L’ennemi de l’Intérieur, Von Rundstedt, Bouteflika l’histoire secrète, l’Abbé Gantois, Les Voraces : la sélection littéraire de la semaine

A LA UNE

Toussaint Louverture. Le héros noir était-il propriétaire d’esclaves ?

Interrogée sur ce point troublant par Stéphane Bern, Rokhaya Diallo dédramatise : avant la Révolution, c'est vrai, Louverture a...

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

L’ennemi de l’Intérieur, Von Rundstedt, Bouteflika l’histoire secrète, l’Abbé Gantois, Les Voraces : voici la sélection littéraire de la semaine.

L’ennemi de l’Intérieur

Qui peut nier qu’il y a des dérives et des dysfonctionnements au sein de la Police nationale ? Des exemples ? Un taux de suicide intolérable. Des violences policières contre les Gilets jaunes sans précédent. Le déni de ces exactions. Pourtant, l’ONU s’en est alarmé sur la scène internationale. Une police des polices organisée en contravention des engagements européens de la France. Dans un dossier, elle a « sciemment truqué une procédure » où est cité un candidat aux élections présidentielles. Dernière péripétie en date ? Il y aurait « une potentielle destruction de preuves ». Nous pouvons ajouter l’affaire Benalla et tant d’autres révélant que la hiérarchie policière peut mentir et tricher, y compris en falsifiant les chiffres de la délinquance, et percevoir des primes stupéfiantes.
Le réquisitoire est accablant, le règne de l’impunité doit cesser. C’est l’un des enjeux de ce livre : dévoiler ce qui se passe à l’intérieur afin que la société engage une réflexion collective sur sa Police nationale pour la réformer en conséquence. C’est un devoir de démocratie.

En effet, elle ne peut être laissée entre les mains de gouvernants qui l’utiliseront pour traquer « les ennemis de l’intérieur » selon leurs besoins du moment, car les policiers sont dépositaires de la force légitime au nom du peuple.
Il y a urgence.

Licencié en droit et en sciences politiques, Alexandre Langlois réussit le concours de la Police nationale en 2005. Affecté dans un service de renseignement, ce qu’il vit et constate l’amène à rejoindre le syndicat « Vigi. Ministère de l’Intérieur » dont il devient secrétaire général en février 2015. Vigi saisit la justice lorsque la défense des policiers le nécessite, comme dans l’affaire Benalla, afin que toute la lumière soit faite sur les agissements des autorités policières, qui n’hésitent pas à s’affranchir des lois de la République. À l’été 2019, Alexandre Langlois est exclu de la Police nationale pour douze mois, dont six avec sursis, par le ministre de l’Intérieur. Il poursuit néanmoins son engagement pour une police au service de la population et non « des intérêts nationaux », comme elle l’est devenue officiellement depuis le gouvernement Valls.

L’ennemi de l’Intérieur, dérives et dysfonctionnements de la Police nationale – Alexandre Langlois – Talma – 18€

Von Rundstedt, le maréchal oublié

La première biographie en français du feld-maréchal von Rundstedt, « le dernier Prussien » au service d’Hitler.

Son nom apparaît dans tous les livres ayant trait à la Seconde Guerre mondiale en Europe, pourtant il est sans doute le moins connu des grands généraux de la Wehrmacht. Gerd von Rundstedt (1875-1953), aristocrate prussien, ancien combattant de la Grande Guerre et doyen des forces armées allemandes, prit part aux principales campagnes européennes du conflit, à la fois comme concepteur et exécutant des plans d’invasion : la Pologne en 1939, c’est lui. La France en 1940, c’est lui également, en partie, de même que la Russie en 1941. La suite de sa carrière fut plus difficile : Rundstedt, qui préféra détourner les yeux des atrocités commises dans les territoires occupés, fut retiré du front de l’Est à la fin de l’année 1941 pour avoir désobéi à un ordre direct du Führer. En poste en France à partir de 1942, il est mis à pied une deuxième fois pour n’avoir pas su redresser la situation après le Débarquement. Rappelé à la fin de l’été 1944, il préside la cour d’honneur militaire devant laquelle comparaissent nombre de ses pairs complices de l’attentat du 20 juillet contre Hitler et assiste en spectateur à la bataille des Ardennes, qualifiée trop souvent, à tort, d' » offensive Rundstedt « . Démis enfin de ses fonctions en mars 1945 – il échoua à empêcher le franchissement du Rhin par les ennemis du Reich –, il est arrêté par les Américains en Bavière où, fatigué et perclus de rhumatismes, il suivait une cure.

Laurent Schang narre ici avec talent la grandeur et les misères du doyen de la Wehrmacht, ce Prussien, peut-être trop prussien, pour qui l’honneur de servir l’emportait sur toute autre considération.

Von Rundstedt, le maréchal oublié – Laurent Schang – Perrin – 24€

Bouteflika, l’histoire secrète 

Arrivé en fanfare en 1999, Bouteflika est chassé du pouvoir après vingt ans de règne. Présenté comme le sauveur d’une Algérie meurtrie par la guerre civile qui a fait près de 100 000 morts, il est contraint d’abdiquer à l’issue d’une révolution pacifique qui a drainé chaque vendredi des millions d’Algériens dans les rues. L’armée, qui a fait appel à lui vingt ans plus tôt, lui donne le coup de grâce en le sommant de démissionner le soir du 2 avril 2019. Il voulait mourir président, avoir des funérailles nationales et entrer dans la postérité, il finit dans sa résidence de Zéralda, seul avec sa soeur Zhor qui l’a toujours veillé, mais sans son frère cadet Said, jeté en prison en mai 2019 pour complot contre l’armée et l’État.

