Saint-Sébastien sur Loire : un lycéen retrouvé mort chez lui

A LA UNE

Fête de la musique 2019 à Nantes : vers une mise en examen de Johanna Rolland

« Le jeune homme est bien tombé dans la Loire pendant l’intervention policière » : depuis hier soir, des titres de ce...

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Querelles entre adolescents, drame familial ou énième règlement de comptes ? Le corps d’un lycéen  de 18 ans, Nadir Marouf, inconnu de la justice et scolarisé aux Bourdonnières, a été retrouvé au domicile familial à Saint-Sébastien sur Loire, ligoté et bâillonné sur son lit.

La piste criminelle semble privilégiée ; suite à l’autopsie, la cause de la mort a été déterminée – le jeune homme s’est asphyxié. Néanmoins, ce lycéen du quartier de la Fontaine était, comme sa famille, décrit comme très discret, et les enquêteurs ne semblent pour l’heure pas avoir de piste précise pour expliquer sa mort.

Au moment des faits, ses parents étaient en vacances. Le corps a été retrouvé au domicile familial, 23 rue du Languedoc à Saint-Sébastien, allongé sur le lit, les poignets et les chevilles entravés avec du ruban adhésif. La porte d’entrée n’a pas été fracturée – l’assassin avait donc les clés ou sa victime lui avait ouvert – et l’appartement semble avoir été minutieusement fouillé.

Une enquête a été ouverte. Une marche blanche a eu lieu en mémoire du lycéen retrouvé mort.

Par ailleurs la police recherche Claudine le Thomas, hospitalisée au CHU d’où elle aurait fugué le 8 août dernier. Elle fait 1m50 de taille, « de corpulence moyenne. Cheveux blancs, coiffée en carré avec une frange. Elle porte des lunettes rouges et a les yeux bleus ». Son compagnon de 52 ans, avec qui elle vit à Bellevue, à l’ouest de Nantes, a lui aussi disparu. Selon les forces de l’ordre, elle serait sans téléphone, sans carte bancaire et sans autre moyen de paiement ; elle serait susceptible d’être en danger.

Louis Moulin

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Eric Zemmour : « En politique, il faut prévoir le pire pour que celui-ci ne se produise pas et se donner les moyens de...

Eric Zemmour : « En politique, il faut prévoir le pire pour que celui-ci ne se produise pas et...

Lorient. De la cocaïne et des armes saisies, intervention du Raid

Le trafic de drogue continue d'empoisonner la Bretagne tandis qu'il enrichit les dealers, provenant souvent d'Île-de-France par ailleurs. À...

Articles liés

Nantes. Meurtre au Sillon de Bretagne : la victime était un Tunisien clandestin de 27 ans

Les résultats de l'autopsie du mort retrouvé devant l'immeuble le Sillon de Bretagne, à Saint-Herblain, dans la nuit du 28 au 29 mai dernier,...

Dallas (États-Unis) : Un individu accusé d’avoir enlevé et poignardé à mort un enfant de 4 ans [Vidéo]

Un individu noir de 18 ans, s’est introduit dans une maison où dormaient des jumeaux de 4 ans, samedi à Dallas. Il a enlevé...

Pont-l’Abbé. Un homme meurt tué d’un coup de couteau

Un homme de 50 ans a été tué samedi soir, rue de Ster-Vad, à Pont-l’Abbé (29), après avoir reçu un coup de couteau dans...

Une jeune fille violée et tuée par un récidiviste à Nantes : la faute au laxisme judiciaire ?

Le 20 août dernier, les pompiers qui éteignaient un feu dans les combles d’une maison inoccupée au 3 rue Adolphe Moitié, dans le quartier...