Dominique Raimbourg a des idées formidables !

A LA UNE

Covid 19. Amnesty international accuse la Belgique d’avoir sacrifié ses anciens

Avec 1429 morts par million d’habitants à ce jour, la Belgique serait le pays le plus touché au monde...

Le lobby immigrationniste en France, minoritaire numériquement, puissant en influence

L’occupation le 23 novembre de la place de la République à Paris par des migrants et la « mise à...

Julien Langella : « Politiquement, le Pape François devrait se taire » [Interview]

Les sorties politiques du Pape François se multiplient, et feraient presque parfois passer Jean-Luc Mélenchon pour un réactionnaire. Prônant...

Adrian Gilles (Boisson Divine) : « Une langue qui est parlée ne meurt pas » [interview]

Boisson Divine, à écouter sans modération ! Depuis 2005, ce groupe de musique du sud-ouest fait la fierté de la...

« Viens à Bollaert, j’ai fais des moules ». L’Opéra du Peuple, dans la peau d’un supporter du RC Lens [Interview]

« Viens à Bollaert, j'ai fais des moules ». Si il n'avait pas reconnu cette référence au fanzine Rugir,...
Dominique Raimbourg veut un candidat unique de la gauche pour la prochaine élection présidentielle. Mais ça ne sera pas suffisant pour être qualifié pour le second tour…

Après avoir été battu aux élections législatives de 2017 – il est contraint de se retirer après un premier tour où il n’arrive qu’en troisième position (16,35%), bien que député sortant (Nantes – Rezé) – Dominique Raimbourg s’est trouvé une nouvelle occupation : premier secrétaire de la fédération de Loire-Atlantique du PS. Cette seconde carrière lui permet d’apparaître de temps en tant dans la presse nantaise. Ainsi, dans un récent entretien, il explique doctement : « Il faut un candidat unique de la gauche, y compris avec les Insoumis, sinon on retombera dans le duel Macron – Le Pen ». Pour ce faire, « la gauche doit élaborer un compromis entre deux cultures : la social-démocratie et la pensée écologique » (Ouest-France, Loire-Atlantique, jeudi 1er octobre 2020).

Reste à dénicher l’homme (ou la femme…) providentiel qui trouvera le point d’équilibre capable de fédérer toutes les familles de la gauche. Actuellement, aucune des célébrités de ce camp ( Mélenchon, Jadot, Royal, Hidalgo) n’est capable de se qualifier pour le second tour de la présidentielle. C’est ce que montre une batterie de sondages portant sur les intentions de vote (IFOP, JDD, 4 octobre 2020). Si bien que François Hollande, pourtant fort désireux de revenir dans le jeu, botte prudemment en touche : « Je ne suis pas dans une attitude qui serait une espèce d’addiction par rapport au pouvoir. Je pense que mon rôle est de lancer des idées, de faire des propositions, de réfléchir à ce que pourrait être une vision dans une crise particulièrement grave » (Le Grand jury RTL, dimanche 11 octobre 2020). Donc l’Ex ne se place pas dans une logique de candidature présidentielle… Il préfère « lancer des idées »… On ne peut que lui donner raison. Échapper au ridicule s’impose lorsque le sondage IFOP en question vous crédite de 7% des intentions de vote et vous place en cinquième position derrière Marine Le Pen (24%), Macron (23%), Bertrand (16%) et Mélenchon (10%). Il est également vrai que seules 17% des personnes interrogées souhaitent « voir jouer un rôle important au cours des mois et des années à venir » à Hollande (Kantar, Le Figaro magazine, 2 octobre 2020). La messe est dite.

Dominique Raimbourg croit avoir trouvé la solution. Établir un « projet qui fait le compromis entre la nécessité d’une certaine croissance et la protection de la planète. Des maires ont déjà fait ce travail-là, comme à Nantes et à Rennes. Johanna Rolland et Nathalie Appéré ont de l’envergure. Et à Paris, Anne Hidalgo a su s’imposer » (Ouest-France, Loire-Atlantique, jeudi 1er octobre 2020).

À coup sûr, Raimbourg oublie une chose importante : l’élection présidentielle et les élections municipales forment des compétitions bien différentes, n’obéissant pas aux mêmes ressorts. Mesdames Appéré, Rolland et Hidalgo réussissent à gagner les élections dans leur ville grâce à une base sociologique bien particulière – les classes populaires sont faiblement représentées. Jérôme Fourquet, qui dirige le département opinion de l’IFOP, rappelle un principe de base : « Marine Le Pen fait un score astronomique chez les ouvriers, Mélenchon en retient un peu, mais la gauche est sociologiquement centrée sur les électeurs de la classe moyenne et de la classe moyenne supérieure. » (Le Monde, samedi 17 octobre 2020).

Le mariage socialo – écolo, ne fera pas de miracle

Donc ce qui est vrai électoralement à l’échelon de Nantes, Rennes ou Paris, ne l’est pas dans le cadre de la République française. Là, les classes populaires représentent, si l’on s’en tient aux catégories professionnelles « ouvriers » et « employés », 53% de la population active selon les chiffres de l’Insee. Au total, plus de 13 millions de salariés : six millions d’ouvriers et sept millions d’employés, auxquels il faut ajouter leurs familles (Libération, 12 décembre 2006). Dans ces conditions, avec un mariage socialo – écolo, on ne fera pas de miracle.

Une nouvelle fois, le sondage IFOP nous remet les pieds sur terre ; en cas de candidature unique de la gauche au premier tour de la présidentielle, Anne Hidalgo se contenterait d’un petit 13% des suffrages et se classerait quatrième derrière Marine Le Pen (26%), Emmanuel Macron (25%) et Xavier Bertrand (18%).

La conclusion revient évidemment à Olivier Faure, premier secrétaire du PS. Participant à un forum sur la « social-écologie » à Haute-Goulaine (Loire-Atlantique), il avait déclaré : « Je ne suis pas venu apporter la parole d’un parti politique, mais celle d’un camp », celui de la gauche, « un camp politique à un moment charnière, celui de sa possible disparition » (Presse Océan, lundi 18 novembre 2019). Pessimisme excessif puisque les récentes élections municipales montreront que la gauche « socialiste » conserve des fiefs. Des poches de résistance qui permettent au PS de continuer à exister, même s’il doit devenir un parti résiduel comme le PCF.

Bernard Morvan

Crédit photo : DR
[cc] BREIZH-INFO.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Allemagne : Un homme fonce en voiture sur des passants à Trèves – Plusieurs morts et 15 blessés, l’auteur arrêté

Des passants ont été percutés par un individu armé de sa voiture dans une zone piétonne à Trèves, dans...

Guillaume Bigot : Pourquoi il faut virer le parti de l’étranger

Toute aristocratie connaît trois âges successifs, comme l'avait vu Chateaubriand :"l'âge des supériorités, l'âge des privilèges et l'âges des...