De son enfance au Maroc jusqu’à sa chute brutale, la vie de Bouteflika est un roman à rebondissements. Ancien combattant, député, ministre, exilé, président, il aura tout connu du système politique algérien.
Fruit d’une longue enquête menée entre Alger, Oujda, Paris et Genève, nourri des confidences de ministres de Bouteflika, de ses proches et amis, mais aussi de diplomates et d’anciens officiers supérieurs de l’armée et des services secrets, ce livre raconte les étapes d’une vie guidée par deux obsessions : conquérir le pouvoir et le garder à tout prix.

Journaliste à Jeune Afrique, Farid Alilat est spécialiste de l’Algérie. En 2002, il a publié chez Editions 1 une enquête sur la révolte en Kabylie, Vous ne pouvez pas nous tuer, nous sommes déjà morts ! L’Algérie embrasée et participé en 2002 à l’ouvrage collectif 100 lettres pour les femmes afghanes, Calmann-Levy.

Bouteflika, l’histoire secrète – Farid Alilat – 22,9€ – éditions du rocher

L’Abbé Gantois, l’histoire

Il s’agit ici d’une biographie de l’Abbé Gantois, prêtre de Flandre française et surtout nationaliste flamand et néerlandophone, mort en 1968.

Il a été condamné par la justice française en 1946, comme traitre à la patrie. Or, l’Abbé Gantois en tant que nationaliste flamand était anti-français, considérant que la France était la puissance occupante responsable de la division de la Flandre entre deux états par une frontière artificielle. Pendant l’Occupation, il a donc eu une position pro-allemande, du fait de son pangermanisme.

Durant l’entre-deux-guerres, Gantois fut secrétaire général et véritable leader du Vlaamsch Verbond van Frankrijk (Ligue des Flamands de France)

Cette biographie est l’oeuvre d’un historien flamand, elle est donc à charge et à décharge laissant au lecteur le choix de son opinion. L’analyse pertinente produite par Éric Vanneufville est l’histoire d’un homme, dénué de culture et d’analyse politiques, qui a placé son amour passionné et idéaliste, voire mystique dans sa patrie flamande. Dommage qu’il ait vécu cette période de l’Histoire du XXème siècle qui l’a broyé.

Eric Vanneufville, issu d’une famille ancrée au cœur de la Flandre, est historien reconnu tout autant que conteur.

L’Abbé gantois, l’histoire – Eric Vanneufville – Yoran Embanner – 10€

Les Voraces

Jamais sous la Ve République les élites qui dirigent notre pays n’ont été aussi riches et obnubilées par l’argent.

Jamais autant de hauts fonctionnaires n’ont pantouflé à prix d’or dans le privé.
Jamais autant de ministres n’ont été multimillionnaires.
Jamais autant de responsables politiques, et non des moindres, ne sont devenus lobbyistes ou avocats d’affaires…
Comment en est-on arrivé là ? Pourquoi la situation a-t-elle empiré sous Macron ?
Après deux ans d’enquête et grâce à une quarantaine de témoignages inédits, Vincent Jauvert révèle les moeurs de ces élites si voraces qui ont pris le pouvoir dans le sillage du nouveau président de la République. Il décrit leur course à l’argent, leurs campagnes en coulisses pour dissimuler leurs véritables revenus et leurs conflits d’intérêts. Un document implacable.

Grand reporter à L’Obs, Vincent Jauvert est notamment l’auteur des Intouchables d’État (Robert Laffont, 2018).

Les Voraces – Vincent Jauvert – Laffont – 19€

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

De La Baule à Biarritz : ces maires de la côte qui demandent la réouverture des discothèques pour éviter les « fêtes sauvages »

Une tribune signée par une quinzaine de maires du littoral français demande la réouverture des discothèques afin d'éviter des...

Ecosse. Une étudiante bientôt expulsée de son université pour avoir dit que les femmes « ont un vagin et ne sont pas aussi fortes...

L'Ecosse, comme tout le Royaume-Uni, ressemble à un asile psychiatrique grandeur nature, toutefois révélateur du terrorisme intellectuel qui germe...

Articles liés

Etonnant Moyen Âge, Buried Lives, Le jour d’après, Insoumission française, Musique bretonne : la sélection littéraire hebdo

Etonnant Moyen Âge, Buried Lives, Le jour d'après, Insoumission française, Musique bretonne : voici la sélection littéraire hebdo. Etonnant Moyen Âge Le Moyen Age a longtemps...

Le nouvel ordre mondial, éloge de l’Assimilation, Histoire des Sioux, Guerrier de la paix, Le Hussard porte le sakho : la sélection littéraire hebdo

Le nouvel ordre mondial, éloge de l'Assimilation, Histoire des Sioux, Guerrier de la paix, Le Hussard porte le sakho : voici la sélection littéraire...

D’Amazon…à Alibaba…jusqu’à Briec de l’Odet ?

​La troisième manifestation contre l’implantation d’Amazon à Briec près de Quimper (Finistère) a réuni ce dimanche matin 21 février 2021 près de 300 personnes...

Un mauvais maître, De l’autre côté des croisades, Une justice politique, Les Eddas, Chez Trump : la sélection littéraire de la semaine

Un mauvais maître, De l'autre côté des croisades, Une justice politique, Les Eddas, Chez Trump : voici la sélection littéraire de la semaine. Un mauvais...