prison_rennes

C’est un nouveau fait inquiétant en lien avec la radicalisation islamiste que nous rapporte, à Rennes, le syndicat FO-Pénitentiaire.

Une détenue TIS (Terrorisme ISlamique) à Rennes transférée ici par mesure disciplinaire a notablement perturbé la détention, dégradé sa cellule et tenté d’agresser les agents en criant « Allah Akbar ».

Le 6 janvier vers 20h20, la détenue avait bouché l’œilleton de sa cellule – ce qui empêchait aux agents au cours de leur ronde d’observer ce qu’elle faisait dans sa cellule. «  Une fois les agents équipés et la cellule ouverte », explique FO-Pénitentiaire, « ces derniers se retrouvèrent face à l’armoire que la détenue S. avait placée dans l’encadrement de la porte. Les agents la firent basculer au sol et eurent enfin un visu sur la détenue. Elle était assise sur son lit et se plia aux injonctions, la gradée pu procéder au menottage afin de placer la détenue S. [au quartier disciplinaire] Arrivée au QD vers 21h05, la détenue S. lança une fourchette, qu’elle avait préalablement dissimulée, en direction des agents qui ont su l’esquiver ».

« Oh la Bretagne, les Bretons, rendez-moi mes affaires ! »

 Après cela, « visiblement impatiente de récupérer ses effets suite à son transfert disciplinaire (Coran, tapis de prière… gardés pour contrôle avant restitution), la détenue tapa violemment et en continu dans la grille de la cellule, ce fut un tel vacarme que les autres détenues hébergées sur le CD déclenchèrent à tour de rôle leurs appels détenues ! ».

ET ce n’est pas tout. «  A plusieurs reprises la détenue hurla « ALLAH AKBAR ». « Oh la Bretagne, les Bretons, rendez-moi mes affaires ! » Son vacarme durera toute la nuit ! Appels interphone sans interruption pour les agents en poste au PCI… », relève le syndicat pénitentiaire, qui constate « Le [centre pénitentiaire de] Rennes accueille ces derniers temps, beaucoup trop de profils lourds au potentiel de dangerosité très élevé, ce qui nuit fortement à la sécurité des agents et de l’établissement » et demande que les détenus islamistes et dangereux soient accueillis dans des établissements spécifiques et non dans des prisons classiques qu’ils déstabilisent.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine