5 choses à savoir sur les grades de l’armée de Terre

A LA UNE

Loi Molac : Jean-Michel Blanquer est un mauvais perdant

Il faut se méfier de ce que raconte Jean-Michel Blanquer. En paroles, il est favorable à la langue bretonne....

Covid-19. La situation s’améliore partout dans le monde, à l’exception de l’Asie de l’Ouest

Après avoir plafonné dans la semaine du 24 avril au 1er mai, les nombres hebdomadaires de contamination (-5%) et...

Irlande du Nord. 3 200 meurtres liés aux Troubles pourraient être prescrits judiciairement

Le gouvernement britannique envisage de modifier un élément de la législation de l'Accord du Vendredi Saint afin de protéger...

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Les grades ne se sont pas toujours appelés ainsi. Avant la Révolution française, ils étaient nommés « charges » et étaient achetés ou octroyés par le roi presque exclusivement à des membres de la noblesse. En 1789 émerge l’idée que l’armée doit se transformer en même temps que la société selon les principes des Lumières. Une loi de 1791 abolit les privilèges de la noblesse en ce domaine.

Peut désormais accéder aux grades et à l’avancement tout soldat ayant assez d’ancienneté et de mérite. Le grade d’adjudant-chef n’existait pas avant 1912. Cette création visait à améliorer la situation d’un adjudant que l’on n’était pas sûr de faire passer sous-lieutenant. Certains postes lui sont interdits, mais une réforme de 1945 supprime ces restrictions. Les codes couleurs des galons sont nombreux. On peut distinguer les armes blanches et jaunes.

Les armes blanches concernent les unités héritières des régiments de cavalerie. On distingue également les couleurs de fond : noir pour le génie, bleu marine pour les troupes de Marine, et blanc pour l’artillerie de montagne ; des couleurs de liserés comme le bleu ciel pour les transmissions, le garance pour l’infanterie, le vert foncé pour les chars de combat, ou encore l’orange pour les chasseurs parachutistes.

Les galons d’épaule ont changé de taille lors de la Première Guerre mondiale. Avec l’apparition d’armes permettant une meilleure visée, tel le fusil à lunette, les chefs, cibles stratégiques, deviennent trop visibles et vulnérables.

Dès la fin de 1914, les galons portés sur le bas des manches n’ont plus que 12mm d’épaisseur pour 35mm de longueur. Il n’est plus question pour le chef de se faire tuer à l’avant de ses troupes pour la gloire, mais de mener ses hommes jusqu’à la réussite de la mission.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Avec Solidarité Grand Ouest, une collecte de dons pour créer une section handivoile à Saint-Quay-Portrieux

Grâce au dispositif de collecte de dons du Fonds de dotation Solidarité Grand Ouest et au soutien du Super...

Médias mainstream : le grand errement ! Par Nicolas Vidal

Nicolas Vidal est le patron de "Putsch", média favorisant les débats culturels et sociaux. Dans son livre "Médias, le...

Articles liés

Armée. Quand robots et élèves officiers s’entraînent ensemble sur le camp militaire de Coëtquidan

Pendant deux jours, 80 élèves officiers de l’EMIA (école militaire interarmes) ont manœuvré avec des alliés inattendus : les robots Spot, Nerva, Barracuda, Optio...