François-Xavier le Hécho : « il faut du sang neuf pour Châteaubriant »

A LA UNE

Une fois n’est pas coutume, Alain Hunault n’est pas sûr de se faire réélire avec un score de maréchal au premier tour. L’entrepreneur en sécurité environnementale François-Xavier le Hécho mène une liste pour LREM dans l’espoir de déboulonner la statue du commandeur. Interview.

Breizh Info : Pourquoi avoir monté une liste ?

François-Xavier le Hécho : Pour faire bouger les lignes après 19 ans de mandat de Hunault. Châteaubriant stagne et se renferme. En 19 ans de mandat, rien n’a été fait, alors que sous les mandats de Martine Buron [1989-2001, interrompant la dynastie Hunault], il y a eu la halle de Béré et le théâtre de verre.

Breizh Info : quels sont les grands axes de votre programme.

François-Xavier le Hécho : Relancer l’immobilier, le logement, mettre en place une vraie liaison TER Nantes – Rennes via Châteaubriant – certes avoir mis une caténaire plutôt qu’une double voie est une bêtise [coté tram-train] mais c’est rattrapable – finir de mettre à double voie la RN171 vers Nozay pour avoir accès à la voie rapide Nantes-Rennes, et de l’autre côté, de même vers Martigné pour l’autoroute Rennes-Angers.

Breizh Info : et dans la ville ?

François-Xavier le Hécho : Améliorer le stationnement – quand on voit le parking place de la Motte, c’est raté, relancer la rénovation de l’habitat insalubre, nous avons 704 logements vacants. Réaménager d’anciens commerces en appartements de plain-pied pour personnes âgées.

Breizh Info : et pour l’économie ?

François-Xavier le Hécho : Nous allons développer trois pôles de compétence, autour de la métallurgie, la plasturgie et le numérique, de façon aussi à développer la formation. Nous allons aussi rouvrir le marché couvert qui sert aujourd’hui trois fois par an.

Breizh Info : nous nous étions fait l’écho dans nos colonnes des visites du conseil municipal des jeunes à la mosquée turque organisées en 2015 par le neveu du président de l’association culturelle turque, Rayif Keskin, qui est aussi élu dans la majorité d’Alain Hunault et régulièrement qualifié de « représentant de la communauté turque de Châteaubriant ». Qu’en pensez-vous ?

François-Xavier le Hécho : nous on a demandé à rencontrer 5 fois la communauté turque, mais Rayif Keskin ne nous a jamais ouvert la porte. Nous on veut éviter le communautarisme, et la visite de la mosquée par le conseil municipal des jeunes n’est pas le rôle et le travail d’une municipalité.

Breizh Info : Nous nous étions aussi fait l’écho de coûteuses acquisitions d’immeubles et de logements vacants par la municipalité, sans résultats tangibles. Qu’en pensez-vous ?

François-Xavier le Hécho : Il faut laisser la liberté du commerce. En plus, ça a été cher pour servir à déplacer un commerce, donc on a deshabillé Pierre pour habiller Paul. On a mis 2 millions d’euros par an dans des projets non structurants, dispersés, alors qu’on pouvait bénéficier d’enveloppes de l’Etat plus grosses pour des projets structurants.

Breizh Info : que proposez-vous ?

François-Xavier le Hécho : On a une fonderie en ville, Focast [située entre le centre-ville et la foire de Béré], je propose de la démanteler et de la réinstaller route de Soudan près de FMGC pour créer un pôle économique de la métallurgie, dépolluer le terrain et y mettre la cantine intercommunale.

Breizh Info : pour quel coût ?

François-Xavier le Hécho : 30 millions d’euros, mais nous aurons le soutien de l’Etat ; et de toute façon, un jour, nous aurons la friche sur les bras, alors autant prendre les devants. A la place la commune propose de mettre un million d’euros pour restaurer la chapelle de l’Hôpital et y mettre un musée numérique – c’est-à-dire projeter des images tournées sur des écrans d’ordinateurs. C’est un gaspillage d’argent public.

Breizh Info : et pour la friche du manoir de la Trinité [vendue par la ville à Habitat 44, qui l’a revendue à des particuliers, qui veulent la revendre à la ville 873.000 € alors que le bien est estimé 220.000 € ; la friche fait l’objet d’une procédure d’expropriation], que proposez-vous ?

François-Xavier le Hécho : Nous on a deux projets, à faire valider par les habitants. Y faire un centre sportif pour développer le sport de haut niveau, ou des logements sociaux intergénérationnels, avec des retraités au rez-de-chaussée et des jeunes dans les étages.

Breizh Info : et pour le château, rénové par le département mais guère actif ?

François-Xavier le Hécho : On veut y installer un lieu d’accueil type salon de thé, et une salle à disposition pour les associations.

Breizh Info : que voulez-vous améliorer aussi ?

François-Xavier le Hécho : Il y a un gros travail pour améliorer les services municipaux ; quand on les voit porter les panneaux sur des mètres, à bras, il faudrait leur mettre des chariots. Quand on a des caméras sur les globes desquels il y a des toiles d’araignée au bout de trois semaines, ce qui rend les images inexploitables, il faudrait certainement les nettoyer plus souvent que deux fois par an, etc.

Breizh Info : quel bilan faites-vous des mandats de Alain Hunault ?

François-Xavier le Hécho : J’ai beaucoup de respect pour les élus, mais il faut du sang neuf. On a perdu 2000 habitants en 40 ans ; aujourd’hui, on est en train d’aspirer les communes environnantes, dont les retraités se logent à Châteaubriant. Mais quand on les aura toutes siphonnées, que nous restera-t-il ? On ne peut pas maintenir la centralité de Châteaubriant au prix de l’assèchement des autres communes.

Propos recueillis par Louis-Benoît Greffe

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

BHL et BZH contre Zemmour [L’Agora]

Bernard-Henri Lévy n’aime pas Éric Zemmour. Et le reproche le plus terrible qu’il trouve à lui adresser est : « Zemmour...

Un roi sans divertissement, roman de Giono, adapté en BD

Après Le Chien de Dieu, biographie de l’écrivain Céline, et Nez-de-Cuir, célèbre roman de Jean de La Varende, Jean...

Articles liés