[Cinéma] Une suite pour Braveheart !

A LA UNE

Une suite pour Braveheart ! La nouvelle en surprendra plus d’un, mais, d’après le site spécialisé Allocine.com, le film culte de Mel Gibson sorti en 1995 va bel et bien avoir droit à sa suite, et ce dès le mois d’avril prochain !

[image]

Au printemps 1995, l’atypique acteur-réalisateur Mel Gibson remettait au goût du jour l’épopée du héros écossais William Wallace, qui, entre la fin du XIIIe siècle et le début du XIVe, s’était vaillamment battu pour l’indépendance de son pays face au grand ennemi anglais.
Son œuvre, Braveheart, fit l’unanimité malgré la violence de certaines scènes et quelques libertés historiques, son interprétation étant aussi grandiose que les batailles, les décors et la bande originale composée par James Horner.

Pour fêter les 25 ans de ce succès, qui fut en son temps récompensé par cinq Oscars dont celui du meilleur film, le studio Screen Media a tourné une suite « officieuse » qui sortira en salles le 24 avril au Royaume-Uni. Officieuse car n’étant pas liée à Mel Gibson.

Ce ne sera sans doute un spoiler pour personne, William Wallace est exécuté à la fin de Braveheart, ce long métrage ne lui sera donc pas consacré mais suivra Robert Le Bruce, qui prit la tête de la révolte écossaise après la disparition de son compatriote avant d’être sacré roi en 1306.

Le personnage apparaissait déjà dans Braveheart, oscillant entre courage et lâcheté, ce qui avait déplu à une partie du public pour qui il s’agissait également d’un grand héros de l’indépendance.
L’acteur Angus Macfadyen a d’ailleurs repris son rôle et l’on peut être curieux sur la méthode que le réalisateur Richard Gray a employée pour que le quart de siècle s’étant écoulé entre les deux films ne rende pas la chose trop incohérente ou grotesque.

Le reste du casting est composé d’inconnus ou presque, loin du casting « huppé » du film de Mel Gibson.

La première bande annonce est intrigante, montrant une ambiance très intimiste et un Robert Bruce tachant de gagner la confiance de son peuple.

En 2018, Netflix avait déjà proposé un film sur Robert Le Bruce. Outlaw King suivait son parcours durant les guerres d’indépendance écossaises, de l’arrestation de William Wallace à la victoire finale. Paraissant un peu court pour traiter convenablement tout ce qu’il souhaitait raconter, c’était cependant une réussite historique et visuelle. La bataille finale était par ailleurs très bonne, bien que loin d’égaler les affrontements vus dans Braveheart.

Pour les amoureux de l’Écosse, sachez que l’épée de William Wallace est toujours exposée au Wallace Monument, à Stirling.

Photos d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes. Il gifle une dame de 80 ans..son avocate veut qu’il fasse « un stage pour apprendre à gérer ses émotions »

Un individu de 34 ans était jugé en comparution immédiate cette semaine à Rennes, pour avoir giflé, mercredi 22...

Rennes. Le RN dénonce les ateliers « en non mixité » et les subventions publiques au festival néo-féministe « Dangereuses Lectrices »

Ces 25 et 26 septembre s'est tenu à Rennes un drôle de festival, ultra confidentiel, mais subventionné par la...

Articles liés