes (374 références). C’est la troisième fois que l’étude  propose cette année une vacation sur ce thème, et celle-ci s’annonce aussi exceptionnelle que les précédentes par la qualité des œuvres qui y seront  présentées.

La plupart des artistes bretons renommés y figurent. Nous avons retenu, parmi maints autres, les noms de : Barnoin, Beaufrère, Brenet De Belay, Creston, Delpy, Denis, Guérin, Legout Gérard, Legout Gérard, Lemordant, Le Scouezec, Maufra, Méheut (Photo de couverture), Moret, du Puigaudeau, Rivière, Sérusier, Sevellec…

Tous ces peintres ont su mettre en valeur les paysages uniques de la Bretagne, avec la mer en premier lieu, les ports, les types humains, les métiers, la vie quotidienne et religieuse de son peuple.

Ce sont principalement des huiles sur toiles – les plus cotées -, mais aussi des dessins à l’encre, gouaches, gravures, aquarelles, crayons et fusains qui seront proposés aux amateurs  pour toutes les bourses  les estimations variant de 150  à plusieurs centaines de  milliers d’euros !

La plus  grosse cote annoncée  est pour une Vue  de Groix  d’Henry Moret (1856-1913) estimée entre 220 000 et 280 000€. Deux autres œuvres du même artiste sont proposées.  Pour acquérir sa Côte rocheuse vers  Douarnenez  il faudra quand même débourser de 70 à 80 000 € !

 

Henry Moret   est le témoin et le compagnon de la première Avant-Garde bretonne qui se déploie à la fin du XIXème siècle à Pont-Aven autour de Gauguin et Sérusier, la Bretagne étant  alors le creuset d’une authentique révolution artistique qui culmine vers 1891. C’est  compter de cette date que Moret devient le meilleur peintre  des rivages et paysages insulaires de la Bretagne, depuis Ouessant jusqu’à Belle-Ile et surtout de Groix.

De René-Yves Creston (1898 1964) il faut signaler Les marins du Saint-Philibert daté de 1931(estimation de 4 à 6000 €)  une toile qui rappelle le naufrage de ce bateau au large de Préfailles le 14 juin 1931 et qui fit plus de 400 victimes. Plusieurs aquarelles et gouaches du même artiste sont proposées de 300 à 600€.

Peintre, illustrateur, graveur, sculpteur, céramiste …, un des fondateurs du mouvement Seiz Breur Creston est intimement lié dans sa vie et son œuvre à La Presqu’ile guérandaise et à Saint-Nazaire.

Quatre huiles du peintre  croisicais Ferdinand Loyen du Puigaudeau (1864 1930) sont proposées par l’étude, à remarquer surtout Les pêcheuses de crevettes rare œuvre datée de 1891(estimation de 25 à 30 000 €. Terre, mer et ciel y structurent en trois plans presque géométriques la position centrale de la pêcheuse.

Surnommé l’ermite de Kervaudu,  Puigaudeau affectionne surtout les scènes nocturnes et les atmosphères crépusculaires, il est aussi le peintre des fêtes populaires de nuit. Pendant 25 ans, inlassablement il s’attachera à peindre les mêmes sites, fleurs de marais et moulins de Batz sur Mer, la Brière et couchers de soleil sur la mer.

Parmi tous les peintres et dessinateurs proposés à la vente du 7 décembre, une exception : une grande terre cuite Vonnick  du sculpteur breton Francis Renaud (1886 1973)  qui participa au renouveau de l’art breton au sein des Seiz Breur,  une œuvre dans l’esprit art déco des années 1930, mariant tradition populaire et modernité (estimation de 6000 à  8 000€).

Tous les lots proposés n’atteindront pas les prix de ces artistes prestigieux, il faut signaler aussi les excellentes peintures d’artistes comme Jim Sevellec, Pierre de Belay et bien d’autres figurant au catalogue de la vente.

François Cravic

Exposition à l’hôtel des ventes : 26, rue du Château à Brest les jeudi 5 décembre de 15h à 18h, vendredi 6 de 10h à 12h et de 14h à 18 h et samedi 7 de 9h à 10h30. La vente débutera le même jour à 14h30.

Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine