Nantes. Voitures incendiées, vols à la tire, début d’émeute… Bilan d’une Saint-Sylvestre (presque) ordinaire

A LA UNE

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...
« Cachez ces voitures brûlées que l’on ne saurait voir ». Les consignes données par les autorités après la nuit de la Saint-Sylvestre à Nantes sont claires. Pas question de communiquer sur le bilan des incendies de voitures et autres méfaits,  survenus dans les quartiers dits « sensibles » – et pas que. Motif invoqué ? « Il ne faut pas entretenir de concurrence entre les villes de France ou les quartiers d’une même ville » (sic). Breizh-info a quand même essayé de savoir. Bilan provisoire – et perfectible donc.

Le directeur départemental de la sécurité publique de Loire-Atlantique avait demandé à ses services d’assurer l’omerta sur les voitures brûlées de la Saint-Sylvestre. Raté. Si l’an dernier elles étaient près de 35, cette année le chiffre est largement enfoncé. Avec un début d’émeute et des caillassages nourris à la clé dans la cité « sensible » de Malakoff, où vitres de bâtiments publics et abribus ont subi le déchainement des bandes ethniques.

Plus de 50 voitures brûlées sur l’agglomération nantaise ?

A Malakoff justement, les émeutes ont commencé à 23 heures et ont duré jusqu’à 3 heures du matin. Plus de 20 voitures ont été incendiées – et si les carcasses ont été prestement retirées avant 14h30 ce 1er janvier, l’émotion des habitants est palpable et la nervosité des « jeunes » délinquants (extra-européens) visibles quand des riverains photographient les débris des véhicules brûlés. Les incendies ont eu lieu rues d’Angleterre, de Suisse, Norvège et Tchécoslovaquie…

D’autres voitures ont été incendiées ailleurs : 2 près de la mairie de Chantenay (Egalité), 2 au moins à Bellevue suite à des feux d’artifice sauvages, 1 au moins au Clos Toreau, plusieurs au Château de Rezé où un jeune incendiaire présumé a été arrêté, d’autres au Chêne des Anglais etc. « En tout plus de 50 sur l’agglomération », souffle un policier nantais.

On comprend mieux la volonté d’omerta des instances policières et politiques, d’autant que 7 autres voitures ont brûlé dans la nuit du 30 au 31 décembre à Nantes – à Malakoff encore, deux le 27 suite à un feu de parking à Chantenay, un deux-roues le 28 rue Lamoricière, et six voitures dans l’agglomération à Noël. « Il y a eu plusieurs voitures brûlées chaque nuit de Noël au 31 décembre à Nantes », explique un autre policier nantais.

« Il vient éclairer nos fêtes », Le message de la paroisse a été reçu 5 sur 5, si l’on ose dire.

La sinistre réalité que les autorités ne veulent pas qu’on voit

Encore une personne qui devra se racheter une voiture… si elle en a les moyens.

Vols à la roulotte, vols à la tire…

Outre des émeutes et des voitures brûlées, on dénombre de nombreux vols à la roulotte boulevard des Anglais – selon les riverains le voleur serait « habillé en vert kaki, les joues creuses » – et autour du parc de la Gaudinière, des dizaines d’agressions et de vols à la tire, notamment autour de la Médiathèque à 6 heures du matin le 1er janvier, 3 départs de feu criminels dans le même immeuble rue de la Brasserie et un quatrième dans le même quartier le 1er janvier vers 4 heures du matin… et la chute en Loire d’un jeune de 17 ans, le 1er janvier vers 5 heures du matin au droit du Warehouse sur l’ile Beaulieu – il a été heureusement rapidement secouru par les pompiers et transporté au CHU; ses jours sont hors de danger.

Louis Moulin

Crédit photos : Breizh-info.com (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Ar ravoù berzet er Morbihan

D'ar merc'her 12 a viz mae ez eus bet embannet ur skrid-embann gant prefed ar Morbihan evit difenn strizh...

« N’y va pas». Lettre ouverte à Éric Zemmour [ L’Agora]

Cher Camarade, C’est comme ton Grand Ancien, puisque tu es sorti de la rue Saint-Guillaume promotion 1979 (SP) et moi...

Articles liés

Ar ravoù berzet er Morbihan

D'ar merc'her 12 a viz mae ez eus bet embannet ur skrid-embann gant prefed ar Morbihan evit difenn strizh ar ravoù ("rave" e galleg flour)...

« N’y va pas». Lettre ouverte à Éric Zemmour [ L’Agora]

Cher Camarade, C’est comme ton Grand Ancien, puisque tu es sorti de la rue Saint-Guillaume promotion 1979 (SP) et moi 1977 (PES), que je me...

Armée. La réponse d’un militaire d’active à la lettre du général Lecointre

Suite à la publication de la lettre ouverte d'anciens militaires et de celle de militaires d'active, alertant sur la situation gravissime que connait la...

Le Fer pour relier nos territoires. Un film en faveur de la réouverture de la ligne Saint-Brieuc / Auray.

Le collectif Centre-Bretagne en train pour la réouverture de la ligne Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) reliant Auray (Morbihan) via Loudéac et Pontivy vient de mettre en ligne sur Youtube un film de 30...