Reportage. Le cosmos selon Kepler

A LA UNE

Etrangers en situation irrégulière. Des soins évalués à plus d’un milliard et demi d’euros par an

C’est un pavé dans la mare que vient de jeter au parlement une députée de l’opposition. Dans un rapport rendu...

Elections régionales 2021. Les résultats en Bretagne et Pays de la Loire

Retrouvez tous les résultats du premier tour des élections régionales et départementales ce dimanche 20 juin 2021 en Bretagne...

Régionales 2021. Avec un score prévu de 66%, l’abstention triomphe et signe l’échec de la Vème République

Les résultats du premier tour des élections régionales et départementales seront publiés à partir de 20 h, ce dimanche 20 juin 2021. Mais déjà,...

Bande dessinée. René le Honzec et Torr’Pen rejoignent Breizh-info.com [Interview]

Nos lecteurs amateurs de bandes dessinées vont être ravis : René le Honzec, à qui l’on doit notamment « Histoire de...

Victor Aubert (Acadamia Christiana) : « Le thème de notre université sera la communauté car nous pensons qu’elle est le socle du politique »

Du 16 au 22 août 2021 (avant-dernière semaine d’août) se déroulera une nouvelle université d'Académia Christiana, université des jeunes...

Au même titre que Galilée ou Newton, le scientifique allemand Johannes Kepler (1571-1630) compte parmi les fondateurs de la science moderne. Aujourd’hui encore, ses lois relatives aux mouvements des planètes autour du Soleil font autorité. Mais à l’époque, si l’essor des sciences laisse entrapercevoir un avenir prometteur, la réalité quotidienne des peuples est tout autre.

Épidémies et famines font rage, poussant les hommes à se réfugier dans la superstition – et déchirant peu à peu la chrétienté. C’est dans ce contexte de luttes religieuses que Johannes Kepler, qui se destinait initialement à devenir pasteur, est chassé en 1600 de la ville catholique de Graz en Autriche et trouve refuge à Prague, auprès du Danois Tycho Brahe, mathématicien impérial à la cour de Rodolphe II. S’ensuivent alors de longues années d’observation, destinées notamment à remplacer la thèse du géocentrisme par celle de l’héliocentrisme (la place centrale du Soleil), et permettant l’émergence d’une nouvelle représentation du cosmos.   Ponctué d’interviews d’historiens et de scientifiques, ce documentaire-fiction retrace l’existence d’un pionnier de l’astrophysique, dont les découvertes révolutionnaires ont contribué à jeter les bases de la science moderne.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Face aux rodéos urbains, la mairie socialiste de Vaulx-en-Velin propose… une activité motocross aux « jeunes » [Vidéo]

La municipalité socialiste de Vaulx-en-Velin, dans la banlieue de Lyon, a décidé de proposer une activité « motocross »,...

« Violences policières ». 25 morts en 2020 dont au moins 10 d’origine musulmane

Ils s'appelaient Romain, Toufik ou Olivio. Ils étaient fêtards, camionneurs, cambrioleurs ou terroristes. Tous étaient de sexe masculin, relativement...

Articles liés

Cosmos. Le mystère de la matière noire

La matière noire, inconnue indétectable dans nos modèles physiques, peuplerait massivement le cosmos. Pour la première fois, un film montre la folle quête scientifique...