staline-humanite
l'Humanité, journal toujours aujourd'hui financé par les contribuables français...

Agnieszka Holland intervenait récemment sur France Culture au sujet de son dernier film, L’Ombre de Staline. En salles depuis le 18 mars, présenté à Berlin, à Dinard, et au Festival international du film d’histoire de Pessac, il se centre sur la croisade du journaliste Gareth Jones (James Norton) et sur les ravages de l’idéologie communiste.

Le film traite notamment de l’Holodomor, un terme qui désigne l’extermination par la faim opérée par Staline en 1932 et 1933.

Voici le synopsis du film, indispensable.

Pour un journaliste débutant, Gareth Jones ne manque pas de culot. Après avoir décroché une interview d’Hitler qui vient tout juste d’accéder au pouvoir, il débarque en 1933 à Moscou, afin d’interviewer Staline sur le fameux miracle soviétique. A son arrivée, il déchante : anesthésiés par la propagande, ses contacts occidentaux se dérobent, il se retrouve surveillé jour et nuit, et son principal intermédiaire disparaît. Une source le convainc alors de s’intéresser à l’Ukraine. Parvenant à fuir, il saute dans un train, en route vers une vérité inimaginable…

Voici l’interview de la réalisatrice

 

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine