Chronique cinéma. Le Défi du champion

A LA UNE

Fête de la musique 2019 à Nantes : vers une mise en examen de Johanna Rolland

« Le jeune homme est bien tombé dans la Loire pendant l’intervention policière » : depuis hier soir, des titres de ce...

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Un film de Leonardo D’Agostini, avec Andrea Carpenzano, Stefano Accorsi et Massimo Popolizio.

Le secret d’une comédie réussie réside dans l’écriture de caractères bien trempés, les carambolages inévitables résultant de leurs antagonismes, puis les métamorphoses nées de ce compagnonnage. Il est en effet difficile d’imaginer plus inconciliables que le jeune Christian,  footballeur star de l’AS Roma, dont le prodige n’a d’égale que l’arrogance, couvert de gloire scandaleuse et de conquêtes féminines, et l’austère Valerio, un professeur chargé de lui faire obtenir le bac, une sanction décidée par le président du club, ulcéré par le hooliganisme de sa vedette. De fait, ce ne sont pas seulement deux milieux sociaux qui séparent les protagonistes mais deux manières d’envisager l’existence : au luxe ostentatoire et inculte du tapageur Christian répond l’appartement du petit prof, saturé de livres ; à l’effervescence qui enferme l’attaquant dans une bulle d’hystérie succède le spleen monacal de l’intellectuel, accoutumé aux soirées solitaires.

Pourtant, après des débuts décourageants, le mur d’incompréhension entre les deux hommes vient progressivement s’effriter, à l’occasion d’une révélation pédagogique qui réoriente la relation, révèle l’intelligence de la tête brûlée et lui permet d’échapper à sa caricature. Le docte et le sportif se découvrent alors une solitude similaire, liée pour chacun à un épisode traumatique. Comme on pourrait s’y attendre, le programme éducatif emprunte une voie inattendue, annonçant une réforme existentielle, passant par le rejet du factice pour la recherche de l’authenticité dans les rapports familiaux – et surtout amoureux.

Si Le Défi du champion enchante, dans ses chassés-croisés entre rire et émotion, ses coqs-à-l’âne entre lyrisme et comédie, la raison essentielle en est la qualité d’écriture des rôles, que servent avec une belle intelligence de jeu les deux comédiens principaux. Leonardo D’Agostini ne satirise pas les mœurs du foot ni n’exalte les hautes sphères de la pensée mais prélève sur des archétypes un peu convenus une pâte humaine dont il pétrit ses personnages. Le Défi du champion (un titre ridicule, pour Il campione, dans la langue de Dante) n’est pas seulement le récit d’une initiation ; il montre avant tout comment prendre congé de la société du spectacle.

Sévérac

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Eric Zemmour : « En politique, il faut prévoir le pire pour que celui-ci ne se produise pas et se donner les moyens de...

Eric Zemmour : « En politique, il faut prévoir le pire pour que celui-ci ne se produise pas et...

Lorient. De la cocaïne et des armes saisies, intervention du Raid

Le trafic de drogue continue d'empoisonner la Bretagne tandis qu'il enrichit les dealers, provenant souvent d'Île-de-France par ailleurs. À...

Articles liés

Greenland, Le défi du champion, L’infirmière, Just Kids, Chongqing Blues, White riot : au cinéma cette semaine

Greenland, Le défi du champion, L'infirmière, Just Kids, Chongqing Blues, White riot : voici les sorties au cinéma cette semaine Greenland Une comète est sur le...