La cause animale : un enjeu pour les municipales 2020 ?

A LA UNE

À moins de deux mois des élections municipales, le bien-être animal semble plus que jamais au cœur des préoccupations de nos concitoyens. Et pour cause, selon un sondage pour la Fondation 30 Millions d’Amis réalisé par l’IFOP, près de 6 Français sur 10 se disent prêts à voter pour un candidat engagé dans la protection animale (sondage mené du 15 au 16 janvier 2020 auprès d’un échantillon de 1 010 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas.)

Dans la foulée des élections européennes, une large majorité des Français (59 %) inscrits sur les listes électorales estime aujourd’hui que les mesures annoncées par un candidat en faveur de la cause animale sont susceptibles de les inciter à voter pour lui aux élections municipales. Ce score élevé est encore plus net chez les 18-24 ans puisqu’il atteint 78 %.

« Jamais la condition animale n’a occupé une place aussi importante dans le débat public. La protection des animaux est devenue un véritable enjeu de société, une préoccupation croissante chez la majeure partie des Français qui réclament des mesures en leur faveur. Cette volonté doit se traduire par des décisions concrètes tendant à un meilleur respect de l’animal au niveau local », précise Reha Hutin, présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis.

La Fondation a également signé une convention avec « plus de 700 mairies » pour la stérilisation des chats errants « afin que les municipalités ne recourent pas à des euthanasies massives ». Selon Reha Hutin, les élus peuvent également aider les refuges.

Animaux errants, fourrières, cirques : des thématiques qui relèvent de l’autorité des communes

Le maire est en effet responsable de bon nombre de thématiques visant à améliorer la condition des animaux dans sa ville. Dans le cadre de son pouvoir de police, il est compétent dans les domaines de la sécurité, la salubrité et la tranquillité publiques. Par ce biais, l’édile est tout à fait à même de s’occuper des problèmes d’animaux errants, d’installations de cirques ou de manèges à poneys et des fourrières.

De quoi donner à réfléchir aux candidats aux élections, en vue d’intégrer, outre les principales mesures qui concernent tout de même les citoyens plus que les animaux, des mesures à destination de la protection des animaux.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Valérie Pécresse sera la candidate Les Républicains (LR) à la présidentielle 2022

Les résultats du second tour du congrès de désignation du candidat Les Républicains à l'élection présidentielle sont tombés. La...

Littérature pour enfants. Madame la Chouette vous propose sa sélection de Noël [Partie 2]

Voici la deuxième partie de la sélection de Noël de Madame la Chouette, animatrice et rédactrice du site Chouette...

Articles liés