Chronique cinéma. Le Défi du champion

A LA UNE

La nature comme socle. Retour sur le VIIe Colloque de l’Institut Iliade (2/2)

Après une première partie, suite et fin de la recension du VIIème colloque de l'Institut Iliade ayant eu lieu...

À la vie, à l’amour. Des mamans témoignent de la vie après le décès de leurs jeunes enfants [Interview]

Ils s'appelaient Gaspard, Siméon, Auguste. Ils étaient trois jeunes enfants, pleins de vie, qui sont décédés, des suites d'une...

Paul Conge : « Les droites radicales prospèrent sur certaines faiblesses structurelles de la France contemporaine » [Interview]

Paul Conge est journaliste à Marianne, où il couvre, entre autres, les questions judiciaires. Il vient de publier Les Grand-remplacés. Enquête sur...

Gilles-William Goldnadel : « En France , la liberté d’expression est sacrée lorsque l’outrance vient de gauche et maudite si elle vient de droite...

La loi Avia sur la « haine en ligne » est de retour par la porte détournée (et fort peu démocratique)...

Bretagne. 6 à 11% de prénoms musulmans selon les départements attribués en 2019

L’INSEE a publié comme chaque année les chiffres de l’État Civil relatifs aux prénoms attribués aux enfants nés en...

Un film de Leonardo D’Agostini, avec Andrea Carpenzano, Stefano Accorsi et Massimo Popolizio.

Le secret d’une comédie réussie réside dans l’écriture de caractères bien trempés, les carambolages inévitables résultant de leurs antagonismes, puis les métamorphoses nées de ce compagnonnage. Il est en effet difficile d’imaginer plus inconciliables que le jeune Christian,  footballeur star de l’AS Roma, dont le prodige n’a d’égale que l’arrogance, couvert de gloire scandaleuse et de conquêtes féminines, et l’austère Valerio, un professeur chargé de lui faire obtenir le bac, une sanction décidée par le président du club, ulcéré par le hooliganisme de sa vedette. De fait, ce ne sont pas seulement deux milieux sociaux qui séparent les protagonistes mais deux manières d’envisager l’existence : au luxe ostentatoire et inculte du tapageur Christian répond l’appartement du petit prof, saturé de livres ; à l’effervescence qui enferme l’attaquant dans une bulle d’hystérie succède le spleen monacal de l’intellectuel, accoutumé aux soirées solitaires.

Pourtant, après des débuts décourageants, le mur d’incompréhension entre les deux hommes vient progressivement s’effriter, à l’occasion d’une révélation pédagogique qui réoriente la relation, révèle l’intelligence de la tête brûlée et lui permet d’échapper à sa caricature. Le docte et le sportif se découvrent alors une solitude similaire, liée pour chacun à un épisode traumatique. Comme on pourrait s’y attendre, le programme éducatif emprunte une voie inattendue, annonçant une réforme existentielle, passant par le rejet du factice pour la recherche de l’authenticité dans les rapports familiaux – et surtout amoureux.

Si Le Défi du champion enchante, dans ses chassés-croisés entre rire et émotion, ses coqs-à-l’âne entre lyrisme et comédie, la raison essentielle en est la qualité d’écriture des rôles, que servent avec une belle intelligence de jeu les deux comédiens principaux. Leonardo D’Agostini ne satirise pas les mœurs du foot ni n’exalte les hautes sphères de la pensée mais prélève sur des archétypes un peu convenus une pâte humaine dont il pétrit ses personnages. Le Défi du champion (un titre ridicule, pour Il campione, dans la langue de Dante) n’est pas seulement le récit d’une initiation ; il montre avant tout comment prendre congé de la société du spectacle.

Sévérac

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Les derniers articles

Finistère : les élus de l’agglomération quimpéroise capitulent face à Amazon

Une majorité des élus de l'agglomération quimpéroise a dit "oui", ce jeudi soir, au projet d'implantation de la plateforme...

Bistro Libertés. Sébastien Meurant (LR) dans l’arène face à Jean Messiha (RN)

L'invité de Bistro Libertés, Sébastien Meurant, est un dirigeant des Républicains qui se revendique de la droite de conviction....

Macron, la psychose covid

Au sommaire de ce journal : gouverner par la peur. https://www.youtube.com/watch?v=FHCuerRAQKY Avec les annonces de fermetures d’établissements restaurants et bars notamment et la menace de reconfinement,...

Urgence climatique. Des écologistes antinucléaires font volte-face en Allemagne

En voilà un article particulièrement intéressant, signé de la rédaction du journal Economie Matin. Ce dernier évoque deux figures du mouvement anti nucléaire en...

Algues vertes en Bretagne. Une nouvelle alerte « contre le déni des autorités sanitaires devant le danger de l’hydrogène sulfuré dans les sédiments sableux...

L'association Sauvegarde du Trégor, dirigée par Yves-Marie Le Lay, vient d'adresser une mise en garde à l'Agence Régionale de Santé Bretagne. Il s'agit d'une...

Autonomie médicale et système immunitaire (entretien avec Soazig Baumann)

Soazig Baumann, praticienne en médecine libre et thérapeute en soins manuels, nous présente sa conception des médecines naturelles, fondée sur l'expérience et l'idéal d'autonomie...

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Autres articles

- Pour nous soutenir -