Pride and Prejudice
Par norika21 — https://www.flickr.com/photos/[email protected]/5433849826/, CC BY-SA 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=73798313

Nous poursuivons notre sélection cinéma quotidienne, en cette période de confinement, avec aujourd’hui 7 films à voir ou à revoir sur un thème… romantique cette fois ! Mesdames, inutile de forcer votre compagnon à regarder avec vous s’il est fortement réfractaire à ce genre de cinéma : en temps de confinement, inutile d’augmenter les possibilités de désaccord ! Et messieurs, inutile de vous lamenter sur les goûts de votre belle, peut-être différents des vôtres, après tout, il paraîtrait que les hommes viennent de Mars et les femmes de Vénus. Pour l’heure, nous sommes tous sur Terre, à supporter du mieux possible une époque complexe. Du rire et quelques larmes d’émotion peuvent aider !

Mamma mia !

C’est en 1999, sur la ravissante île grecque de Kalokairi que l’aventure romantique commence, dans un hôtel méditerranéen isolé, la villa Donna, tenu par Donna, sa fille Sophie et le fiancé de Sophie, Sky. Juste à temps pour son mariage prochain, Sophie poste nerveusement trois invitations destinées à trois hommes bien différents dont elle pense que l’un d’eux est son père. De trois points du globe, trois hommes s’apprêtent à retourner sur l’île – et vers la femme – qui les avait enchantés 20 ans auparavant.

Le film anti-déprime assuré ! De la comédie, de la romance, du soleil, une île grecque magnifique (ça, c’est pour s’échapper de nos quatre murs…), et par-dessus le marché une bande-originale inspirée des chansons d’Abba, histoire de donner la pêche et l’envie de danser.

Orgueil et Préjugés

Dans un petit village d’Angleterre, sous le règne de George III, Mrs. Bennet veut marier ses filles afin de leur assurer un avenir serein. L’arrivée de nouveaux voisins, Mr. Bingley et son ami Mr. Darcy, plonge Jane et Elisabeth dans des affaires de cœur tumultueuses.
Cette dernière découvre l’amour en rencontrant le bel et aristocratique Darcy. Pourtant, tous deux devront passer outre leur orgueil et les mauvaises interprétations qui s’ensuivent avant de tomber dans les bras l’un de l’autre à la grande surprise des Bennet.

Un film superbe, magnifiquement inspiré du roman éponyme de Jane Austen.

Le chocolat

Durant l’hiver 1959, Vianne Rocher s’installe avec Anouk, sa petite fille, à Lansquenet, une petite bourgade française. En quelques jours, elle ouvre une confiserie à proximité de l’église. C’est une chocolatière hors pair : elle devine la gourmandise cachée de chacun et adapte ses recettes raffinées pour combler ses clients. De nombreux villageois s’abandonnent rapidement à ses irrésistibles friandises et succombent à ses délices sucrés.
Mais la bourgeoisie huppée de la ville ainsi que le Comte de Reynaud sont outrés de voir les habitants envoûtés par les chocolats de Vianne. Craignant que ses friandises n’amènent les gens au péché et à l’oisiveté, le Comte s’oppose vivement au commerce de Vianne et, afin de causer sa faillite, interdit à quiconque de s’y rendre. La venue d’un autre étranger, le beau Roux, va bouleverser la donne. Il aide Vianne à tenir tête à ses détracteurs.

Idéal pour renouer avec les petits plaisirs du quotidien, et la simple douceur de vivre… en attendant Pâques !

Coup de foudre à Notting Hill

Quand un matin, Anna Scott, l’actrice la plus célèbre d’Hollywood, pousse la porte de la librairie de William Thacket, située dans le charmant quartier de Notting Hill, à l’ouest de Londres, le libraire ignore que commence une grande aventure. Par une série de hasards comme seul le destin peut en mettre en scène, William et Anna vivent une rencontre étonnante, attachante. Lorsque la star le rappelle quelque temps plus tard, William n’ose y croire.

Un grand classique, mais toujours aussi agréable.

La la land

Au cœur de Los Angeles, une actrice en devenir prénommée Mia sert des cafés entre deux auditions. De son côté, Sebastian, passionné de jazz, joue du piano dans des clubs miteux pour assurer sa subsistance. Tous deux sont bien loin de la vie rêvée à laquelle ils aspirent…
Le destin va réunir ces doux rêveurs, mais leur coup de foudre résistera-t-il aux tentations, aux déceptions, et à la vie trépidante d’Hollywood ?

Une comédie musicale ayant remporté un franc succès lors de sa sortie en 2016. Pour ce film également, la bande-originale est un bijou pour se mettre du baume au cœur en cette période si particulière, et une très belle ode au jazz.

Pretty woman

Edward Lewis, homme d’affaires performant, rencontre par hasard Vivian Ward, beaute fatale qui arpente chaque nuit les trottoirs d’Hollywood Boulevard. La jeune femme ne fera qu’une bouchee du brillant PDG.

Un autre grand classique avec Julia Roberts… et la célèbre chanson de Roy Orbinson « Oh pretty woman », inusable pour vos séances de gym ou de ménage confinés !

N’oublie jamais

Atteinte de la maladie d’Alzheimer, Allie vit en maison de retraite. Chaque jour, Noah lui lit le même livre. Il s’agit du carnet où Allie a consigné sa propre histoire, lorsqu’elle a appris sa maladie. Pour ne pas oublier ses sentiments, elle a écrit, et Noah, inlassablement, lui relit ses propres mots.
À travers eux, on la découvre dans les années trente, éperdument amoureuse d’un jeune homme, Noah, que sa mère fera tout pour éloigner d’elle, sa situation n’étant pas jugée assez bonne.
Après des années de séparation, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, Allie s’apprête à épouser un avocat. Lorsque, par le journal, elle apprend le retour de Noah, l’envie lui prend de le revoir. Échappant à une vie de convenance, les deux jeunes gens se retrouvent et découvrent que leur amour est resté intact. Ils passeront le reste de leur vie ensemble, jusqu’à ce que la mémoire les sépare.

Crédit photo : Flickr CC
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V