Les sapeurs-pompiers prévoient un nouveau rassemblement à Paris

A LA UNE

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

Ce 28 janvier les sapeurs-pompiers ont prévu de se rassembler à Paris. En grève depuis juin 2019, ils réclament une revalorisation de leur prime de feu, plus d’effectifs et de reconnaissance envers la profession. Plus de détails en images.

Alain Laratta, porte-parole intersyndicale sapeurs-pompiers, justifie cette mobilisation : « Les autres forces de sécurité intérieures, police et gendarmerie, sont sur un pourcentage de prime qui est entre 26 et 28 %. Les sapeurs-pompiers sont à 19 % depuis 1990. On demande à l’aligner sur le même niveau de revenus que nos autres collègues.»

Parmi les autres demandes des sapeurs-pompiers : la reconnaissance de leur métier comme métier à risque pour faciliter les dépars anticipés à la retraite, l’augmentation des effectifs ou encore un plan d’action pour mieux prendre en compte la sécurité des soldats du feu, aussi bien face à la toxicité des fumées qu’aux agressions subies en intervention. «Ce que nous demandons c’est que la peur change de camp, avance Alain Laratta. C’est que toute personne qui agresserait un sapeur-pompier soit traitée de la manière la plus sévère possible pour envoyer un message aux autres».

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Patrick Buisson interrogé par Charlotte d’Ornellas : « La modernité nous met face à notre propre vide » [Interview]

Patrick Buisson politologue et ancien conseiller personnel du président Sarkozy, publie un nouvel essai qui raconte tout ce que...

Tour d’Italie. Caleb Ewan remporte la 7ème étape du Giro

Deuxième victoire d'étape pour Caleb Ewan (Lotto-Soudal) le 14 mai 2021, à l'occasion de la 7ème étape du Giro....

Articles liés

Le saccage de Paris en débat

Côté rue de Paris, des embouteillages, du patrimoine public saccagé ou vendu aux enchères, des rues sales et livrées aux ordures, des rats, des...

Retour à Stalingrad….en plein Paris ! [L’Agora]

Des éclairs trouent la nuit. Des explosions succèdent à d’autres explosions. Des hommes, des femmes fuient, courent vers le bout de la rue avant...

Les Parisiens face à l’insécurité : micro-trottoir

Prévention ou répression ? Voilà la question que l'Institut pour la Justice a posé aux habitants des 18 et 19ème arrondissements de Paris. Leurs...

#SaccageParis​ . Violence, drogue, crasse : Bienvenue chez Hidalgo

Pour commencer cette édition, direction le XIXème arrondissement de Paris et plus exactement le quartier de Stalingrad. Là-bas, les dealers et les toxicomanes font...