animaux de compagnie

Cet été, rien qu’en France, un chien ou un chat sera abandonné toutes les trois minutes !

Au total, plus de 100 000 animaux de compagnie sont abandonnés chaque année. Mais la réalité est loin de ces chiffres qui ne tiennent pas compte de tous ceux qui ne seront jamais recueillis par les fourrières, les refuges et les associations qui tentent de leur donner une seconde chance. Ces chats qui errent pendant de longs mois dans la nature, se reproduisent et donnent naissance à des milliers de chatons qui meurent avant l’âge d’un an, de maladies, de parasitisme, d’accident, de maltraitance. Ou encore ces chiens qui n’ont pas pu se libérer des liens qui les retenaient à l’arbre où leur maître les a attachés…

En France, l’abandon est considéré comme un acte de maltraitance quand il est fait sur la voie publique et n’offre aucune chance à l’animal de retrouver la chaleur d’un foyer. Une torture passible de 2 ans d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende.

L’abandon d’animaux, un fléau mondial

Particulièrement dans les pays où l’animal de compagnie est considéré comme un bien de consommation que l’on peut acquérir sans faire la preuve de son engagement envers lui. En Europe, mais aussi aux Etats-Unis, en Russie, dans les pays de l’Est, au Maroc, en Tunisie, au Japon, à Hong-Kong… des millions de chats et de chiens sont victimes de cet acte lâche et, dans certains d’entre eux, il a pour conséquence des abattages massifs pour réguler la prolifération des populations animales livrées à elles-mêmes.

15 engagements pour être un maître responsable

A l’occasion de la Journée mondiale contre l’abandon des animaux de compagnie, le 27 juin, Solidarite-Animal publie la charte du maître responsable. Toute personne qui envisage d’adopter un animal, à titre onéreux ou gracieux, devrait prendre les 15 engagements que l’association Solidarité-Animal recense.

Ces engagements rappellent à celui qui les prend que l’animal est un être vivant, doué de sensibilité, dont le confort, le bonheur et la vie sont entre les mains de son maître.

« Ces 15 engagements sont autant de «droits» que notre animal, chien, chat, lapin, cheval… acquiert lorsque nous l’adoptons. Ne pas les respecter, ce serait trahir la confiance illimitée qu’il nous témoigne chaque jour à nos côtés » expliquent les instigateurs de la journée.

  1. Je ne t’adopte pas sur un coup de tête.
  2. Je t’identifie.
  3. Je te fais stériliser.
  4. Je veille sur ta santé.
  5. Je pourvois à ta nourriture et à ta boisson, en quantité et en qualité.
  6. Je pourvois à ton confort et à ton bien-être.
  7. Je ne t’ignore pas.
  8. Je t’emmène en vacances avec moi.
  9. Je t’éduque.
  10. Je respecte la loi et les décisions locales concernant ton espèce.
  11. Je ne t’exploite pas.
  12. Je ne te fais pas euthanasier par confort.
  13. Je ne te maltraite pas.
  14. Je ne t’abandonne pas.
  15. Je t’aime.

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine