Ethnomasochisme et psychiatrie. « Ils étaient 10 » : Le roman Dix petits nègres d’Agatha Christie, rebaptisé en France

A LA UNE

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

Eric Léost : « La richesse du Patrimoine breton témoigne de temps anciens radieux » [Interview]

« Glad Breizh-Le Patrimoine breton » est une nouvelle revue (deux numéros sortis à ce jour) qui se consacre,...

Alexandre Cormier-Denis : « Le Canada – et par extension le Québec – est le pays qui subit les changements ethno-démographiques les plus importants...

Alexandre Cormier-Denis,  est un chroniqueur et militant nationaliste québécois. Il est principalement connu pour avoir fondé le média alternatif Horizon Québec Actuel et la chaîne YouTube NomosTV....

4 mois de prison ferme avec mandat de dépôt pour Damien T, le gifleur de Macron. Un prisonnier politique ?

Le tribunal correctionnel de Valence a condamné jeudi Damien T, le jeune homme qui a giflé (et pas «...

Nantes : les règlements de comptes à l’arme blanche entre clandestins maghrébins se multiplient

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, quai de la Fosse, un extra-européen qui se dit âgé de...

Ce n’est pas un poisson d’Avril, ni une mauvaise blague, mais le fruits de cerveaux malades en Occident.

Le roman d’Agatha Christie Dix Petits nègres change de titre dans sa version française (c’était déjà le cas, depuis quelques décennies, aux USA comme en Angleterre, pays moteurs dans l’ethnomasochisme et la repentance). Il est paru hier dans une version révisée, exit le mot « nègre ». Une décision prise par l’arrière-petit-fils d’Agatha Christie, James Prichard qui s’est confié en exclusivité sur RTL. Roman culte pour plusieurs générations, écrit en 1938 par Agatha Christie, publié en France en 1940 reprenant le titre original 10 petits nègres / 10 Little Niggers. L’histoire (machiavélique) raconte le piège mortel tendu à dix personnages convoqués sur une île mystérieuse… « L’île du nègre » pour y être assassinés.

L’arrière petit fils d’Agatha Christie, visiblement atteint psychiatriquement, déclare : « Quand le livre a été écrit, le langage était différent et on utilisait des mots aujourd’hui oubliés. Ce récit est basé sur une comptine populaire qui n’est pas signée Agatha Christie… Je suis quasiment certain que le titre original n’a jamais été utilisé aux États-Unis. Au Royaume-Uni, il a été modifié dans les années 1980 et aujourd’hui nous le changeons partout… Mon avis c’est qu’Agatha Christie était avant tout là pour divertir et elle n’aurait pas aimé l’idée que quelqu’un soit blessé par une de ses tournures de phrases… Aujourd’hui heureusement, nous pouvons y remédier sans le trahir tout en étant acceptable pour chacun… Ça a du sens pour moi : je ne voudrais pas d’un titre qui détourne l’attention de son travail… Si une seule personne ressentait cela, ce serait déjà trop ! Nous ne devons plus utiliser des termes qui risquent de blesser : voilà le comportement à adopter en 2020… »

Aujourd’hui, le nouveau livre s’appellera « Ils étaient 10 ». Doit-on s’attendre demain, à des procès en haine raciale pour avoir prononcé l’ancien titre ou l’avoir fait lire ainsi à ses enfants ou à ses élèves ? Les anciennes versions vont-elles être brûlées par ceux là mêmes qui dénonçaient les autodafés d’un autre temps ?

Bienvenue dans le monde d’après, dans lequel on efface les mots, on détruit les statues, on emprisonne pour des idées. Avant d’effacer certains hommes, certaines cultures, certaines civilisations ? C’est un génocide culturel qui est en marche – et qui est acté par des gens majoritairement issues de notre civilisation. Il va falloir se réveiller…

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Revoir. Damien Rieu (RN) remet à sa place Eric Dupond-Moretti

Les ministres font actuellement campagne (aux frais du contribuable ?) partout en France « Contre la menace d'extrême droite...

Aux racines de l’idéologie migratoire, par Vincent Coussedière

Alors qu'une idéologie cherche à faire de l'homme non plus un animal social mais un animal migrant, il est...

Articles liés

Marie-Hélène Baylac raconte la vie d’Agatha Christie, mère d’Hercule Poirot [Interview]

L'historienne Marie-Hélène Baylac vient de publier une biographie de la célèbre romancière Agatha Christie, sans doute une des personnalités littéraires les plus célèbres dans...