[Cinéma] Une suite pour Braveheart !

A LA UNE

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Une suite pour Braveheart ! La nouvelle en surprendra plus d’un, mais, d’après le site spécialisé Allocine.com, le film culte de Mel Gibson sorti en 1995 va bel et bien avoir droit à sa suite, et ce dès le mois d’avril prochain !

[image]

Au printemps 1995, l’atypique acteur-réalisateur Mel Gibson remettait au goût du jour l’épopée du héros écossais William Wallace, qui, entre la fin du XIIIe siècle et le début du XIVe, s’était vaillamment battu pour l’indépendance de son pays face au grand ennemi anglais.
Son œuvre, Braveheart, fit l’unanimité malgré la violence de certaines scènes et quelques libertés historiques, son interprétation étant aussi grandiose que les batailles, les décors et la bande originale composée par James Horner.

Pour fêter les 25 ans de ce succès, qui fut en son temps récompensé par cinq Oscars dont celui du meilleur film, le studio Screen Media a tourné une suite « officieuse » qui sortira en salles le 24 avril au Royaume-Uni. Officieuse car n’étant pas liée à Mel Gibson.

Ce ne sera sans doute un spoiler pour personne, William Wallace est exécuté à la fin de Braveheart, ce long métrage ne lui sera donc pas consacré mais suivra Robert Le Bruce, qui prit la tête de la révolte écossaise après la disparition de son compatriote avant d’être sacré roi en 1306.

Le personnage apparaissait déjà dans Braveheart, oscillant entre courage et lâcheté, ce qui avait déplu à une partie du public pour qui il s’agissait également d’un grand héros de l’indépendance.
L’acteur Angus Macfadyen a d’ailleurs repris son rôle et l’on peut être curieux sur la méthode que le réalisateur Richard Gray a employée pour que le quart de siècle s’étant écoulé entre les deux films ne rende pas la chose trop incohérente ou grotesque.

Le reste du casting est composé d’inconnus ou presque, loin du casting « huppé » du film de Mel Gibson.

La première bande annonce est intrigante, montrant une ambiance très intimiste et un Robert Bruce tachant de gagner la confiance de son peuple.

En 2018, Netflix avait déjà proposé un film sur Robert Le Bruce. Outlaw King suivait son parcours durant les guerres d’indépendance écossaises, de l’arrestation de William Wallace à la victoire finale. Paraissant un peu court pour traiter convenablement tout ce qu’il souhaitait raconter, c’était cependant une réussite historique et visuelle. La bataille finale était par ailleurs très bonne, bien que loin d’égaler les affrontements vus dans Braveheart.

Pour les amoureux de l’Écosse, sachez que l’épée de William Wallace est toujours exposée au Wallace Monument, à Stirling.

Photos d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Argent public et immigration. Gilles Pennelle dénonce les manoeuvres de la Région Bretagne

Conseiller régional de Bretagne, Gilles Pennelle a dénoncé dans un communiqué une nouvelle subvention de la région Bretagne à...

Ar ravoù berzet er Morbihan

D'ar merc'her 12 a viz mae ez eus bet embannet ur skrid-embann gant prefed ar Morbihan evit difenn strizh...

Articles liés

Faut-il se réjouir de la victoire des nationalistes en Ecosse ? [L’Agora]

Faut-il se réjouir de la victoire des nationalistes en Écosse ? Une fois passée l’euphorie d’un week-end triomphant notamment chez ceux qui espèrent que la...

Ecosse. Après leur victoire aux élections, les nationalistes demandent un référendum sur l’indépendance

Lors des élections de la semaine dernière en Ecosse, le Scottish National Party (SNP) rate de peu la majorité absolue, comme nous l'avions indiqué,...

Elections en Ecosse : La majorité pour le SNP ne tient qu’à un fil

Lors des élections en Ecosse, le SNP (parti nationaliste écossais, de gauche) a remporté trois sièges clés, mais ses espoirs d'obtenir une majorité globale...

Pays de Galles. Les travaillistes remportent 30 sièges et une majorité au Parlement gallois. Echec pour le Plaid Cymru

A l'occasion des élections du moi de mai 2021 au Royaume-Uni, concernant le Pays de Galles, les travaillistes ont remporté 30 sièges au Parlement...