Saint-Brieuc. Il tabasse sa femme, provoque une fausse couche mais déclare l’aimer après être allé voir l’Imam : 8 mois de sursis

A LA UNE

Etrangers en situation irrégulière. Des soins évalués à plus d’un milliard et demi d’euros par an

C’est un pavé dans la mare que vient de jeter au parlement une députée de l’opposition. Dans un rapport rendu...

Elections régionales 2021. Les résultats en Bretagne et Pays de la Loire

Retrouvez tous les résultats du premier tour des élections régionales et départementales ce dimanche 20 juin 2021 en Bretagne...

Régionales 2021. Avec un score prévu de 66%, l’abstention triomphe et signe l’échec de la Vème République

Les résultats du premier tour des élections régionales et départementales seront publiés à partir de 20 h, ce dimanche 20 juin 2021. Mais déjà,...

Bande dessinée. René le Honzec et Torr’Pen rejoignent Breizh-info.com [Interview]

Nos lecteurs amateurs de bandes dessinées vont être ravis : René le Honzec, à qui l’on doit notamment « Histoire de...

Victor Aubert (Acadamia Christiana) : « Le thème de notre université sera la communauté car nous pensons qu’elle est le socle du politique »

Du 16 au 22 août 2021 (avant-dernière semaine d’août) se déroulera une nouvelle université d'Académia Christiana, université des jeunes...

Il y a des femmes qui sont moins protégées par la Justice française que d’autres. Ainsi, le tribunal de Saint-Brieuc vient de condamner à huit mois de prison avec sursis le mari d’un couple de musulmans de Saint-Brieuc, quand bien même ce dernier a tabassé sa femme, occasionnant une fausse couche, et 30 jours d’ITT pour la jeune femme.

La même peine a été donnée, le même jour (avec en plus 5 années de mise à l’épreuve), au même tribunal, pour un Roumain ayant donné une fessée à son enfant et pour avoir frapper sa femme. 1 an de prison ferme avait été donné par le même tribunal il y a quelques mois pour une affaire similaire.

Les personnes ayant assisté aux débat sont restés scotchés en entendant la réquisition du procureur (8 mois avec sursis) suivi de la condamnation (comme la réquisition) assortie d’une mise à l’épreuve de 2 ans.

Pour adoucir le procureur, l’homme violente a visiblement trouvé les bons mots : « On a été voir l’Imam, qui nous a bien conseillé, j’aime ma femme. » explique-t-il, tandis que la femme, visiblement autant sous son emprise que sous celle de l’Imam déclare :  « d’accord pour qu’on recommence sur de bonnes bases ». L’homme explique aussi vouloir….devenir gendarme. On est rassuré !

On connaissait les tribunaux islamiques de Londres, on ne savait pas qu’ils avaient traversé la Manche. Car après 5 mains courantes déposées par la victime, des coups à répétition et des menaces, on pouvait penser qu’en cette période où les violences faites aux femmes occupent une place majeure dans l’actualité médiatique, une peine plus lourde serait prononcée à l’encontre du mari violent, dont la femme avait tout de même été retrouvée gisant dans son sang le 31 août dernier, après une nouvelle tentative, d’égorgement cette fois-ci.

Un jugement qui laisse les observateurs perplexes, et des citoyens qui se demandent si les magistrats rendent bien la Justice au nom du peuple et pour protéger le peuple…

Dans d’autres affaires du même type, un homme a été condamné à 12 mois de prison dont 3 mois fermes récemment, à Guéret. 3 années de prison dont deux fermes pour des violences à répétition, ici. 4 ans fermes ici à Castres. 10 mois fermes et 14 mois avec sursis à Montpellier. Ou encore 12 mois dont 6 fermes ici. Il suffit de lire les comptes rendus d’audience partout en France, ces dernières semaines, pour s’interroger sur la clémence du tribunal de Saint Brieuc.

Crédit photo : Photo d’illustration, capture d’écran d’un reportage sur les tribunaux islamiques à Londres
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Face aux rodéos urbains, la mairie socialiste de Vaulx-en-Velin propose… une activité motocross aux « jeunes » [Vidéo]

La municipalité socialiste de Vaulx-en-Velin, dans la banlieue de Lyon, a décidé de proposer une activité « motocross »,...

« Violences policières ». 25 morts en 2020 dont au moins 10 d’origine musulmane

Ils s'appelaient Romain, Toufik ou Olivio. Ils étaient fêtards, camionneurs, cambrioleurs ou terroristes. Tous étaient de sexe masculin, relativement...

Articles liés

Saint-Brieuc : une marche contre l’éolien en mer tandis que des associations des Hauts de France demande un moratoire

Non aux éoliennes ! Un slogan martelé le 29 mai par plus de 500 personnes dans les rues de Saint-Brieuc. Dans le cortège de...

Projet éolien et pollution en baie de Saint-Brieuc : la colère

La nappe d'huile rejetée accidentellement lundi sur le chantier du parc éolien et qui s'étendait sur plusieurs kilomètres au large de la baie de...

Sant-Brieg evit ar brezhoneg hag ar gallaoueg

Sinet e vo ar c'hartaioù evit yezhoù Breizh, unan a zo evit ar brezhoneg hag unan all evit ar gallaoueg, ar memes deiz, d'an...

Saint-Brieuc. Un homme en urgence absolue après une bagarre entre Gens du voyage

Un homme a été transporté au CHU de Pontchaillou, à Rennes, en état d'urgence absolue, samedi 8 mai, après un affrontement entre deux familles...