Histoire de l’établissement d’Alcatel à Lannion (22)

A LA UNE

Le président de la région Bretagne Loïg Chesnais-Girard a récemment poussé un coup de gueule sur BFM TV sur la situation de Nokia à Lannion, où la suppression de 402 emplois a été annoncée fin juin (la moitié des effectifs). Il veut mettre dans la balance l’annulation de la vente d’Alcatel à Nokia, ainsi que la restitution des brevets, des technologies et des contrats.

Il est intéressant de revenir sur l’histoire de l’implantation des Télécoms à Lannion, et d’Alcatel (racheté ensuite par Nokia).

Sous l’impulsion de Pierre Marzin, directeur du Centre National d’Études des Télécommunications (CNET), puis plus tard directeur général des Télécommunications, natif de Lannion et maire de cette ville, et avec l’appui de René Pléven, Breton de Dinan, président du Conseil, député, membre du CELIB, et de Pierre Bourdellès, député de la circonscription, une réelle décentralisation des recherches et des études associées aux télécommunications se réalise de Paris vers Lannion dès 1959.

Les réalisations les plus marquantes de cette décentralisation se concrétisent par l’arrivée des organismes et des laboratoires suivants :

  • le Centre National d’Études des Télécommunications (CNET) de Lannion dont la création remonte à avril 1959 (1962 pour la commutation téléphonique). Le CNET est devenu depuis le centre de Recherche et de Développement de France Telecom (FT/R&D) ;
  • le Centre de Météorologie Spatiale qui a démarré dans les locaux du CNET ;
  • le Centre de Télécommunications Spatiales de Pleumeur-Bodou plus connu sous le nom de Radôme dès octobre 1961 ;
  • l’établissement lannionnais de la Compagnie Générale d’Électricité (CGE), filiale de CIT, qui consiste tout d’abord en une annexe des laboratoires d’électronique du Centre de Recherche de Marcoussis, impliqué dans les contrats liés à la station de télécommunications spatiale de Pleumeur-Bodou, puis, pour le compte de CIT-Transmission, en laboratoires de transmission numérique, travaillant sur des contrats d’étude CNET.

Un document (disponible en téléchargement ici) s’est donné l’objectif de décrire succinctement l’histoire de l’établissement de Lannion qui a contribué à la création et à la mise en œuvre du commutateur téléphonique E10 dont le prototype a été conçu par le CNET et qui a été ensuite développé et industrialisé par la Société Lannionnaise d’Electronique (SLE).

Un reportage (voir ci-dessous) retrace l’histoire de l’établissement d’Alcatel à Lannion.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Covid-19. « Les non vaccinés portent le mal dans les établissements de santé ». Lettre à la direction du CHRU Brest-Carhaix

Dans une interview donnée à Ouest-France le 3 décembre 2021, le professeur Eric Stindel, président de la commission médicale...

Pornizh (44) : Katoliked a reklem overennoù e latin

Bez ez eus overennoù mod kozh, overennoù e latin neuze, e parrez Saint-Clément e Naoned. Hogen, reklem a ra...

Articles liés